Société

Sécurité routière : Le préfet rencontre de grands blessés de la route

Mercredi 9 Août 2017 - 10:06

Le préfet Amaury de Saint-Quentin est allé à la rencontre de grands accidentés de la route, au centre de réadaptation fonctionnelle "Ylang Ylang", au Port, afin de sensibiliser les réunionnais à la sécurité routière.


La lutte contre l'insécurité routière est une priorité pour l'État, et le préfet Amaury de Saint-Quentin tient à le rappeler aux réunionnais. Pour ce faire, il s'est rendu ce mardi au centre de réadaptation fonctionnelle Ylang Ylang, en visite aux victimes d'accidents graves prises en charge par le centre.

La Réunion déplore une accidentologie plus importante qu'en métropole. Au 7 août 2017, la mortalité routière est en hausse de 22% par rapport à la même période en 2016, soient 33 morts. Entre 2014 et 2016, le nombre de personnes décédées sur la route est autour d'une cinquantaine par an sur notre île.

Ces 5 dernières années, plus de 220 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route, et plus de de 3000 personnes ont été blessées. Les conséquences d'un accident de la route sont souvent dramatiques, et peuvent aller jusqu'à la perte totale d'autonomie, sans compter les conséquences psycho-sociales, touchant la vie familiale ou professionnelle.

Le préfet le rappelle : "la sécurité routière est l'affaire de tous", et c'est pour sensibiliser les réunionnais aux conséquences d'un accident qu'il a tenu à visiter le centre Ylang Ylang, au Port. Ce centre de réadaptation fonctionnelle prend en charge des blessés graves de la route, afin de les aider à s'adapter à leur nouvelle situation de handicap et à retrouver de l'autonomie, ainsi qu'un sens à leur vie, définitivement bouleversée.

Amaury de Saint-Quentin assure que les comportements irresponsables sur la route continueront à être réprimés avec la plus grande fermeté, et que les forces de l'ordre restent fortement mobilisées. Le préfet souhaite une route plus sûre, et des actions récurrentes de sécurité routière seront menées, par le biais de 4 piliers : éducation, sensibilisation, communication, et répression.

Bérénice Alaterre
Lu 1615 fois



1.Posté par titi974 le 09/08/2017 12:48

Un sujet dont on ne parle pas assez celui des polytraumatisés de la route qui sont extrêmement nombreux avec des thérapies très lourdes et des conséquences souvent dramatiques pour eux et leurs familles , il serait judicieux d 'obliger les contrevenants fou de vitesse , d ' alcoolisme , de téléphone au volant à les visiter cela leurs montreraient que parfois certains actes qui pourraient être évites avec un peu de présence d 'esprit sont cruelles pour la vie et les feraient peut être se remettre en cause ...n 'oublions pas aussi que tous les accidentés coûtent une fortune aux contribuables en soins, prothèses et autres .

2.Posté par mendiants le 09/08/2017 13:39

Tous les préfets nous font le même cinéma à leur arrivée !

3.Posté par TICOQ le 09/08/2017 16:18

les "grands blessé de la route" sont déjà sensibilisés, en chaise roulante... Le plus intelligent, M. le préfet, eût été d'augmenter les effectifs police / gendarmerie sur les routes, car malgré toutes les opé "routes bleues", il y a une hausse conséquente de tarés aussi bien casqués qu'à 4 roues !!!!

4.Posté par Marre des chauffards le 09/08/2017 16:28

La sensibilisation naïve a échoué, il faut passer à l'offensive et matraquer les chauffards sans répit avec des sanctions largement dissuasives, pas avec des coups de règle sur les doigts !

5.Posté par Bryandoht le 09/08/2017 19:06

L’état a réussi de transformer l’automobiliste en délinquant avec sa priorité de tolérance zéro au détriment de la vrai délinquance impliquant une violence qui représente 6 fois plus de victimes par an par rapport aux nombre d’accidents corporels sur les routes.
Normal que l'état persévère dans cette direction quand on sait les retombées lucratives de la répression routière et de la difficulté en terme de moyens de combattre efficacement les actes de violences.
Ce n'est pour autant qu'il faut négliger les imprudences sur les routes qui sont la cause principale des accidents routières.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Janvier 2018 - 20:31 XL Airways adapte son programme de vols