Courrier des lecteurs

Sécurité sociale: L'emploi à La Réunion sacrifié

Lundi 27 Août 2018 - 17:13

La Caisse Générale de Sécurité Sociale de La Réunion supprime les emplois par dizaines. Plus de 130 plus précisément, dont pratiquement 100 postes de production, et ce n’est sans doute pas fini !
 
Cette suppression d’emplois, qui est motivée par la "mutualisation" de certaines tâches de production, est réalisée sans plan social. Si je décode pour les lecteurs, cela signifie qu’il n’y a que des "départs naturels", plus ou moins forcés (je sais de quoi je parle !) et des licenciements.
 
Ces derniers se multiplient, dans un contexte de délation et de terreur, sur fond de désaccord entre les organisations syndicales qui ne peuvent donc agir ensemble.
 
La "mutualisation", cela signifie "faire faire par d’autres" les tâches qui étaient réalisées ici.
 
Que l’on ne se méprenne pas. Je ne suis pas opposé à ce moyen de faire des économies d’échelle, utilisé déjà dans de nombreuses autres entreprises, dont les banques. Pour autant que le service aux usagers (on n’ose plus dire clients) ne soit pas dégradé. Ici, ce n’est pas de dégradation dont il s’agit, mais d’un total anéantissement. Au fait, c’est quoi les usagers ? C’est qui ? Les réunionnais et les entreprises réunionnaises, sauf erreur de ma part.
 
Donc, je ne suis pas opposé à la mutualisation. Mais il faudrait que l’on m’explique pourqoi on sacrifie les emplois à La Réunion, pour en sauvegarder dans les organismes hexagonaux qui effectuent les tâches qui étaient réalisées par des agents de la CGSS.
 
N’est-ce pas à La Réunion que le chômage est le plus préoccupant ? De ce seul point de vue, il eut été préférable de sacrifier 10 emplois ici et là, dans l’Hexagone, pour préserver les emplois à La Réunion. Je n’ose imaginer que le directeur général aurait "acheté" une exfiltration extrêmement positive en échange de toutes ces restitutions de postes et de tous ces licenciements.
 
Serait-ce que les agents de la Caisse Générale de La Réunion ne sont pas assez compétents, pas assez qualifiés, pas assez performants ? Tout au long de ma carrière, j’ai pu constater exactement le contraire. On fait ici, en moyenne,mieux qu’ailleurs voire beaucoup mieux, car la proximité donne tout son sens à l’action.
 
Dans tout cela, je trouve désespérant que le Conseil d’administration soit totalement passif. Il se réunit peu, et est submergé par des "affaires" qui ne concernent si possible que de très loin le fonctionnement de la Caisse. Sauf qu’il a donné son accord, et devrait le donner à nouveau, à la signature des contrats avec les organismes nationaux. Il agrée donc toutes ces suppressions d’emplois.
 
Alain IGLICKI
Lu 1239 fois



1.Posté par Place à la jeunesse le 27/08/2018 19:55

problème de compétence ?

2.Posté par jdiçajdirien le 27/08/2018 20:54

Il n'y a pas que les administrateurs, mais aussi (et surtout) nos eènntroiséssiens(ennes) qui "négocient" ces contrats. Sont-ils (vraiment) investis du service (public) à leurs concitoyens ? De leur rôle en matière de cohésion sociale à l'échelle locale et déjà au sein de leur "entreprise" ? On aval(e)ise les coupes et on participe à la danse du système qui veut que la personne soit un dossier ou une statistique et que la solidarité qui a fondé notre pacte social soit aujourd'hui uniquement évaluée en termes de coûts : je coûte, tu coûtes, il/elle/on coûte, puis nous coulons… ou pas !

3.Posté par Ferme out ... le 27/08/2018 23:14 (depuis mobile)

A ceux qui disent ... "je dis ça et je dis rien"

Ben ferme out ...

4.Posté par run le 28/08/2018 10:48

Il faut arrêter de plaindre des fonctionnaires ou semis fonctionnaires qui passent l'essentiel de leur temps à discuter entre eux.
Qui n'a pas été victime des salariés de la CAF qui discutent entre eux alors que vous êtes en attente de renseignements.
Nous sommes nombreux a connaître des personnes travaillant dans des organismes paritaires qui reconnaissent qu'une bonne partie du personnel ne travaille pas correctement, avec une productivité non évaluée mais fortement améliorable.
Alors franchement vive le privé !


5.Posté par Le corbeau le 30/08/2018 13:09

POST 4

Bravo ! vous avez trouvé la solution pour faire des économies.
A quand l'ouverture des camp de travail ?
La " la liberté pour des gens comme vous "
Le brancard pour les autres.
PAUVRE FRANCE

6.Posté par run le 30/08/2018 17:09

POST 5

Dites que ce que je dis est faux. Faites un sondage autour de vous et écoutez . A vous croire ça bosse très dur à la Sécu !!
Vous devez y être c'est pour cela que vous savez mieux que moi.
Je ne comprends pas votre réflexion sur la liberté. Est-ce parce que vous estimez que les salariés ont la liberté de glander à leur travail ? heureusement ce n'est pas la réalité mais vous devez être de ceux qui estiment que le nombre de jours d'arrêt maladie indemnisés est un acquis, un droit qu'il faut utiliser .
Je n'irais pas à dire pauvre France, je fais parte de cette France et j'en suis fier pas vous à priori . Remarquez Le Corbeau cela veut déjà dire beaucoup il y a des exemples forts.

7.Posté par Le corbeau le 30/08/2018 21:36

Je ne suis pas un redresseur de tort, il y a des fainéants partout,
Si j'ai écrit " Pauvre France " il ne faut pas prendre ça à la lettre, ce n'est pas péjoratif

8.Posté par Niveau CP le 31/08/2018 18:08

Au post 1......Problème de compréhension de texte pour vous...tout est expliqué et très bien expliqué.

9.Posté par Niveau CP le 31/08/2018 18:33

Post 4...run....le monsieur vous explique que les emplois ne diminuent pas ou peu mais sont déplacés ailleurs en métropole.....cela fera de la masse salariale en plus la bas et non ici, cela veut dire des consommateurs là bas et non ici, des gens fiers d’avoir un travail là bas et non ici, etc,..... ici on préfère cultiver RSA et cagnardise......on est loin très loin du privé mon pauvre....Vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez on dirait. Encore un qui croit avoir tout compris....oui on n’attendais que vous pour dénoncer tout les dysfonctionnements......dans le genre simpliste, chapeau !

10.Posté par A run le 31/08/2018 18:50

Allez...je vous explique la réflexion du corbeau sur la liberté (mais que vous n’ayez pas compris quelque chose d’aussi simple est inquiétant soit dit en passant) .....les gens comme vous qui réclament le privé à corps et à cri transpirent l’égoïsme primaire, ceux qui ne peuvent se payer la sécu font quoi ?....d’oû le « pauvre France » qui suit d’ailleurs si tout le monde pensait comme vous, mais heureusement ce n’est pas le cas.

11.Posté par Le corbeau le 17/09/2018 14:48

EDUCATION, EDUCATION

Il semble qu'un collégien " a insulté un chauffeur de de bus de la RATP " dans l'exercice de ses fonctions .
( journal l'ECHO REPUBLICAIN ) du 17 Septembre. 56.

Pour avoir giflé ce collégien mal éduqué, c'est le chauffeur qui sera sanctionné.
Bravo ! la justice bravo, l'Education Nationale dans le pays de la " DOUCE FRANCE "

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?