MENU ZINFOS
National

Seize "black bloc" arrêtés à Bordeaux avant une manifestation de Gilets jaunes


Par - Publié le Mercredi 11 Décembre 2019 à 07:21 | Lu 1171 fois

Dix hommes et six femmes, âgés de 19 à 45 ans ont été arrêtés samedi matin à Bordeaux en possession de matériels laissant penser qu'ils comptaient s'en prendre aux forces de l'ordre à l'occasion d'une manifestation des Gilets jaunes.

En milieu de matinée, de nombreux policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) ont investi une maison de la banlieue de Bordeaux, louée pour le week-end sur Airbnb.

Les forces de l'ordre avaient apparemment été mis sur la piste des "black blocs" grâce à une information. Placés sous surveillance et filés, certains individus avaient été remarqués en train de peindre des tags antipolice sur les murs de plusieurs habitations de la capitale girondine reprenant l’acronyme ACAB (pour "all cops are bastards", soit "tous les flics sont des salauds").

Des allers-retours ont également été notés à la quincaillerie du coin dans la soirée

La décision a donc été prise d'intervenir rapidement, avant la manifestation des Gilets jaunes.

La porte a été défoncée à coups de bélier et les seize occupants n’ont pas eu le temps de réagir. Quelques minutes après, ils étaient tous menottés.

Les dix hommes et six femmes étaient venus en train ou en voiture de Gironde, mais aussi d’autres départements et d’autres régions de France.

Les perquisitions ont permis de découvrir des banderoles et des gants et masques de ski permettant de se protéger contre les gaz lacrymogène), mais surtout des armes et munitions de fabrication artisanale, des bouchons plantés de clous, destinés à crever les pneus des véhicules de police, un gros sac de bouteilles en verre vides et des produits chimiques restant à analyser, mais aussi, selon le parquet de Bordeaux, "des bouteilles remplies d’acide chlorhydrique, des mèches et des boules d’aluminium, attirail communément utilisé par la mouvance contestataire pour attenter à l’intégrité physique des forces de l’ordre en jetant sur ces derniers des cocktails Molotov confectionnés avec ce type de produits". "L’aluminium génère une réaction chimique avec l’acide, la mèche incendie le contenu du récipient et le mélange explose, a indiqué le parquet de Bordeaux. Les policiers sont alors aspergés d’acide".

Les seize hommes et femmes interpellés ont, durant leur garde à vue, "reconnu qu’ils s’étaient retrouvés en vue de la manifestation de l’après-midi, a révélé la procureure de la République de Bordeaux. Aucun ne revendique cependant la propriété des objets retrouvés en perquisition".

"Cinq d’entre eux sont connus de la justice", a précisé le parquet de Bordeaux, pour participation à un attroupement avec arme et dissimulation de visage, pour violences avec arme ou encore pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. D’autres ont été vus et remarqués à l’occasion de manifestations de Gilets jaunes ou du dernier G7, à Biarritz. Tous ont été déférés lundi au parquet de Bordeaux. Une information judiciaire pour "dégradation et association de malfaiteurs en vue de commettre des dégradations et des violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique" a été ouverte.

Des réquisitions de placement en détention provisoires ont été prises à l’encontre de l’ensemble des seize activistes. Seuls trois d’entre eux, cependant, en pris la direction de la prison. Les autres ont été placés sous contrôle judiciaire.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par " VIEUX CREOLE " le 14/12/2019 14:27

ENFIN ! ! DES "BALACK- BLOC" ARRÊTÉS , AVANT QU'ILS NE PASSENT A L'ACTE ( CASSES , DESTRUCTIONS , INCENDIES. . . ) ! ! !
-------JUSQU ' ICI IL ÉTAIT PLUS COMMODE ET ARRANGEANT de mettre ces saccages sur le compte des" Gilets jaunes" ,aprés l'échec de prendre leur contrôle ! ! ! Les" gazages massifs de lacrymos " , les yeux éborgnés , les coups de matraques distribués massivement à tort et à travers . . . n'ont pas réussi à tromper les Français ( qui massivement approuvent TOUJOURS ces " Gilets jaunes" accusés de toutes les violences constatées ) ! ! ! Les vidéos de quelques Journalistes qui ont tourné en boucle sur les chaînes télévisées ONT RETABLI LA VERITEE ! ! ! QUELQUES "Gilets jaunes ont reconnu qu' ils avaient fini par se radicaliser devant l'attitude du" Pouvoir " : j'ai lu la confession de l'un d''eux dans l'Hebdomadaire " l'OBS" Mais ils étaient une poignée peut être, alors que tous les Français ont pu voir en boucle à la télé , d'authentiques "BLACK-BLOC" casser en toute tranquillité des vitrines de magasins ,mettre le feu aux sièges de L.R.E.M. ,SANS ÊTRE INTERPELLÉS ! ! !

- Toutes les catégories de la Société française sont mécontents , MÊME les 1ers de cordées qui ont même défiler dans les rues , pour la1ère fois vraisemblablement ( pourtant ils font " des dépassements d'honoraires et acceptent " des dessous de table" !!) ! !

!Macron " reste englué dans la colle jacque "pendant que le 1er Ministre doit seul, défendre la politique menée et le CAP FIXÉ aprés son Élection ! ! ! Pour l'instant il ne MANIFESTE NULLEMENT l'intention de rétablit l' I.S.F. et L'EXIT-TAX réclamés par une majorité de Compatriotes . . . .

----- RAPPELEZ - VOUS CETTE DÉCLARATION FORTE ET DETERMINEE DE 1968 :
" DES ACCORDS NéGOCIéS ? OUI " ! !
" MAIS LA CHIENLIT : NON " ! !

------- VOUS CONNAISSEZ, TOUS ,LA SUITE. . . .

2.Posté par Fredo974 le 15/12/2019 19:09 (depuis mobile)

Calme toi vieux créole, l'AVC te guette !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes