MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Serons-nous des observateurs passifs ou des bâtisseurs responsables ?


- Publié le Jeudi 18 Novembre 2010 à 09:39 | Lu 1213 fois

En septembre 2010, quelques 112.660 Réunionnais  étaient privés d’emploi. Ce chiffre est en augmentation de 1,2% par rapport à août 2010 et de 14,5% par rapport à août 2009. Cette même année 2009, l’emploi salarié avait baissé de 4,2% par rapport à 2008.
 
Certains secteurs sont plus touchés : c’est le cas de la construction, avec une chute des effectifs de 21,6 % entre 2008 et 2009. L’année 2010 n’est pas meilleure : Fin août, les effectifs du BTP étaient de 17.368 personnes. Ce chiffre est en baisse  de 9,5% par rapport à août 2009.
 
La crise dans la construction entraîne une crise dans le secteur de l’industrie : baisse de 5,5 % du nombre de salariés entre 2008 et 2009. Cela concerne aussi le secteur du commerce qui a perdu 1,9 % de ses effectifs pour cette même période.
 
Le secteur en progression est celui de l’administration avec une croissance de  +6,9%, cela englobe ce que l’on appelle les emplois aidés, par essence, des emplois précaires. Dans 6 mois, ces femmes et ces hommes devront retourner au Pôle emploi et augmenteront les effectifs de chômeurs.
 
L’INSEE et l’IEDOM confirment ainsi ce que l’on percevait : depuis 15 ans,  La Réunion connaissait une croissance ininterrompue de l’emploi  depuis 15 ans. Cette époque est donc révolue. Depuis 2009, la tendance à l’augmentation du chômage s’est renforcée. Elle atteint aujourd’hui un taux jamais égalé : 28% !
 
C’est donc plus d’un quart de la population active de La Réunion - c’est-à-dire les femmes et les hommes en âge de travailler -  qui est au chômage.
 
Quelques chiffres :
Accroissement de la population active en moyenne annuelle :
1967 /1974                        3400
1974/1982                         5400           
1982/1990                        7250
1990/1999                        7700
2002/2008                        26.700
 
Ainsi, chaque année, plus de 5.300 Réunionnais arrivent sur le marché du travail.
Le nombre d’emplois pérennes salariés créés chaque année reste inférieur à 5.300, ce qui laisse donc chaque année, un nombre important de Réunionnais sans travail. Par ailleurs, les femmes sont plus nombreuses à accéder à l’emploi, ce qui, par voie de conséquences, fait baisser le taux d’activité et augmenter le taux de chômage. C’est ce que l’on appelle le chômage structurel, lié à la croissance démographique.
 
A cela, s’ajoute le chômage conjoncturel, celui lié à la crise économique et financière mondiale, mais aussi à l’arrêt de l’activité dans le BTP, aux fermetures d’entreprises. Ce sont les salariés du groupe Caillé, du groupe Zeop, les salariés de l’ARAST.
 
1.500 entreprises réunionnaises risquent de fermer leur porte en 2010/2011, entraînant le chômage de plusieurs milliers de Réunionnais.
 
D’autres suppressions de postes sont à craindre. Par exemple, dans le domaine agricole : après le rachat des usines sucrières par la multinationale Téréos, le possible rachat du rhum Charrette par des investisseurs japonais ou malais, les tentatives de l’Afrique du Sud de vendre son sucre sur le marché européen… à plus ou moins court terme, cela se traduira par des pertes d’emplois dans le secteur de la canne et du sucre.
 
Outre le drame personnel des travailleurs, c’est une catastrophe économique : c’est le prise de contrôle des outils de production réunionnais par des sociétés étrangères ; c’est aussi une catastrophe historique. L’histoire de La Réunion et celle de la filière canne / sucre sont intimement mêlées. Aujourd’hui, elles amorcent une rupture. Une nouvelle ère s’ouvre.
 
La question qui nous est aujourd’hui posée est celle de savoir quel rôle nous voulons jouer dans cette nouvelle ère : celui d’observateurs passifs ou de bâtisseurs responsables ?
 
 Kora-Ly Payet




1.Posté par ùXBä le 18/11/2010 10:46

La Réunion ne survit que par son rattachement à la Métropole , 90% de son PiB vient de transferts directs , postes de fonctionnaires , transferts sociaux , subventions diverses etc.. Le reste , commerce , services etc..n'existerait pratiquement pas si ces secteurs ne se trouvaient en aval du flux financier alimenté par la Métropole...La Réunion ne produit RIEN de rentable ou presque , la Canne est subventionnée , le tourisme est sous-développé et sans le tourisme afinitaire il serait réduit à presque...rien ! Telle est la vérité , c'est le résultat de 60 ans de politique de dépendance , qui a pu fonctionner tant que la France se portait bien en particulier pendant les 30 " glorieuses " , mais maintenant que la réalité de la mondialisation révèle ce que nous sommes vraiment , une nation en perte de vitesse avec des finances publiques au bord de la faillite , le robinet commence à se refermer inexorablement...
Le problème , c'est qu'on ne revient pas en un claquement de doigts sur 60 ans de fuite en avant sur fond de dépendance d'assistanat et de facilité. L'avenir est donc bien sombre sur une île totalement déconnectée de la réalité , où la " désintoxication " sera très compliquée !

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 18/11/2010 11:11

Bravo pour cet article qui résume bien la situation... Encore faites vous l'impasse sur les conséquences familiales, judiciaires et bancaires, qui elles, gardent les mêmes prétentions vis a vis des Hommes et Pères sacrifiés... y'a des chiffres d'affaires a assurer...

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 18/11/2010 15:43

1.Posté par ùXBä: .....Oui, et pourtant nous avons ici, tous les moyens et prospects nécessaires pour produire, fabriquer, vendre...
pour peu que l'État Français cesse de voire les DOM comme ses Fournisseurs d'Enfants (d'où l'intérêt de maintenir illettrisme ne laissant que la perspective de faire des enfants pour vivre a des Femmes sans formation ni diplômes) ou comme "exutoire" a marchés saturés d'Europe (produits obsolètes, Essence, Fuel, Gas oil, peinture vêtements et meubles dépassés, centrales thermiques électriques, etc...)...

Enfin, rétablir une légitimité double dans le domaine du Bâtiment en privilégiant les logements sociaux (hyper déficitaires en nombre) qui garantiraient 9000 Emplois, plutôt qu'encore des grands travaux qui dénaturent l'Ile, favorisent les grandes entreprises nationales (plutôt que les Eses Réunionnaises avec fuite des "devises") pour 4000 emplois non locaux (en tous cas minoritairement) . Quand les petits véhicules électriques ou HHO ou Pile a combustible seront là, on aura l'air fin avec nos "autoroutes" en boucles...

A j'oubliai: Ce que les touristes attendent quand ils viennent sur l'Ile, c'est moins de "Tram train" électriques, qu'ils ont chez eux, que d'un vrai Train a vapeur (tellement moins cher), existant, avec des wagons "courant d'air", qui permettent de côtoyer les locaux allant au travail, dans un vrai cadre exotique...
le reste c'est des commissions occultes n'ayant rien a voire avec un besoin...

4.Posté par jumeau_974 le 18/11/2010 16:00

Post n°1 => Face à l'indépendance, les tenants du rattachement ont opposé une "hyperdépendance". Résultat, la Réunion, comme le reste de l'Outre-mer, est une économie de comptoir, déconnectée des réalités économiques.

Avec les Trentes Glorieuses, cette fiction juridique pouvait être maintenu à grands frais. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Pas mal de métropolitains sont ahuris en voyant le coût de l'Outre-Mer : 16 Milliards par an supplémentaires, en plus des fonctions régaliennes.

Cet argent a fait le bonheur d'une poignée, mais la grande majorité n'a rien vu passé .... D'ailleurs ces derniers sont préparés : les entreprises ont ouverts des filiales à l'étranger, ont déménagés. Leurs patrimoines s'est diversifié, notamment en Métropole ...

L'argent publique à la Réunion est une drogue. Et il y a encore pour défendre ce système à bout de souffle. Oui à une économie équilibrée, qui fait la part belle à la production de biens et de services, et non plus à la distribution et donc aux importations.
Oui à une croissance économique mieux partagées qui concourt à la création d'emplois et non à l'enrichissement rapide ....

5.Posté par Pamela En PerSoNNe le 19/11/2010 17:42

Tiens, tiens, tiens.. "Désintoxication" ?!! je vois le zinfonaute ùXBä particulièrement inspiré..!! Et si je reste flatté d'y lire comme une synthèse.. à mes envols certainement trop littéraires..., je voudrais ici, compléter voire modérer ses fâcheuses déclarations.
 
La vérité ? ..demande hélas (!!) de bien plus larges et généreuses considérations. Et lorsqu'il affirme qu'il s'agit là de 60 ans de politique de dépendance, et une dépendance "financée" par la Métropole, j'objecterais que cet "assistanat" donc, cette "parasitose" presque, était davantage décrit jusqu'alors... comme de la politique...de développement. !!
 
Et oui.
 
Ou encore ? Comment de Territoire du Roi, cet Illustre Bourbon, ...s'est réalisé sur l'île, la départementalisation. Et de ses corolaires sous le soleil. 

Très exactement !! ..Et désinvolte.. l'air de rien....et pour qu'à la Réunion, ..nous soyons en France.., il a bien fallu construire des routes, ...endiguer les ravines et perméabiliser les friches... équiper les hôpitaux.. puis fournir en café les cantines, ainsi que les offices notariales.., et structurer administrativement.., afin que tous, citoyens ultras périphérique, nous puissions disposer de référents cadastraux, d'État civil. ...Ou encore de chaines Hi-Fi.

Et puisque français.. notre télé se disait Radio France Outre-Mer, ..et l'on y voyait, 7 ans après leur sortie en salle, Patrick Dewaere ou Depardieu... ou Alain Delon, faire des dérapages sur les parkings des hypermarchés MAMMOUTH.

..je voudrais ici rendre hommage, à l'antenne Oméga. Elle, qui a été très utile à la Nation.. à cette époque en tt cas, où la guerre se disait "froide".. Tout autant ou presque..(?!) que la fameuse Tour Eiffel. Car ouais, au fait... et qui finance son entretien ?!! Les parisiens ? Ou les aveyronnais ?
 
Et de structurer des préfectures, ..ou réaliser des réseaux d'assainissement collectif, puis les réhabiliter aux normes européennes, 25 ans plus tard, ..et sur un volcan, et sous climat tropical... et à 10 mille kilomètres de la mère patrie, et bien admettez cher compatriote, ..que cela a un prix.

Matériel. Et physique.
 
Tout simplement.

6.Posté par Steeve Ma CLiM le 19/11/2010 18:01

Et si tout comme Rome, la route de Cilaos ne s'est pas construite en un jour, c'est parce qu'elle est soumise elle aussi (!!) ..aux lois de Newton. Les cons.. pas assez, ne se le disent.

Certains oublient même parfois, ..que nous sommes bel et bien, sur le plateau des Mascareignes, et donc susceptibles... d'attraper des maladies véhiculées par des moustiques.

...Et c'est bien pourquoi.. il a fallu bâtir des dispensaires, des échangeurs, des cases TOMI ou des palais, ..et alimenter en essence, en pharmacie, en bougie, en gaz et en huile, ..ou en Caterpillars.. Et puis en bifidus actifs, et autres gestionnaires de portefeuilles.. Et sagement disposer ds nos rayons, ...du chocapic et de la crème anti-rides. Et puis l'imagerie médicale, ..qui va avec.

Et si le cabécou affichait jusqu'ici un prix, ..que bcp explique par seule la surremunération des fonctionnaires... ceux-là doivent également admettre, que cette catégorie n'était pas la seule à émarger. Au maximum. Le fameux quid ? ..De l'oeuf et de la poule..

Les marchés étaient fructueux.. et publics ou privés, et qu'il s'agisse de pose de filets, de gabions, ..ou de bitume... voire de diagnostics, MACORE, GTOI, ...et ces quelques radiologistes.... c'est très libéralement, que ceux là ont construit ds le roc... leur fortune.

Ce que vous oubliez d'écrire ùXBä, ..c'est que toutes ces nécessités de développement donc (les chantiers, le transport, la communication, le carburant..) mais aussi les expressions mêmes, de ce développement (équipements des ménages, alimentation et services, gestions des déchets, ou énergie..?!) étaient pourvues jusqu'ici... par des situations de monopole.

Parfaitement verrouillées.

Une situation de monopole, ..que viendrait défendre les plus libéraux. Car tant que ça tourne fort pour « ma » gueule ..il n'y a aucune raison que ça change !!

Faudrait-il croire alors, ..que nous serions tous reliés les uns aux autres...?! Et que tout le monde en a profité jusqu'ici...!? ...Alors opportunistes, ou asservis.. Voyez que cela se confond.

Plus haut nos dirigeants, de la centralisation jusqu'à la décentralisation, ont appliqué les directives, abandonnant celles qui étaient peut-être mieux adaptées. La Canne, filière conspuée car subventionnée... et qui souffre mais fonctionne, ...de l'impasse productiviste de ce "système".

Exactement comme souffre mais fonctionne, la filière laitière, ou porcine. En Bretagne.

Exactement comme autour de l'Etang de Berre, ..la marche arrière est impossible.

7.Posté par Jean-Claude VENDABLE le 19/11/2010 18:18

Nos hivers sont vos étés, c'est certain... mais notre Politique Agricole est Commune...!!
Tout comme les programmes académiques proposent, le plus "équitablement" possible.., d'étudier "la Princesse de Clèves". Ou ce que signifie "CommonWealth".
 
Et ce n'est pas La Réunion... qui a pondu ces lois, qu'elles soient de droit commun ou d'orientation. Ce n'était là que l'expression de la souveraineté du Peuple Français. Tout comme, le Peuple Français a voulu le RMI, les lois SRU ou Girardin. Ou bien encore, ...cette dernière loi sur les retraites!!!

En proportion en tout cas, ..ce territoire ne comptant que quelques centaines de milliers d'électeurs...
 
Et ce territoire, il reste franchement dynamique. Et courageux. Le taux de création d'entreprises par activité, est nettement supérieur à la valeur moyenne nationale.

Et l'on ne parle pas suffisamment de ce dynamisme là. Et à toujours vouloir nous comparer, ou nous mesurer, à ce qui se fait ailleurs.. nous ne voyons plus les atouts, ou les "réalités" de ce territoire.

Lui qui rappelons-le, doit TOUT RéUSSIR : Tourisme de qualité, mais patrimoine préservé mais aussi plus rentable, Auto suffisance énergétique, Dynamique de terroir et protection des filières agricoles raisonnées, Alimentation et Importation, Aménagement et logements sociaux, Routes, structures et transports, encore..? Développement du tissu industriel, Éducation et filières de formation pertinentes, Résorption habitat insalubre et ruralité, Illettrisme, Situation sanitaire, Immigration clandestine, Protection de l'environnement et Charte du Parc, Élaboration des échanges inter océan-indiens, ....

Ben merde ? On fait comment ? On se suit ??
2 table de mille c'est bien ça ?? Vous avez un grd saladier ?!

Voyez qu'il n'y a pas du tout d'intérêts divergents, ..ou de reliefs encaissés.
Nan, nan. Pas du tout.

Et qu'avant de prétendre, ..que ce pays est foutu, ou en faillite... (quelle frayeur alors !! Lorsque l'on pense au Bangladesh..!!!?) prenez le temps, de vous offrir une bonne grosse papaye.

La papaye ? ..qui se vend de plus en plus cher.. c'est clair !! Et c'est aberrant.

Mais cela reste du bonheur !! A savourer... ....en tranches.

8.Posté par @ 5 , 6 et 7 le 19/11/2010 21:05

Vos contributions sont éclairantes et pertinentes , et la "tranche" de papaye du 7....j'adore !
ùXBä

9.Posté par Partir pour mieux revenir le 20/11/2010 19:42

D'abord je dis bravo à zinfos974 de nous laisser nous exprimer; c'est pas le cas chez clicanoo par exemple. dès qu'on dit un mot qui ne plait pas sur les Rmistes, les chômeurs, les immigrés, tout de suite on a droit à la censure.
Concernant l'article ci dessus, il a reçu de la part des lecteurs des réflexions pertinentes, relevant le niveau d'intervention des internautes locaux. Mon avis concernant le nombre exponentiel des chômeurs a la Réunion est dû au fait que ces dernières années, bernée par la politique de gauche de la Région, la population réunionnaise s'est vu bercée dans des rêves du genre : "nout pays" "tout le monde n'a sa chance ici" etc... La réalité c'est que malgré le chomage rencontré en Métropole, le Réunionnais qui y va trouvera presque certainement un travail. Il apprendra à affronter la vie. Ici à la réunion, il fait chaud, il fait bon, carry saucises 3 euros lé bon! Mc donald et le Quick sont là, le RMI, l'argent femme seule etc. Nous dans la famille, nous avons choisi d'aller en Métropole. Après vingt ans nous sommes revenus en tant que fonctionnaires, nos enfants en ont fait de même. Beaucoup d'amis et parents qui ne travaillaient pas à la Réunion ont trouvé un emploi en Métropole. Maintenant nous revenons pour jouir d'une retraite méritée et nous ne faisons pas partie heureusement des "réunionnais qui vivent sous le seuil de la misère". Il faut arrêter de critiquer M Sarkosy ou M Robert. Il faut, si c'est nécessaire, partir pour mieux revenir.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes