MENU ZINFOS
International

Selon l'UNICEF, plus de 30 millions de femmes risquent l'excision dans les 10 prochaines années


Par S.I - Publié le Mardi 23 Juillet 2013 à 14:18

Selon l'UNICEF, plus de 30 millions de femmes risquent l'excision dans les 10 prochaines années
Dans son dernier rapport sur les mutilations génitales féminines en Afrique et au Moyen-Orient, l'UNICEF tire la sonnette d'alarme. Si les mutilations génitales féminines et/ou l’excision (MGF/E) commencent à reculer dans le monde, plus de 125 millions de femmes en sont toujours victimes aujourd'hui et 30 millions pourraient l’être encore au cours de la prochaine décennie, alerte l'organisation onusienne.

L'ablation des organes génitaux des filles est pratiquée dans certains pays d'Afrique, du Moyen-Orient, ou encore dans certaines communautés asiatiques où l'on croit qu'elle permet à la femme de conserver sa virginité.

Bien que l'excision soit sur le déclin, cette pratique reste néanmoins "presque généralisée" dans certains pays, prévient l'agence spécialisée des Nations unies qui se consacre à la défense des droits des enfants.

Les MGF sont une pratique universelle à Djibouti (93 % des femmes de 15 à 49 ans concernées), en Égypte (91 %), en Guinée (96 %), et en Somalie (98 %). Elles sont aussi très courantes en Érythrée, au Mali, en Sierra Leone et au Soudan. Mais elles dépassent les frontières nationales et s’enracinent surtout dans des groupes ethniques, souligne l’UNICEF.

Le rapport relève également que la plupart des filles et des femmes, et un nombre important de garçons et d'hommes, s'opposent désormais à la pratique.

Pour faire reculer ces pratiques, le rapport préconise par ailleurs de "rendre visibles les attitudes secrètement favorables à l’abandon des MGF/E, pour que les familles sachent qu’elles ne sont pas seules". Il s’agit là d’une étape cruciale pour atteindre une masse critique nécessaire et entraîner une réaction en chaîne contre les MGF/E, pense l’organisme.




1.Posté par KAFIR le 23/07/2013 15:17

Cette pratique est loin d'être en déclin reste encore largement pratiquée à Djibouti et au soudan.
Jai effectué deux séjours à Djibouti comme militaire de carrière quelle ne fût pas ma stupéfaction
de subir sur place cette cruauté d'un autre siècle.
Aussi il faut savoir que certaines jeunes filles sont cousus à vifs sans anesthésie naturellement après l'ablation du capuchon.


KAFIR

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes