MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Selon "Le Passeur", le monde parfait… est un horrible cauchemar !


- Publié le Mardi 8 Novembre 2016 à 14:58 | Lu 800 fois

Selon "Le Passeur", le monde parfait… est un horrible cauchemar !
J’ai un peu attendu avant de vous en parler, le temps de m’en remettre.

J’ai visionné voici quelques jours un film qui, en soi, est un petit bijou. Mais qui m’a flanqué le bourdon, le stress, l’angoisse et des insomnies pas croyables.

" Le passeur ", avec l’excellent, l’extraordinaire Jeff Bridges et la grande Meryl Streep, présente un monde soi-disant parfait.
Le concept même de guerre n’y existe pas, mais celui d’amour non plus. La mémoire de tous ayant été effacée par un savant formatage des esprits dès la naissance, chacun se retrouve destiné, dès son adolescence, à toujours accomplir le même travail toute sa vie, en fonction de capacités que d’autres auront déterminées pour lui.

A un certain moment, l’image s’éloigne et on voit les groupes d’habitations, des cellules hexagonales comme celles des abeilles (!), disposées en unités symétriques… comme les éclaboussures de plaques de neige sur une vitre, toutes les mêmes.

Les mémoires ont été expurgées de tout ce qui ne convenait pas à l’édification du monde parfait où le sentiment, la volonté, la personnalité, le libre-arbitre, le choix, la révolte individuelle et collective, ont disparu.

Les citoyens sont heureux… ou croient l’être. Parce que la violence n’est plus de mise. Mais le sentiment non plus.

Une personne, « le passeur », tenu à l’écart de la société, est le gardien de la mémoire, de l’Histoire. Superbement incarné par Jeff Bridges, quel acteur ! Le sujet du film est le récit de la transmission du passé à un jeune disciple, choisi par les Sages, évidemment. Ce disciple, allez savoir pourquoi, choisit à un moment donné de ne plus prendre les médocs que la loi commune impose à tous chaque matin, et qui leur donne la volonté d’une paramécie

Le reste, je ne vais pas vous le raconter…

C’est sûr, si la violence, le crime, le vol, la guerre disparaissent, l’humanité a fait un grand pas.

Mais où est l’avantage si personne ne sait qu’il existe autre chose ? Si l’humain est réduit, pour prix de cette tranquillité, au rôle d’abeille dans la ruche.

Car cette société parfaite fait table rase de la part d’humanité existant en chacun de nous.

La société idéale est cauchemardesque. Ce qui n’interdit pas d’y croire encore et encore.

Jules Bénard




1.Posté par kld le 08/11/2016 19:41

"Le Passeur est une des nombreuses thématiques de la littérature funéraire de l'Égypte antique. Le passeur et son bac apparaissent d'abord dans les Textes des Pyramides. Ses apparitions s'enrichissent et se développent ensuite dans les Textes des Sarcophages puis dans les exemplaires du Livre des Morts. Dans tous ces textes, le passeur est un dieu assoupi et un marinier d'eau douce. Le défunt, roi ou particulier, se présente devant cette divinité pour lui demander de lui faire franchir un cours d'eau et de l'amener dans un lieu paradisiaque. Cette notion de traversée est évidemment inspirée de la géographie de l'Égypte antique ; le pays étant traversé du sud au nord par le Nil. En l'absence de tout pont, le bac est de fait le seul moyen de gagner la rive d'en face. Le passeur, métier très fréquent en Égypte ancienne, n'a pas manqué de créer tout un imaginaire mythologique et éthique."


je sais , facile : Wikipédia !!!

, c'est quand meme pas mal , à défaut de "lencyclopédia universalis" qui est payant ............... ben .

2.Posté par vassi le 08/11/2016 21:26

Merci !!!!!!
Merci pour votre article, M. Jules BENARD, sans lequel je n'aurais jamais vu ce film, qui, je le confirme est un petit bijou.
Bien sur, certains n'y verrons pas toute la profondeur et les métaphores, qui demandent pour être vues et comprises, de prendre un sacré recul sur notre monde et notre façon de fonctionner et de manière plus générale, sur la nature Humaine.
Je suis un peu déçu, qu'à la fin de la journée, je ne soit que la deuxième personne à poster un commentaire à ce sujet... Sommes nous si peu à voire les couleurs de ce monde ?
Par ailleurs, M.kid, le parallèle avec l'ancienne Egypte me parle particulièrement, donc même si vous citez Wikipedia, merci à vous aussi de le faire partager aux autres, car si j'ai bien compris la thématique du film, il s'agit ici et avant tout, de transmission.

3.Posté par kld le 08/11/2016 22:21

merci vassi ! un plaisir de vous lire ainsi que , comme souvent , M. Jules . .

4.Posté par Elle le 08/11/2016 23:10

Mais c'est effrayant, m'sieur Bénard !
C'est ça alors pour les fans de Sarko !
"Les mémoires ont été expurgées de tout ce qui ne convenait pas à l’édification du monde parfait où le sentiment, la volonté, la personnalité, le libre-arbitre, le choix, la révolte individuelle et collective, ont disparu."
Horreur, malheur ! Ya un antidote ? Faut leur donner ! Ça urge !

5.Posté par L'Ardéchoise le 09/11/2016 01:49

vassi, j'ai lu Jules, mais je n'ai pas vu le film, ni lu le livre dont a été tiré le scénario.
Difficile donc d'en parler pour le moment, mais la seule chose certaine, c'est que je vais m'y atteler, les conseils de Jules en matière de musique, chansons, poèmes, littérature diverse et cinéma étant toujours bons à prendre.

6.Posté par Jules Bénard le 09/11/2016 06:21

Merci à "kld" et "vassi" pour vos appréciations.
Toutefois, je voudrais dire à "kld", qui me fait souvent le plaisir de me lire, que "le passeur" du film n'a rien de commun avec "le passeur des morts" des mythologies antiques, dont celle de l'ancienne Egypte que vous me semblez maîtriser avec élégance.
Je salue votre souci de faire partager vos connaissances, ce qui ne peut que satisfaire l'ancien enseignant et journaliste que j'ai été, deux métiers où, précisément, la transmission est un "passage" vers une amélioration de soi... c'est-à-dire des autres.
Bien à vous.

7.Posté par kld le 09/11/2016 13:23

en effet , je fais trop de digression . cordialement .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes