MENU ZINFOS
International

Sea Shepherd: Le fondateur Paul Watson en cavale pour une opération contre la chasse au requin


Par Samuel Bertil - Publié le Mardi 31 Juillet 2012 à 14:51 | Lu 2020 fois

Sea Shepherd: Le fondateur Paul Watson en cavale pour une opération contre la chasse au requin
Paul Watson, fondateur de l'ONG Sea Shepherd, se cache de la police. Arrêté à l'aéroport de Francfort le 13 mai lors d'un trajet vers la France du fait d'un mandat d'arrêt international émis par le Costa Rica, Paul Watson est accusé d'avoir mis en danger la vie d'un équipage lors d'une opération contre la chasse aux requins en 2002. Bénéficiant d'une caution de 250.000 euros (payées par l'acteur Pierce Brosnan) il a été libéré le 18 mai et avait cessé de se présenter aux contrôles de police pour sa liberté conditionnelle à partir du 22 juillet. Selon son avocat, il aurait fuit l'Allemagne pour une destination non divulguée. Le 25 juillet, la justice allemande a autorisé son extradition. 

L'affaire est rocambolesque: le Costa Rica le recherche en effet depuis dix ans pour avoir arraisonné un de leurs navires. A l'époque, Paul Watson et son équipage participent au tournage d'un documentaire sur les requins, "les seigneurs des mers". Avec la bénédiction du Guatemala, Watson et son équipe emmènent l'équipe de tournage à la chasse aux braconniers et tombent sur le Varadero, un navire costaricain dans les eaux territoriales guatemaltèques en train, comme le prouvent les images du documentaire, de couper les ailerons des requins avant de les relâcher à la mer, opération illégale du nom de finning. Les hommes de Sea Shepherd escortent alors le bateau jusqu'à un port du Guatemala pour que l'équipage puisse y être jugé. Mais ce dernier appelle à l'aide le Costa Rica, affirmant que les militants menacent de les assassiner (ce que contrediraient les images du documentaire). Une canonnière du Guatemala vient alors les récupérer et emmène les écologistes au Guatemala pour être emprisonnés. Deux fois, les cours guatémaltèques jugent que la plainte des braconniers n'est pas recevable. La troisième tentative est pour eux la bonne: la cour demande la détention préventive de Paul Watson qui s'enfuit du pays. Plus aucune nouvelle de cette procédure jusqu'à un mandat d'arrêt international émis en octobre 2011, qu'Interpol a d'ailleurs jugé non conforme à ses règlements et statuts. Dans le même temps, les braconniers, stoppés par l'équipage de Sea Shepherd, n'ont jamais été inquiétés par la justice. 

Il n'en fallait pas plus pour que les amis de Watson y voient un complot politique. Sea Shepherd a en effet publié un communiqué sur son site accusant le gouvernement japonais d'être derrière la procédure internationale du Costa Rica. Les écologistes avaient en effet réussi l'an dernier à faire rebrousser chemin à la flotte de chasseurs de baleines japonaise dans l'Antarctique avec un dixième seulement de son quota de prises. Une procédure intentée par les chasseurs de baleines devant les tribunaux américains n'avait pas abouti, un juge fédéral donnant raison à Paul Watson en février. Autant dire que le mandat costaricain tombe à pic. Mais le Japon nie: si Tokyo reconnaît avoir déposé une demande d'extradition pour Paul Watson auprès de l'Allemagne le 19 juillet, les autorités japonaises affirment n'être pour rien dans l'affaire qui l'oppose au Costa Rica. 




1.Posté par mise en danger délibérée de la vie d''autrui le 31/07/2012 20:52

Paul et Watson et son équipage ont abordé la barque des braconniers avec le gros navire tout noir à tête de mort : ils auraient pu en blesser voire en tuer un. C'est une sorte de mise en danger délibérée de la vie d'autrui. Arrêter des braconniers, de façon anecdotique, (pour mettre sur le joli film à destination des occidentaux/donateurs), c'est bien, ça fait héros, mais risquer la vie de pêcheurs du tiers-monde, qui n'ont pas d'autres choix pour survivre, c'est assez minable. On peut être farouchement opposé au finning et tout-à-fait hostile aux méthodes douteuses-et illégales-de SSCS. Et posez-vous la question suivante : pourquoi l'Allemagne, qui n'est pas exactement la Corée du Nord, a-t-elle fait droit à la requête du Costa Rica ?

Sea Shepherd ou l'organisation dont le gourou est en cavale et qui fait la leçon aux pays du monde entier, dont la France. On croit rêver.

2.Posté par Henri le 31/07/2012 20:59

Vivement qu'il se fasse attraper qu'on en finisse avec ce mythomane.
La justice ferait bien également de s'intéresser au compte de cette secte.

3.Posté par Gaby le 31/07/2012 21:46

Qu'il pourrisse en prison et que son ONG ainsi que sa Présidente ne soit plus d'actualité !

4.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 01/08/2012 11:37

Je vous trouve plutôt très dures, voire extrêmes sur ce coup la. Quelque soit les animaux chassés (pour peut qu'il ne s'agisse pas de pseudos aphrodisiaques) ils ont droit a une mort digne, qui ne consiste surtout pas a se voire couper les ailerons pour être rejetés vivants mais atrophiés et condamnés, a la mer.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes