MENU ZINFOS
Faits-divers

Séquestration d'agents de la DAAF: Le procès des éleveurs Jean-Paul Bègue et des Lauret reporté


Les agriculteurs Jean-Paul Bègue, Mélusine et Georges Lauret devaient être jugés ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Il leur est reproché des mauvais traitements envers leur bête mais aussi la séquestration d’agents de la DAAF fin juillet 2019.

Par - Publié le Jeudi 4 Février 2021 à 18:47

Mélusine Lauret est inquiète de devoir s'expliquer devant la justice, "mais nous sommes obligés d'aller jusqu'au bout de la démarche"
Mélusine Lauret est inquiète de devoir s'expliquer devant la justice, "mais nous sommes obligés d'aller jusqu'au bout de la démarche"
La totalité de l’audience de l’après-midi devait leur être consacrée. Au total, 14 délits sont reprochés aux éleveurs Jean-Paul Bègue, Mélusine et Georges Lauret et à un de leur soutien, Yannis Latchimy.

Pour qu'ils s'expliquent et donnent leur version des faits, il faudra cependant attendre le 4 juin prochain. Quelques mois accordés par les juges pour permettre à leurs avocats respectifs de préparer une "défense approfondie" dans un dossier technique qui relève du code rural", a demandé le conseil de Jean-Paul Bègue Me Amel Khlifi-Ethève. Ses consœurs - Me Séverine Ferrante pour Mélusine, Me Isabelle Lauret représentant Georges Lauret et Me Brigitte Hoarau pour Yannis Latchimy - n'ont également pas eu le temps de consulter le dossier ayant été saisies tardivement. 

La procureure ne s'est pas opposée à cette demande de renvoi. La représentante de la société a tout de même rappelé qu'il était "important de juger rapidement" des faits relevant d'infractions pénales survenues il y a un an et demi. 

Signalement pour mauvais traitements

Ce 29 juillet 2019 au soir, trois agents de la DAAF, à la demande du procureur de Saint-Pierre dans le cadre d’un signalement, sont intervenus sur l’exploitation des Lauret. A son arrivée, Georges Lauret a découvert une de ces vaches décédées alors qu’elle était vivante lors de son départ, avait-il assuré. 

Pour le couple, il s’agit d’une violation de domicile. Jean-Paul Bègue, d’autres agriculteurs et des soutiens sont arrivés en renfort. Deux des trois agents sont retenus et passent la nuit sur l’exploitation des Lauret. Les agriculteurs demandent des explications. L’ADEFAR, les Gilets jaunes, le maire du Tampon et le directeur de la DAAF se sont également rendus sur place.

L'ADEFAR est venue ce jeudi devant le tribunal soutenir les éleveurs "poussés" devant la justice
L'ADEFAR est venue ce jeudi devant le tribunal soutenir les éleveurs "poussés" devant la justice
Finalement, les deux agents de la DAAF sont libérés en début d’après-midi le 30 juillet. 
La plainte portée par les fonctionnaires porte sur des faits de séquestration, de mauvais traitements ou encore de non-respect des règles sanitaires. 

Yannis Latchimy, simple citoyen, tient-il à préciser, a quant à lui été poursuivi pour avoir filmé et diffusé les images des fonctionnaires. 

Des éleveurs ruinés

Quelques mois avant ces faits, après plusieurs actions chocs, les trois agriculteurs avaient été exclus de la Sicalait pour avoir voulu dénoncer une sur-mortalité sur les exploitations bovines, le scandale de la leucose sur le département et les difficultés financières qui en découlent. 

Ces éleveurs se retrouvent aujourd’hui ruinés. Une bonne partie de leurs vaches testées positives à la leucose sont mortes ou ont été vendues. Au moment de son exclusion de la Sicalait, Jean-Paul Bègue possédait encore 82 vaches. Il ne lui en reste plus que 10 qu'il n'a plus possibilité de vendre, sur décision du préfet, indique-t-il. "Il reste deux possibilités soit le GDS les prend en charge soit elles sont envoyées dans un abattoir agrée. Donc vont-elles finir dans l'assiette des consommateurs?" , interroge-t-il. 

Ils sont poursuivis devant la justice alors que l’alerte avait été donnée bien en amont quant à leur situation financière et sanitaire précaire. "Soit leurs droits seront brimés soit l’occasion est offerte pour qu’ils retrouvent leur dignité" , indique l’ADEFAR en soutien. L’association ignore en revanche si la plainte de Mélusine Lauret pour violation de domicile a été prise en compte. 



En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Laurent le 04/02/2021 20:12

Toute Lauret lé pareil apparemment

2.Posté par THOR le 04/02/2021 20:20

S'attaquer à des gens qui se sont investis, qui ne comptent pas leurs heures, qui eux ne détournent pas de l'argent, qui ont pété les plombs...facile.....ha vivement qu'un jour ce monde change et surtout la justice n'oubliez pas la maxime de La Fontaine qui 'est plus que d'actualité :
" Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."
La Fontaine

3.Posté par Ouais... le 04/02/2021 21:58

Un inspecteur, intervient chez un fermier:je viens sur dénonciation d un voisin, je vais inspecter votre propriété. Le fermier lui dit, he bien, faite votre boulot, mais n allez pas sur le terrain en face. La dessus l inspecteur s emporté, et se saisi de ça carte bleue blanc rouge et crit au fermier vous voyez ça, ça me donne tout les pouvoirs, je fais ce que je veux. Le fermier lui bin faites comme vous voulez,et retourne à son ouvrage, au bout de quelques heures, l inspecteur va sur le terrain en question, et la on entend des bruits de végétation qui se brise, l inspecteur tout défait coure avec derrière lui un immense taureau, il hurle au secours, le fermier lui dit votre carte montez lui votre carte...

4.Posté par Pascale le 04/02/2021 23:23

Mafia en bande organisée!!!
Courage à vous et n'hésitez pas à faire appel....

5.Posté par cmoin le 06/02/2021 13:42

Allez donc en prison!
Vous n'avez pas à séquestré les gens!

6.Posté par Freedom le 06/02/2021 18:05

Quand la DAAF viens sur votre exploitation il ne vient pas pour vous remettre une médaille ces fonctionnaires sur-renummer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes