MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Faits-divers

Séquestration sur fond d'héritage : Vanessa Lemerle et son compagnon iront-ils en prison pour 30 ans ?


La fille du notaire Paul Lemerle a-t-elle commandité et participé à la séquestration de son frère Nicolas sur fond de conflit patrimonial ? A-t-elle convaincu son compagnon de l'époque de l'aider dans cette expédition qui aurait pu tourner au massacre à la tronçonneuse ? C'est ce à quoi les jurés d'assises devront répondre cette semaine.

Par IS - Publié le Lundi 25 Octobre 2021 à 07:40

Vanessa était en conflit avec son frère et sa soeur, notamment depuis le décès de leur père, le notaire Paul Lemerle. (DR)
Vanessa était en conflit avec son frère et sa soeur, notamment depuis le décès de leur père, le notaire Paul Lemerle. (DR)
Dans la nuit du 10 avril 2018, Nicolas Lemerle, fils du notaire Paul bien connu à La Réunion, était agressé, violenté, séquestré et extorqué à son domicile de Saint-Gilles-les-Bains. Malgré leurs dénégations et leurs innombrables changements de versions, il est fort probable que cette expédition ait été commanditée et réalisée par sa sœur cadette Vanessa Lemerle et son compagnon de circonstance Omar M'Barki.

Tous deux sont soupçonnés de ces faits pour lesquels ils encourent la lourde peine de 30 ans de réclusion criminelle.

Ce lundi après-midi, ils comparaissent devant la cour d'assises jusqu'à jeudi, jour de verdict.

Selon une source proche du dossier, Vanessa Lermerle, 53 ans, était en conflit avec son frère et sa sœur aînée, Emmanuelle, depuis toujours. Les relations difficiles avaient empiré au moment du décès de leur père, soulevant des questions d'héritage.

La veille des faits, Vanessa et Omar, 27 ans, auraient rencontré fortuitement Nicolas dans un supermarché de Saint-Gilles. Dans la soirée, une dispute aurait éclaté entre Omar et la quinquagénaire. Se plaignant des relations délétères avec son frère détesté, cette dernière aurait demandé à son conjoint de la venger.

Tous deux se seraient ainsi rendus au domicile de Nicolas Lemerle. Celui-ci aurait été tiré de son sommeil par un homme encagoulé qui l'aurait roué de coups, notamment avec une lampe torche. En sang, le jeune homme aurait alors été douché puis attaché à un arbre de son jardin et bâillonné. Sous la menace d'une tronçonneuse, il aurait été contraint de donner les codes de ses cartes bancaires que son agresseur aurait dérobées, au même titre que différents objets de valeur. 

Au petit matin, les gendarmes s'étaient rendus au domicile de Vanessa Lermerle et les premières constations auraient permis de la soupçonner d'avoir fait partie de l'expédition. Tout au long de l'enquête et de leurs auditions de garde à vue, puis devant la juge d'instruction, chacun aurait plusieurs fois changé de version, plusieurs aller-retour ayant été effectués au domicile de la victime présumée la nuit des faits. Les deux accusés avaient été placés en détention provisoire à l'issue de leur mise en examen en avril 2018. Puis, ils avaient été libérés sous contrôle judiciaire un an plus tard avec une interdiction d'entrer en contact. Mais à cause d'un accident de la circulation au cours duquel Vanessa Lemerle était alcoolisée, les deux suspects avaient été retrouvés ensemble et renvoyés dans leur cellule respective.

Le jury populaire et les magistrats professionnels ont désormais 4 jours pour se forger une intime conviction sur la culpabilité et la responsabilité de chacun dans ces faits.




1.Posté par Zorro le 25/10/2021 07:55

Parions que cette justice macho condamnera l’homme à une peine bien plus lourde que la femme, même si cette dernière est la principale coupable.
L’excuse de la féminité « elles ne comprennent pas ce qu’elles font »

2.Posté par Kevin le 25/10/2021 08:30

Santa barbera reunion....avec évidemment en guest l'argent on aime sa ici le blé....

3.Posté par Troudnez le 25/10/2021 08:39

en gros le gars comme cest un gars il va gagner 5 ans dont 3 sursis et la femme comme c'est une femme va gagner 6 mois sursis. Ils feront évidemment appel et dans quelques années le gars aura que du sursis et la meuf rien. voila l'affaire je vous dis

4.Posté par Hugo le 25/10/2021 08:46

Enfant roi
A la plage au lieu de travailler
Une éducation un peu plus stricte et des parents qui pensent à autre chose que leur carrière

5.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 25/10/2021 09:44

53 & 27 une vrais cougar en plus celle là!!!ç

6.Posté par DOGOUNET le 25/10/2021 09:53

Indéfinissablement consternant ! Heureusement que maître paul ne voit pas ça.

7.Posté par Gigi le 25/10/2021 10:03

Pauvre famille!

8.Posté par Billy le 25/10/2021 10:16

AUCUN RISQUE ON EST EN FRANCE .....JUSTE UN RAPPEL A LOI MDRRRR....EN FRANCE LES DELINQUANTS ON ENCORE DE BEAU JOURS DEVANT EUX !!!!! VITE VITE VITE 2022 DANS LES URNES

9.Posté par Boulcrane le 25/10/2021 12:37

Cette femme est à placer dans un asile psychiatrique

10.Posté par Gros blanc le 25/10/2021 12:59

Tout ça pour l argent !! Et quoi faire de cet argent ?seulement acheter de la koko ! Très triste ...

11.Posté par zarzuela le 26/10/2021 11:56

Quand les gens comprendront qu'on ne se construit pas sur l argent des autres y compris des parents?la haut y'a pas d argent ni de cul ils verront😏pauvre paul il se retourne ds sa tombe

12.Posté par Mme Kieffer le 26/10/2021 15:18

les gramounes de notre ile,
disent quand il n'y a plus de papa et maman, ils sont morts, les enfants se déchirent, non seulement pour l'héritage, mais comme chiens et chats, on sort tout sur la table, on déballe tout.

le mieux c'est de faire sauve qui peut, la femme et les enfants d'abord; on fout le camp, d'ailleurs la famille c'est le passé, et on avance.
sinon on arrive à une finalité comme celle de l'article.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes