Société

Sea Shepherd mobilise son réseau pour stopper la pêche aux requins

Jeudi 11 Décembre 2014 - 17:53

Jean Bernard Galvès se fait, localement, le porte parole de l'ONG
Jean Bernard Galvès se fait, localement, le porte parole de l'ONG
Sea Shepherd France lance l’opération APEX Harmony. Cette campagne d'information à l'échelle européenne, relayée par les antennes de l'ONG dans plusieurs pays, a pour ambition d'influer sur la décision de l'Europe d'octroyer à l'Etat français des millions d'euros pour la pêche de requins à la Réunion.

"Puisque l'on sollicite des fonds européens, il est normal de rendre des comptes à l'opinion publique européenne sur l'utilisation de ces 8 à 10 millions d'euros que tente d'obtenir la France pour poursuivre sa campagne de pêche pendant 5 ans", explique Jean Bernard Galvès, porte-parole des associations environnementales mais qui s'est fait ce matin le relais particulier de Sea Sheperd.

La campagne de lobbying s'engouffre notamment dans une faille juridique concernant le programme ciguatera 2. "Il n'est plus conforme au droit français", annonce d'emblée Jean Bernard Galvès. "En France quand un arrêté est pris par un préfet, il doit être abrogé quand les conditions énoncées au départ ne sont plus remplies. Or c'est le cas de cet arrêté", assure-t-il.

Un arrêté caduque ?

Rappelons les conditions émises à l'époque de son lancement. Tout d'abord, il devait permettre d'étudier la possibilité de commercialiser la chair des requins tigre et bouledogue. L'agence de sécurité alimentaire a répondu que de toute façon, ça ne serait pas possible. Le deuxième objectif était que les requins pêchés puissent servir au programme Charc. Jean Bernard Galvès retient que ce programme est terminé et en phase de rédaction. "L'arrêté aurait dû logiquement être abrogé".

"Non seulement on continue de pêcher pour une étude qui n'a plus cours, on dépense de l'argent pour ça et on en redemande même un peu plus à l'Europe alors que l'on sait que l'on ne répond plus à l'objectif", déplore-t-il.

Cap Requins et ses drumlines trouve le même écho chez le porte-parole. "Vous posez 100 euros sur la table et vous dites que ça va faire fuir les voleurs. Là je mets un appât près de la plage et on dit que ça va faire fuir les requins. Même si cet appât est pris, personne ne pourra dire s'il y en a 5, 10 ou 15 qui tournent autour puis assurer à ce moment-là que vous pouvez vous baigner, vous êtes en sécurité ! Et c'est ce genre de programme qu'on veut faire financer par l'Europe !"

Après cette annonce à La Réunion, la campagne de lobbying de Sea Sheperd commence ce jour même en France et en Europe.
Lu 4597 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par Feelgood le 12/12/2014 13:39

Autre membre de "leur réseau" de manipulateurs et désinformateurs.

Sauvegarde des Requins et Autres est une page connue, alimentée et administrée par une campagnarde métropolitaine, habitant Chezy en Orxois...

Mode opératoire dévoilé ici.

https://www.facebook.com/media/set/?set=oa.717013871716006&type=1

17.Posté par couillonisse le 12/12/2014 13:27

Merci à Kelly Slater et Dave Rastovich, deux des meilleurs surfeurs au monde de faire partie de l'association de sea sheperd ... Cela démontre qu'on peut être surfeur et ne pas vouloir décimer toutes les populations aquatiques qui pourraient gêner la pratique de quelques extrémistes réunionnais ;)

16.Posté par couillonisse le 12/12/2014 13:19

Ce qui m'intrigue dans le post de FEELGOOD c'est qu'il s'appuie sur des scientifiques de cap REQUINS en disant : "Comment pouvez-vous revenir sur les conclusions du comité de suivi scientifique du projet CAP REQUINS qui démontrent je cite des "premiers résultats des smartdrumlines très encourageants" ??? Mais Mr feelgood n'étiez vous pas le premier à baver que les scientifiques qui gravitaient autour de la crise requin n'étaient que des bons à rien , payés à rien faire, invités au frais de la princesse ???

Pour ma part je serais tenté de penser la même chose que vous au sujet des scientifiques de CAP requin : des bons à rien, payés à rien faire invités au frais de la princesse cap requin qui sait dépenser sans compter pour ses amis lobbyistes pseudos-scientifiques.... Au fait çà en est où de toutes les condamnations pénales qui devaient pleuvoir contre tout le monde ??? de belles bandes d'assos-cassos :)

15.Posté par Feelgood le 12/12/2014 13:04

Autre membre de "leur réseau" de manipulateurs et désinformateurs.

Sauvegarde des Requins et Autres est une page connue, alimentée et administrée par une campagnarde métropolitaine, habitant Chezy en Orxois...

Mode opératoire dévoilé ici.

https://www.facebook.com/media/set/?set=oa.717013871716006&type=1

14.Posté par Jose974 le 12/12/2014 12:17

Sea Shepherd, mobilisez-vous plutot pour la disparition des requins de recif de la Reunion qui disparaissent eux a cause de l'invasion de bouledogue. Luttez pour la sauvegarde de nos coraux. Les baigneurs qui se concentrent maintenant sur les lagons car si peu d'endroits securises pour se baigner. Ca tue nos coraux (pietinement, creme solaire...) !! Comment vous prendre au serieux quand vous luttez pour un requin qui n'est pas en danger d'extinction et qui pullule a la Reunion, qui tue nos enfants et qui tue d'autres especes marines recifales. Stop! Zot i prend la Reunion en otage!

13.Posté par Sea Sheperd = Ennemi de La Réunion le 12/12/2014 10:56

Prêts à tout pour leurs requins mangeurs d'homme !
Peu importe les drames humains, peu importe le désastre pour l'économie touristique, tout ce qu'ils veulent c'est un parc à requins dangereux pour organiser des plongées requins très lucratives.
En faisant cela, ils excluent obligatoirement tous les autres usagers de l'océan !
Et pour atteindre leur but, tout est bon, même ruiner l'image d'une île dont ils veulent privatiser l'océan !
Ces gens là n'aiment pas La Réunion, ils n'aiment que leurs grands requins ...

12.Posté par Nono le 12/12/2014 09:29

@5 Bonne question. En fait je pense que tous les membres de Sea Shepherd sont comme les fans de Johnny Halliday, ils adorent certaines créatures sauvages, mais pas toutes. Celles qui symbolisent la puissance, ou la vitesse, ou la force.

Le requin, mais aussi le loup, la baleine, l'ours, le tigre, et peut être même les dragons pour les plus dérangés.


11.Posté par Sharkman le 12/12/2014 08:44 (depuis mobile)

Sea Shepherd est dans la critique de tout ce qui ne leur convient pas et ne propose rien d'autre que de privatiser la mer des Réunionnais. Il est temps de se lever contre ces chasseurs de dons et arrêter leurs tentatives de nous imposer leur mode de

10.Posté par Feelgood le 12/12/2014 08:40


A Monsieur Jb Galves

En votre qualité de représentant du collectif d'associations (ASESB, ASPAS, Fondation Brigitte Bardot, Longitude 181, Requin Intégration, Sauvegarde des requins, Sea Shepherd, Tendua, Vague) et en tant que membre siégant au CO4R, voici 5 points sur lesquels je souhaiterais avoir des réponses de votre part.

1/ Quand on voit les membres du CO4R, à savoir les élus des communes littorales de l'ouest et du sud, de la Région, les services de l'Etat, l'Institut de recherche pour le développement (IRD), la Réserve naturelle marine de La Réunion, la Ligue de surf, le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, le Comité olympique et sportif de La Réunion, le Comité régional d’études et de sports sous marins, l'association Prévention risque requin (PRR), l'Institut régional du tourisme (IRT), comment pouvez-vous affirmer que les décisions sont prises sous la pression "de surfeurs localistes, appelés surfistes, voire même des intégristes et des terroristes"?
Comment pouvez-vous tenir ce discours alors que vous-même avez envoyé des mails d’intimidation à moi et à d’autres internautes? N’avez-vous justement pas cherché « à me bâillonner par la menace » de poursuites?
D’ailleurs, comme je vous l’ai indiqué à l’époque, n’hésitez pas à « transformer en plainte votre signalement, n’hésitez pas à demander à votre avocat d’en tirer très fermement toutes les conséquences. »

2/ Dans votre dernier courrier adressé aux maires, dans quel but utilisez vous les termes "DÉVORÉS, ÉNORMES APPÂTS" ? Alors qu'en fait, il ne s'agit que de 2 requins (a priori de la même espèce, requin gris d’estuaire) qui ont été retrouvés partiellement déprédatés :
o 1 par un congénère (banc de requins dans la zone, a priori de la même espèce et non des soyeux.), retrouvé vivant, blessé à la queue.
o 1 par un bouledogue, soit 1 cas sur 54, SOIT 1.85% DES CAS.

Au regard de ce faible pourcentage de déprédation, comment pouvez-vous vous permettre d'en faire une GÉNÉRALITÉ? En quoi cela serait-il plus dangereux que les appâts utilisés par les nombreux autres pêcheurs de l'île? Les pêcheurs à la côte se plaignent de toute façon déjà de déprédations en raison de cette surfréquentation de bouledogues.

3/ Comment pouvez-vous revenir sur les conclusions du comité de suivi scientifique du projet CAP REQUINS qui démontrent je cite des "premiers résultats des smartdrumlines très encourageants".
Pourquoi devrais-je plus vous faire confiance, et croire en vos arguments fallacieux (tortue herbivore, baleine mangeuse de plancton prises sur drumlines…), plutôt qu'à ceux du comité de suivi composé des bailleurs de fonds, du porteur de projet, et de représentants du comité scientifique? Je ne demande qu'à vous croire mais j’ai vraiment du mal.

4/ Le mode opératoire de votre collectif d'associations, essentiellement métropolitaines, qui ne se basent que sur vos retours, que sur vos écrits et vos petits calculs, pétris de vos certitudes, mais travestis par vos manœuvres sournoises de manipulation, est désormais connu de tous.

Comment pouvez-vous lancer des pétitions qui désinforment de manière aussi grotesque et éhontée? Vous dénoncez l'attribution de "8 millions d'euros pour tuer du requin"? Alors qu'une simple recherche internet démontre que cette somme financera le "socle de sécurisation de premier niveau" avec la création d’un centre de ressources et d’appui qui combinera le volet étude des requins et le volet sécurisation des usagers de la mer.
Ces informations gouvernementales sont disponibles sur Internet d’un simple clic et VOUS LES PASSEZ VOLONTAIREMENT SOUS SILENCE. Vous participez aux CO4R, vous avez les informations institutionnelles directement, à la source, et vous vous complaisez à patauger dans ce ramassis immonde de mensonges et de manipulations, relayées par toutes ces associations et signées à ce jour par des dizaines de milliers de signataires virtuels.

L’exagération et l’attribution volontaire de la totalité du montant pluriannuel au "massacre" fictif des requins réunionnais tient-elle plus à la défense réelle des requins ou est-elle uniquement destinée à alimenter votre nombre d’adhérents et de donateurs potentiels?
Hormis vos offensives virtuelles, quel est le bilan de votre collectif d'associations? Quelles sont vos actions concrètes de terrain pour préserver nos requins de récif? Pour limiter les effets dévastateurs de la pêche industrielle dans la zone OI?

5/ Toujours sur votre mode opératoire :
En tant que "spécialiste" de la mer et correspondant local, comment pouvez à ce point ne pas reconnaître le métier de la pêche et ses difficultés ? Dans l’exercice de “votre petit calcul”, comment pouvez-vous vous permettre de critiquer un des métiers les plus durs en prétextant que la pêche aux requins s'apparenterait à semer des graines de tomates dans un bac à sable et que cela constituerait le nouvel El dorado?
Comment pouvez-vous être à l’origine de ce genre de spéculations, amenant en cascade Longitude 181 puis Sea Shepherd à parler de "carnage très lucratif". La pêche reste une activité ô combien aléatoire.
Surtout avec la raréfaction des ressources, le taux de déprédations subies et le faible nombre de requins capturés en 3 ans.

Pour conclure :
Votre CV, votre qualité de porte parole d’une dizaine d’associations, votre longue expérience de la mer ne sont pas suffisants pour convaincre les décideurs et institutionnels lors des CO4R et autres tables rondes auxquels vous participez ?
Dans ce cas, pourquoi mentir, désinformer, manipuler de la sorte ? Vos méthodes, les méthodes de votre collectif, sont pitoyables et ô combien malsaines, Monsieur Jb Galves.

Cette diffusion délibérée, détournée, d'informations institutionnelles tronquées, ne nuit-elle pas bien plus à la Réunion que les attaques en elles-mêmes? Comment l'IRT, les pouvoirs publics peuvent vous laisser agir de la sorte en toute impunité ?
Au vu de son caractère diffamatoire, cette désinformation volontaire, créée de toutes pièces et entretenue par vous-même, relayée et amplifiée par votre collectif, ne doit-elle pas être sanctionnée ?


https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152618550189671&set=gm.743465919070801&type=1&theater

9.Posté par Sharkman le 12/12/2014 08:40 (depuis mobile)

Sea Shepherd débarque ici et prétend dire aux Reunionnais comment ils doivent vivre : interdiction de se baigner là où on s'est toujours baigné depuis plus de 50 ans. Ils veulent nous imposer leurs vues et n'ont aucune solution à proposer.

8.Posté par Sharkman le 12/12/2014 08:35 (depuis mobile)

Savez-vous que ce monsieur tout fier de poser et donner des leçons aux Reunionnais est un zigoto qui pratique la plongée et a chassé et tué un nombre invraisemblable de requins. Et il vient dire ici qu'il ne faut rien faire pour relancer le tourisme?

7.Posté par Max la menace le 12/12/2014 08:17

merci à Ces sea shepherd d'aller dénigrer la réunion à travers le monde, ça va sûrement nous aider à ramener les touristes!!!!
REYONÉ RÉVEIL A ZOT!!!
CE BAND MACRO LA LA PA LA EK ZOT MYSERE.. POU ZOT, REQUINS LES PLUS IMPORTANT QUE LA VIE DO MOUN... ALLEZ FAI CHARGE A ZOT DON!!!!

6.Posté par Diabolo et Symbolo sont dans un bateau le 12/12/2014 07:44 (depuis mobile)

Pêcher un requin et le manger en cari c''est normal, Jose974. Il n''y aurait aucune mobilisation contre une activité traditionnelle sauf si elle menaçait vraiment l''écosystème. C''est le dispositif institutionnel qui est corrompu par un groupe.

5.Posté par Jose974 le 11/12/2014 23:21

Pourquoi alors Mayotte a le droit de pecher, vendre et manger les requins bouledogues et pas la Reunion? On est francais pareil. Aux Seychelles on les mange aussi, a Maurice.
C'est une belle magouille cette etude ciguatera et ces gars zoreil de sea shepherd qui veulent dire quoi faire chez nous. On veut faire de notre ile un parc a requins! On a toujours mange des requins quand on etait petits, pourquoi faire tout un plat pour ces gros poissons? On ne defend pas les espadons, le zourit.... mais le requin devient sacre. Pourquoi??

4.Posté par grand gozier le 11/12/2014 22:35

Merci à Sea Shepherd France qui lance l’opération APEX Harmony

3.Posté par KLD le 11/12/2014 18:46

Effectivement , que la peche aux requins soi possible , normal, mais pas sur des prétextes bidons......................".je suis sur qu'on nous prend pour des cons .....lalala "

2.Posté par serinus le 11/12/2014 18:35

Enfin des gens intelligents, il faut arreter de tuer ces requins pour rien a bon entendeur salut

1.Posté par noe le 11/12/2014 18:35

Qu'on laisse nos requins passer de Joyeuses Fêtes de Noël !

1 ... « 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie