MENU ZINFOS
Politique

Sébastien Lecornu : "La Réunion doit avoir sa propre autonomie alimentaire d'ici 2030"


Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, est allé à la rencontre des agriculteurs ce jeudi et a rappelé l'importance d'une autonomie alimentaire à La Réunion.

Par Samuel Irlepenne sur place - Publié le Jeudi 20 Août 2020 à 17:21 | Lu 2200 fois

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a échangé avec les acteurs du monde agricole à Bras-Canot, Saint-Benoît, ce jeudi. C’est à la plantation de Mélissa qu’il s’est rendu, un choix pas anodin ; cette structure est connue pour récolter régulièrement des médailles lors de différents concours agricoles. 
 
"Je ne suis pas venu que pour faire des annonces, il faut faire les choses concrètement. Et pour s’assurer qu’elle soient faites concrètement il faut prendre le temps du travail avec les différents acteurs. Il y a actuellement des secteurs en crise et d’autres qui connaissent des transformations comme l’agriculture (...) Pour nous il était important de faire un point d’étape sur les outils comme le POSEI (programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité, ndlr) ou les différentes enveloppes qui existent pour la transformation du modèle agricole", a-t-il tenté de convaincre les agriculteurs et représentants syndicaux.
 
Sébastien Lecornu a insisté sur la nécessaire transformation du modèle agricole réunionnais, qui "doit parvenir d’ici à l’horizon 2030 à sa propre autonomie alimentaire".




1.Posté par TICOQ le 20/08/2020 19:35

Nous sommes déjà auto-suffisants en politicards véreux, alors rien n'est impossible.

2.Posté par Jambalac le 20/08/2020 19:53

Oui mais à quel prix la production locale ?
Tous les fruits locaux sont plus chers que ceux importés et après on nous dit "local lé vital".


En France métropolitaine actuellement les fruits de la passion de Colombie sont à 9€, ceux du Vietnam 8€, mais à la Reunion, ce même type de fruit produit localement est souvent à 10 € voire plus.

Ce sont les agriculteurs pays qui se font eux-même du mal. Ils pensent qu'ils plantent de l'or.

3.Posté par Jambalac le 20/08/2020 19:55

Je ne suis pas venu que pour faire des annonces, il faut faire les choses concrètement. Et pour s’assurer qu’elle soient faites concrètement il faut prendre le temps du travail
.................................................................

Depuis que des avions se posent à la Reunion (100 ans) on entend tous les ministres de passage dirent qu'ils travaillent à trouver des solutions. 100 ans que nous endurons le même discours et 100 ans que nos politiciens locaux applaudissent.

4.Posté par retraitée gilet jaune le 20/08/2020 20:23

N'est-il pas scandaleux qu'avec les milliards déversés chaque année sur notre île par La France, il faille attendre 2030 pour espérer que celle-ci atteigne une autonomie alimentaire ?

A quel prix .... A qui profite cette gabegie ?

En tous cas pas au consommateur lambda qui ne touche pas la scandaleuse sur-rémunération !!!

5.Posté par #serieux?? le 20/08/2020 20:24

Simple :

Aux industriels locaux de moins se gaver !!!

Toutes les filières pourront en profiter et ainsi véritablement se développer.

Et penser à stopper les monopoles, stop au régime colonialiste.



6.Posté par Zarin le 20/08/2020 20:30

L’autarcie serait pas mal en étant moins nombreux

Alors ?

7.Posté par L''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''INSOUMIS le 20/08/2020 20:40


Ben oui bien sûre..!
Mais d'où il sort ce troll...?
Il a pas compris que l économie a la Reunion c'est avant tout ... la canne !

8.Posté par Up2date le 20/08/2020 20:50

Il faudrait par commencer par arrêter les subventions qui ne mènent à rien dans la filière canne...

9.Posté par Zarin le 20/08/2020 21:28

>

10.Posté par Nicolas le 20/08/2020 23:52

La Réunion, c'est 80% d'autonomie alimentaire sur les produits frais (viandes, fruits et légumes) et avec un peu d'effort sur le laitier c'est possible aussi. Pas le climat pour les céréales.

Je suis un LAREM, je brasse du vent!

Le problème c'est le déficit import export.
Il faut exporter des produits et services à valeur ajoutée.

11.Posté par Tonton le 21/08/2020 05:17

On se parlera, vers "2030"....
(il ne sera plus en place)

12.Posté par Als le 21/08/2020 06:47

Il a réfléchi avant de dire ? Le principe est bon mais compte tenu des contraintes sur le réseau de distribution les consommateurs, ça sera dur. D'autant qu'un certain nombre de nos produits sont de faible qualité assez chers

13.Posté par babar ©® le 21/08/2020 06:58

viande malade hors de prix ,kilo tomate a 6€ et oignon a 8€.........mais qu'il se taise......mais taisez vous.......

14.Posté par DOGOUNET le 21/08/2020 07:38

C'est le genre de propos qui ne mange pas... de pain. Vite, du goudron et des plumes !

15.Posté par Lolo le 21/08/2020 07:44

Ici on plante de la canne et on y met du glyphosate depuis x années. Nos sols sont souillés. On est aussi trop nombreux, l'autonomie alimentaire est impossible. Ce ministre brasse du vent.

16.Posté par Titi974 le 21/08/2020 08:36

Ce cornu se sent obligé de dire des conneries comme ses prédécesseurs, mais je ne crois pas que les clowns qui le suivent pensent à autres choses que leurs mandats.

17.Posté par Gajamuk le 21/08/2020 08:44

Bla bla bla autonomie alimentaire! Comment va faire l'Europe, la France pour nous manipuler, nous exploiter, si nous avons l'autonomie alimentaire !

18.Posté par Veridik le 21/08/2020 08:53

Chiche.
Le président de la chambre d'agriculture avait dit "la canne est l'avenir de l'agriculture à la Réunion"

19.Posté par Étang salé en colère le 21/08/2020 10:25

C'est bien.... En revanche avec 30 place pour l'agriculture sur 300 demande on vs y arriver sachant que piston joue beaucoup... Arrêté vendre du rêve... Le vilain mais pu couillon....

20.Posté par Zarin le 21/08/2020 12:16

Nous ne voyons qu'un tout petit bout de notre réalité. Qui sait à quoi peuvent être utiles les expériences que nous vivons !

Extrait de la Sagesse de LAO-TSEU

21.Posté par Jambalac le 21/08/2020 13:14

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a échangé avec les acteurs du monde agricole
.......................................

Donc , c'est du cinéma......avec de mauvais acteurs

22.Posté par Jambalac le 21/08/2020 13:16

Nous ne voyons qu'un tout petit bout de la vérité. Qui sait à quoi peuvent être utiles les mensonges que nous entendons et vivons !

Extrait de la Sagesse de LAO-PSEUDO

23.Posté par C.J. le 21/08/2020 21:10

C' est magnifique ! Comme ça il est sûr de ne pas être contredit.
Le PCR de l' époque ( ds les années 70) avait sorti un plan de survie au cas où la Réunion accédait à l' indépendance...après embargo sur les produits importés..
Il suffit de le mettre en application...
Il doit bien rester un exemplaire de ce plan de les archives du PCR.
Le mien je l' ai jeté, découragé..

24.Posté par C.J. le 21/08/2020 21:29

Chiche !
Ça va être dur !
Les agriculteurs Réunionnais sont habitués à une agriculture subventionnée, à la fois par la nation et par l' Europe avec un prix fixé à l' avance.. mi fonctionnarisée quoi...
Un sacré changement de mentalité..
L' autonomie alimentaire, le PCR ds les années 70 l' avait envisagée...éditant même un plan de survie au cas où la Réunion devenait indépendante...je l' ai eu entre les mains tout droit sorti des presses de Témoignages...par relation interposée, du temps où je fricotais un peu avec les kamarades !
On pourrait peut-être l' actualiser...
La Réunion devait être mise sous embargo de tous les produits importés..chouette alors.
On va se faire nourrir par la diaspora réunionnaise...
Comme un retour au moyen-âge où chaque région doit subvenir à ses propres besoins.
Chiche !

25.Posté par C.J. le 22/08/2020 14:38

Le point où commence la Civilisation...

Jusqu'à 2,5 % du PIB du pays, c' est l' aide de substance apportée par la diaspora malgache aux parents et familles qui vivent une misère noire...avec moins de 2€/ jour.

C' est ce que l' on appelle avoir le sens aigu de la Civilisation :
.. "aider quelqu’un d’autre dans les difficultés est le point où la civilisation commence.”

"“Il y a des années, un étudiant a demandé à l’anthropologue Margaret Mead ce qu’elle pensait être le premier signe de civilisation dans une culture. L’étudiant s’attendait à ce que Mead parle d’hameçons, de casseroles en terre cuite ou de moulins en pierre. Mais ce ne fut pas le cas.
Mead a dit que le premier signe de civilisation dans une culture ancienne était un fémur cassé puis guéri. Elle a expliqué que dans le règne animal, si tu te casses la jambe, tu meurs. Tu ne peux pas fuir le danger, aller à la rivière boire ou chercher de la nourriture. C’est n’être plus que chair pour bêtes prédatrices. Aucun animal ne survit à une jambe cassée assez longtemps pour que l’os guérisse.
Un fémur cassé qui est guéri est la preuve que quelqu’un a pris le temps d’être avec celui qui est tombé, a bandé sa blessure, l’a emmené dans un endroit sûr et l’a aidé à se remettre.
Mead a dit qu’aider quelqu’un d’autre dans les difficultés est le point où la civilisation commence.”

Ira Byock
In The Best Care Possible – A Physician’s Quest to Transform Care Through the End of Life, Avery, 2012.

Sur la page de Alain Neddam".

26.Posté par C.J. le 22/08/2020 14:57

" sa propre autonomie " le pléonasme qui séduit....

27.Posté par babar ©® le 22/08/2020 18:21

en même temps......j'ai 50 m2 de parterre......je n’achète plus de légume depuis belle lurette...et en donne même a mes amis.......

par contre ...faut bosser dedans.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes