Océan Indien

Sécheresse à Mayotte: Plus de 60 millions d'euros pour la gestion de l'eau

Lundi 27 Février 2017 - 17:13

Sécheresse à Mayotte: Plus de 60 millions d'euros pour la gestion de l'eau
Une "Convention eau" pour Mayotte a été signée ce lundi au ministère des Outre-mer. Elle a pour but de répondre à l’urgence de la situation de l’eau sur l'île. En effet, cela fait plusieurs semaines que le sud du pays connaît une importante sécheresse. Les habitants doivent donc subir des restrictions d’eau, comme la distribution d’eau un jour sur trois, en fonction des communes.
 
Ericka Bareights, ministre des Outre-mer, Dominique Mirada, directeur du Réseau Outre-mer de la Caisse des dépôts et consignations, Fabrice Richy, directeur du département Outre-mer de l’Agence française de développement et Moussa Mouhamadi Bavi, président du Syndicat intercommunal d’eau et d’assainissement de Mayotte (SIEAM) ont donc signé cette convention qui prévoit des "moyens budgétaires en place pour une gestion durable d’une ressource en eau suffisante à Mayotte", selon le ministère.

Il s’agit des crédits du Fonds exceptionnel d'investissement du ministère (5,5 millions d’euros pour les mesures Eau à Mayotte en 2017), les crédits du CPER (contrat de plan État-région), les 14 millions d’euros de la mesure Eau du FEDER (Fonds européen de développement économique régional) et un emprunt de 46 millions d’euros contractualisé entre la Caisse des dépôts et consignations et le SIEAM, dont un premier tirage de 17 millions d’euros a été effectué.

500.000 euros de fonds d’urgence ont déjà été débloqués pour apporter des bouteilles d'eau et des citernes dans les écoles, une action comprise dans le Plan eau. La convention a aussi permis de rajouter 2,5 millions d’euros pour accompagner les projets de ce Plan Eau.

Un Plan Eau détaillé

Le Plan Eau comprend trois étapes : les mesures d’urgence, les mesures à court terme et les mesures de moyen-long terme. En urgence, les bouteilles et citernes dans les écoles, ainsi que l’installation de rampes d’eau supplémentaires dans le Sud et de rampes dans le Nord.
 
À court terme, la mise en place de rotations de Tankers pour apporter une ressource externe, la réhabilitation de quatre forages, la réalisation de petites retenue d’eau en amont et en aval des captages, afin de réguler et de ne pas perdre une ressource rare, l’optimisation hydraulique des captages et la réalisation d’une étude pour une captation sur la rivière Dembéni, dont l'eau n'est actuellement pas captée.
 
À moyen terme, la convention prévoit la réhabilitation de quatre forages supplémentaires, anciens forages aujourd'hui abandonnés ; le réhaussement de 1 mètre de la digue de la retenue de Combani, la construction d’une usine de dé-salinisation, la construction de la troisième retenue collinaire à Ourouvéni, la 6ème campagne de forages : celle-ci démarrerait dès 2017 (études préalables) et se déroulera sur trois ans.
Lu 1133 fois



1.Posté par al le 27/02/2017 18:26

on est à la réunion, on s'en fou de ce qui se passe à mayotte... pourquoi on nous parle pas des problèmes qu'il y a en martinique guyanne et compagnie ?? mayotte parce que néna bon peu mahorais comore la réunion ? si zot y veut zinfo zot na ka allé su zot site zinfo!!!

2.Posté par anonyme le 27/02/2017 20:14

La ministre doit s okuper de son pays ailleur tj prioritaire. Issi ya pas la pauvrete?

3.Posté par Carlo le calamar le 28/02/2017 00:05

C'est très bien madame la ministre DES OUTRE-MER. N'en déplaise aux deux premiers nantis qui ont postés!

4.Posté par bete immonde le 02/03/2017 09:29

La moitié de la population vivant à Mayotte est constituée de comoriens clandestins.Il n'y a pas assez d'eau pour tout ce monde .Aux comores ,il y a encore de l'eau à boire.Une bonne occasion pour mettre en oeuvre la 'remigration '

5.Posté par theo le 05/03/2017 02:07

ils ont refusee l aide des comores

6.Posté par Yas le 04/04/2017 00:50

Posté 5 par Théo.
Quelle aide des Comores à été refusée par les mahorais ? Car à ma connaissance, il n'y a pas d'eau potable aux Comores. Les femmes portent des jerricans sur la tête et marchent des kilomètres pour aller les remplir. Tu n'as jamais été aux Comores et tu ne connais pas le manque d'eau là-bas. Ils ne peuvent pas proposer d'aider Mayotte alors qu'eux même ont besoin d'aide.

7.Posté par Vérité le 16/04/2017 23:39

Ah encore du pognon métropolitain qui va partir dans un département français.......
Ne serait ce pas plutôt à l'étranger
La France est pourtant en europe non?
Il parait que le Sénégal voudrait devenir département français? Après tout.....
Il doit quand même bien avoir une raison à vouloir devenir français mais j'ai beau chercher je ne trouve pas....
Ah pour info il y a encore des coins reculés en Ardèche où des petits vieux qui n'ont toujours pas d'eau courante et d'électricité, rien de tel qu'un bon puit et un groupe électrogène pour pas vieillir trop vite....

8.Posté par Maisnon le 20/04/2017 18:44

Vérité
Mais vous êtes d'une extrême clairvoyance, comment faites vous pour être si précis
dans votre vision des choses, j'ai la même manière de voir que vous, ah bien ça alors ce ne peut être
que de la transmission de pensée, ont est forts quand même!!!
Il parait même que les Dom Tom seront bientôt indépendants, quelle chance ils vont pouvoir enfin faire
ce qu'ils veulent, mais bon pour l'instant il ne faut pas leur dire laissons leur la surprise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues