MENU ZINFOS
Société

Septaine et dépistage avant le départ pour les voyageurs arrivant à La Réunion à partir du 9 juin


La préfecture communique ce mercredi sur le nouveau protocole sanitaire à l'arrivée à La Réunion. Les passagers effectueront désormais une septaine et non plus une quatorzaine. Le dispositif expérimental qui sera mis en place à partir du 9 juin prévoit également un test RT-PCR 72h avant d’embarquer.

Par - Publié le Mercredi 10 Juin 2020 à 17:29 | Lu 3800 fois

Mise en place d’un dispositif expérimental de protocole sanitaire à l’arrivée à La Réunion

A partir du 9 juin, un dispositif expérimental à l’arrivée sur le territoire de La Réunion est mis en place jusqu’au 22 juin. Il sera déployé dès l’arrivée du prochain vol de passagers prévu le 11 juin.
 
Maintien des motifs impérieux de déplacement pour tous les voyageurs

Les motifs impérieux pour justifier un déplacement (décès, regroupement familial, motif professionnel) et la mesure de quarantaine à l’arrivée à La Réunion restent maintenus jusqu’au 22 juin.

La durée et les modalités de quarantaine dépendent de la réalisation ou non d’un test avant l’embarquement selon le protocole sanitaire expérimenté à compter du mardi 9 juin. Les passagers ayant réalisé un test avant embarquement se voient préconisé des septaines strictes suivies de 7 jours allégés, tandis que ceux qui n’ont pas réalisé le test sont soumis à un régime de quatorzaine strict.
 
Nouveau parcours du voyageur pour les personnes ayant réalisé un test avant l’embarquement

Dans le cadre de l’expérimentation, les passagers sont invités à réaliser un test RT-PCR* 72h avant d’embarquer. Le test peut être réalisé sur prescription médicale ou directement en laboratoire, sur présentation du billet d’avion ou de toute autre justification de réservation de vol.

Si le test est positif, les passagers ne pourront pas embarquer et devront s’isoler pendant 14 jours en métropole. Les billets pourront être échangés pour un vol ultérieur. Les conditions de remboursement et de report dépendent de la politique commerciale de la compagnie aérienne.

Si le test est négatif, les passagers peuvent se présenter à l’embarquement. A l’arrivée à l’aéroport de La Réunion, ils bénéficient d’une procédure accélérée d’accueil (file distincte des passagers n’ayant pas réalisé de test). Les passagers doivent rester en quarantaine pendant 7 jours à domicile ou au lieu de leur choix (hôtel réservé par les intéressés ou leur employeur, location saisonnière, domicile de la famille ou des amis….).

Ces passagers sont autonomes et n’ont pas vocation à rejoindre le centre d’hébergement hôtelier dédié mis en place par l’État.

A l’issue des 7 jours un nouveau test RT-PCR doit être réalisé sur prescription médicale en contactant leur médecin traitant ou sur présentation du billet d’avion. L’ARS contacte chaque personne bénéficiant de l’expérimentation à l’issue des 7 jours pour s’assurer que le protocole a bien été suivi et le test à J+7 réalisé. 2 jours avant, elle adresse à chacun un SMS de rappel.

Si le second test est négatif les personnes peuvent sortir de leur domicile en portant systématiquement un masque à l’extérieur, en appliquant strictement la distanciation physique et les gestes barrière pendant 7 jours supplémentaires.

Pendant cette période, elles ne peuvent pas :
-                      prendre les transports en communs ;
-                      participer à des rassemblements ; 
-                     être en contact avec des personnes à risque.

Si le test est positif, elles doivent consulter leur médecin et maintenir un isolement strict.
 
Maintien du dispositif actuel pour les voyageurs n’ayant pas réalisé leur test avant l’embarquement


Pour les voyageurs ne présentant pas de test à l’embarquement, le parcours est inchangé. Le temps d’accueil et de traitement à l’aéroport est estimé à 3-4h en moyenne. Ils se voient proposer un test à l’aéroport.

Les personnes choisissant d’effectuer leur quatorzaine à domicile doivent suivre une quatorzaine stricte et sont suivies par l’ARS. Elles peuvent bénéficier d’un test sur prescription de leur médecin traitant.

Les personnes effectuant leur quatorzaine en centre d’hébergement hôtelier dédié restent isolées pendant 14 jours et se voient proposer un test avant leur sortie.

Le préfet peut toujours s’opposer au choix de quatorzaine à domicile, sur proposition de l’ARS, si les conditions sanitaires ne sont pas remplies.
 
Les passagers arrivés sur le territoire avant le 9 juin ne peuvent pas bénéficier du nouveau parcours du voyageur. Ils doivent poursuivre leur quatorzaine jusqu’à son terme.


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Choupette le 10/06/2020 18:09

Un coup il y a la septaine avant/après, un autre coup il n'y aura plus de barrières pour voyager.
Du coup, revoilà la septaine ... .

On sait maintenant où est passée la 7ème compagnie ... .

2.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 10/06/2020 18:15

Qui va prendre en charge les tests??? 50 euros fois X! sympa pour début de vacances en familles ;)

3.Posté par La reunion le 10/06/2020 19:24

Reste zot pays à quoi sa sert de vous mettre en quarantaine pour + où - 15 jours de vacances???

4.Posté par 974 lé partou le 10/06/2020 23:22

#poste 3 La reunion :
Un ti mot pou ou. Deja ecrit bien "La Réunion" merci.
Ensuite qui parle ici de vacance ? Et pourquoi les mots "rest dans zot pays" ?
Peut etre jaloux akoz ou gagne pas voyagé?

Et même si bana i vien en vacance le probleme oussa i lé?
Ou pense un peu de moune ou konai, sak i travail dans le tourisme (tout azimut bien sur : bazardier marché forain, resto la kour, vendeur samoussa...) par ce que bana aussi y vive grace band tourist.
Tou sa famille lé dan la galère meme quand néna tourist?
Réfléchi avant kozé dalon.

A bon entendeur,

5.Posté par Igard PAZOT le 11/06/2020 11:41

@4 👏 CQFD

par contre, 4 mois qu'on demande un minimum pour nous garantir que le virus ne se propage pas ici, d'ailleurs c'est parce qu'il a été importé qu'on a eu des cas autochtones par la suite, pas besoin d'avoir fait math sup/spé pour le comprendre...

donc si la logique de septaine/teste aurait été pris AVANT le décollage PENDANT la pandémie, on aurait eu la chance de le contenir, d'ailleurs pour la plupart des cas importés, c’était pour la majorité des personnes qui revenaient à la Réunion.

Mais notre sinistre de la santé, à l'époque, préférait les affichettes plutôt que les mesures concrètes.

Car on le sait tous virus, homme ou singe parlent tous la même langue et savent étonnement bien lire écrire et reconnaître des pictogramme, c'est connus! le virus aurait tellement eu honte de venir clandestinement qu'il se serait autodétruit à la vue de ses affichettes qui parler de lui comme un gros méchant qui fait mal! c'est reconnu voyons! et vous êtes aller en chine pour savoir? non! ben vous ne connaissez rien du virus alors 🤡

du coup je félicite d'avoir enfin cette obligation, mais des claques qui se perdent quand on a voulu qu'il la prenne bien en amont cette mesure...

ha mais oui c'est vrai!!!! il y avait les élections; bon ben leurs incompétences crasses peut être pardonné...

6.Posté par zozimet le 11/06/2020 13:17

Nos gouvernants sont devenus ... ..... (complétez vous mêmes!) . Par c rainte de censure, je me tais ....? mais je n'en pense pas moins.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes