Faits-divers

Savoie : Le gendarme Frédéric Sautron nommé sous-préfet de St-Jean-de-Maurienne

Vendredi 25 Août 2017 - 07:56

Frédéric Sautron (photo France-Antilles), ex-commandant de compagnie de gendarmerie en Guadeloupe
Frédéric Sautron (photo France-Antilles), ex-commandant de compagnie de gendarmerie en Guadeloupe
Très belle promotion pour ce Réunionnais. Un officier de gendarmerie, Frédéric Sautron, qui commandait depuis 2014 la compagnie de Pointe-à-Pitre, a été nommé le 22 août dernier sous-préfet de Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie.

Après 19 ans de bons et loyaux services, Frédéric Sautron, chevalier dans l’ordre national du Mérite, quitte donc la gendarmerie pour rejoindre le corps préfectoral.

Le Réunionnais, moniteur d’intervention professionnelle, avait notamment commandé en 2010 l’escadron de gendarmerie mobile 21/6 de Hyères (Var).
Zinfos974
Lu 12805 fois



1.Posté par pffffff le 25/08/2017 09:38

très bien bonne continuation, comme quoi il y a plus d'avenir ailleurs que sur notre caillou dont beaucoup s'accroche.......!

2.Posté par honnête citoyen retraité le 25/08/2017 10:03

FELICITATIONS pour la promotion de ce monsieur originaire de La Réunion qui, en entrant dans le corps prestigieux de la Gendarmerie avait choisi de servir ses concitoyens:

" Pour l'Honneur ... La Patrie ... Le Droit ..."

3.Posté par titi974 le 25/08/2017 11:14

Comme quoi et malgré les esprits chagrins la métropole donne sa chance à qui sait la saisir d'où qu'il soit ....

4.Posté par leon le 25/08/2017 11:37

bravo si il a été nommé il a certainement les capacités mais l'article ne dit pas s'i il a fait l'ena

5.Posté par Le Jacobin le 25/08/2017 11:38

L'effet MACRON la diversité reconnue enfin EN MARCHE!!!!pour le changement: Excellence exigence!!! nous avons d'autres talents dans la boite à outils.

Félicitation.

6.Posté par Dan Run le 25/08/2017 11:50

Sans intérêt

7.Posté par à jacobin le 25/08/2017 12:33

effet MACRON vous dites, cela existait déjà bien avant que vous ayez voté pour lui.......!

8.Posté par cmoin le 25/08/2017 12:43

Personne pour s'indigné de la non préférence régional?Hypocrisie total de la part des réunionnais!
Le racisme est bon seulement quand ca vou conviens n'est ce pas?

9.Posté par Nono le 25/08/2017 12:51

Dans le c... de la préférence régionale :)

10.Posté par Nadia le 25/08/2017 13:14

À Léon. Il n a pas fait l ENA. Et après. Vous pensez que tout ceux qui font l ENA sont plus competents. Vous ne pouvez pas juste vous réjouir au lieu de chercher la petite bête.

11.Posté par Antiflic le 25/08/2017 13:21

Je croyais qu'il fallait savoir lire écrire et compter pour faire sous préfet ?

12.Posté par Frèro974 le 25/08/2017 13:25

Un très bel honneur pour notre île, une fierté pour sa famille.

On lui souhaite une très belle réussite !


13.Posté par Réunionnais le 25/08/2017 13:26

post 4 léon, les officiers de la Gendarmerie sont dispensés de l ENA pour être admis dans le corps des Préfets : c est une passerelle légale car les Officiers ont fait une grande Ecole : L E.O.G.N, l ENA n'est pas la seule grande Ecole en France, il y en a d'autres...................

14.Posté par Saint Chamond le 25/08/2017 13:35

Honteux, n'y a t'il pas un savoyard à nommer plutôt que cette goyave des îles discriminée positivement ???

15.Posté par Zanluk le 25/08/2017 13:36

Koman y lé ?

Ben Dupuy y kripa :: "donn Savoyard travay !" dont ? A kompétences zégales donn les mauriennais boulo !!!

Zanluk

16.Posté par jean claude payet le 25/08/2017 13:46

euh y a pas assez de prefet local pour engage un gros neznez?toujours les memes le goyave est toujours relaye au second plan...rente cote ou dont

17.Posté par Dominik le 25/08/2017 13:48 (depuis mobile)

À Saint Jean de Maurienne, les habitants vont regretter que ce ne soit pas un savoyard qui soit nommé... mais une goyave de La Réunion.

18.Posté par Dazibao le 25/08/2017 14:14

PDF]Profil des candidats souhaités pour le ... - Ministère de l'Intérieur
https://www.interieur.gouv.fr/content/download/.../fiche_profil_des_candidats.pdf
Profil des candidats souhaités pour le recrutement dans le corps des sous-préfets. Les profils recherchés sont directement liés à la diversité des métiers offerts ...

Profil des candidats souhaités pour le recrutement dans le corps des sous-préfets
Les profils recherchés sont directement liés à la diversité des métiers offerts aux hauts fonctionnaires du ministère de l’intérieur.

Les principales qualités d’un directeur de cabinet sont la rigueur, la réactivité, le sang froid, le sens de la communication et surtout, la disponibilité et le sens des responsabilités. Les sous-préfets se voient souvent confier de tels postes en début de carrière.

Les principales qualités d’un sous-préfet d’arrondissement sont l’esprit d’initiative, l’autorité, la
connaissance technique du droit local et du montage juridique et financier des projets de développement, et la capacité à fédérer autour de ces projets les acteurs locaux. La qualité des relations qu’il saura entretenir avec les partenaires locaux, en particulier les élus, est la clé de sa réussite. Les sous-préfets d’arrondissements se voient souvent confiés des missions transversales par le préfet pour l’ensemble du département (tourisme, culture, mer et littoral,….).

Les qualités d’un secrétaire général de préfecture sont la rigueur, la capacité à s’investir dans des
matières techniques et l’expertise juridique, le sens de l’autorité et du management de structures lourdes, et la capacité à décider. Ses fonctions sont les plus lourdes parmi celles qui sont proposées aux sous-préfets. Il est en outre le sous-préfet de l’arrondissement chef-lieu.
En administration centrale, auprès de laquelle les sous-préfets effectuent en général leur mobilité, le chef de bureau assure la direction d’un bureau, le plus souvent en charge de gestion administrative ou financière, de conception et d’élaboration de normes juridiques. Les qualités d’un chef de bureau sont la rigueur, l’expertise juridique et financière, la maîtrise des techniques rédactionnelles, l’esprit de synthèse, et la grande disponibilité.
La capacité à s’imposer comme une force de proposition est également très appréciée.
Comme vous le savez, les hauts fonctionnaires du ministère de l’intérieur ont vocation à exercer
l’ensemble de ces métiers : une carrière réussie est une carrière au cours de laquelle le haut fonctionnaire les a exercés avec un égal succès. Cette réussite peut dès lors lui ouvrir l’accès aux postes d’encadrement supérieur.
Les recrutements doivent être exercés au regard du potentiel des intéressés à exercer les métiers précités au-delà, comme on le croit trop souvent, du seul métier de directeur de cabinet ou de sous-préfet d’arrondissement.

Les qualités recherchées sont, pour résumer, de trois ordres :

- Une capacité de rayonnement, de décision et une autorité qui doit être quasi naturelle chez les
candidats : toutes ces caractéristiques sont en grande partie liées à sa personnalité, à son «savoir-être ».
- Un sens des relations humaines qui doit lui permettre d’administrer et de convaincre, tout en assurant au niveau qui sied la représentation de l’Etat.
- Enfin, et ce n’est pas la moindre des exigences, des connaissances administratives, juridiques et
financières, ou à tout le moins, la capacité à appréhender très vite et en profondeur ces différents domaines, sans aucune superficialité.
............................

J'en connais un qui a été inspecteur de police, puis directeur d'un service de police, qui a passé son temps à dégommer son personnel (X en maladie), et qui s'est retrouvé sous-préfet et décoré de l'ordre du mérite mais qui ensuite a été relevé d'urgence de ses fonctions de sous-préfet (trois jours pour quitter le département) après une tentative de suicide d'un de ses subalternes.

A force d'abuser......

19.Posté par Dazibao le 25/08/2017 14:15

Bruno André a commencé par être chauffeur-routier. Il a très vite quitté son emploi, poussé par sa "curiosité" et son goût de la "découverte". Après quelques mois de formation en menuiserie en Allemagne, il monte avec un ami carreleur une petite entreprise de vérandas en Bretagne. "J'ai appris la maçonnerie, le carrelage, l'électricité", résume ce touche-à-tout, cheveux bruns et silhouette svelte. Mais il "bute sur le côté administratif et comptable du métier". A 24 ans, il se lance alors dans une capacité en droit à Rennes. Pour pouvoir vivre, il passe aussi le concours de gardien de musée. Au Château de Versailles la nuit, à la fac le jour. Il gagne surtout de mettre un pied dans la fonction publique.

"Les études, ça m'a pris dix ans"

"Au départ, l'objectif était d'acquérir un niveau, mais assez vite j'ai oublié pourquoi j'étais là, j'ai commencé à regarder par dessus la barrière et je me suis dis: pourquoi pas moi", confie ce père de deux garçons. Il se retrouve agent de bureau au ministère de la Culture. Sa licence en poche, il devient secrétaire administratif, puis quatre ans plus tard, attaché d'administration à la direction des Affaires juridiques du ministère de l'Education nationale, en 1991. Il intègre ensuite le service juridique du ministère de la Jeunesse et des Sports, où il travaille sur "le projet de loi antidopage".

Sous préfet depuis 2007
Après un passage au rectorat de Nantes, cet amateur de ski et de course automobile décroche en 2001 le concours d'inspecteur de la Jeunesse et des Sports. Toujours poussé par la "curiosité", il devient en 2005 chargé de mission au Secrétariat général pour les Affaires régionales (SGAR) dans le Pays de la Loire. "D'où je venais, attaché d'administration pour moi c'était le summum", confie celui qui "même dans ses rêves les plus fous, n'imaginait pas un jour devenir sous-préfet". Il postule pourtant. Et se "retrouve sous-préfet presque par hasard", en octobre 2007 à Toulouse, où le préfet n'est autre que Jean-François Carenco, l'actuel préfet du Rhône, séduit par son "profil atypique". Il est alors chargé de la politique de la Ville où son "côté terrain" et son "parcours" l'aident "pour aller dans les quartiers et avec les chefs d'entreprises".

Nommé sous-préfet à Issoire (Puy-de-Dôme) en 2009, ce haut-fonctionnaire qui ne juge "pas imaginable" de bouger sans sa famille, rejoint le cabinet du préfet Carenco à Lyon en mars 2012. Sa carrière prouve, assure-t-il, que "l'ascenseur social, ça marche". "Ça va demander plus d'efforts, c'est plus long et il faut en avoir envie", dit M. André, soulignant
que "la mobilité" lui a "donné un sacré avantage". Même si aujourd'hui il voudrait que son "parcours atypique" soit "gommé", car il "occupe la fonction comme un autre", il reconnaît s'en être aussi servi. Le sous-préfet continue chaque année, à valider son permis poids lourds. "Ça peut servir en cas de galère".

20.Posté par Yojoca le 25/08/2017 13:10

mes félicitations à ce grand monsieur.

21.Posté par roberto le 25/08/2017 15:12

6.Posté par Dan Run ***Sans intérêt ! qui vous ? à n en point douter mais alors que viens tu foutre ici , certainement prestataire d aides qui t evites de bosser et cela t emmerdes de voir que d autres ...de ton ile a force de travail réussissent !!! la connerie n est pas morte tu la réveilles energiquement !!!!!!

22.Posté par roberto le 25/08/2017 15:14

je suis enfin heureux que beaucoup apprécient le travail et la reussite de ce monsieur originaire de l ile , bravo à vous ... apart cel un c......avec un grand C .....ne c est point fait oublier !!!

23.Posté par PATRICK CEVENNES le 25/08/2017 16:09

fukcd473
5.Posté par Le Jacobin le 25/08/2017 11:38
"... nous avons d'autres talents dans la boite à outils. ..."
D'autres talents, comme elle ? ou lui ? ou encore ceux-là ? Mdr !

Blague : à votre avis est-il allé pleurer auprès du Sa Cré Con de Sa Cri du CRIFORT ? Mdr ! Au moins cet officier a compris où était son avenir. Une pleurnicheuse de moins ! Ouf !

24.Posté par Pamphlétaire le 25/08/2017 17:09

Il quitte la devise "Pour la patrie, l'honneur et le droit", il quitte les fonctions de la police judiciaire pour se consacrer exclusivement à l'administration de la devise "Liberté, Egalité, Fraternité"...

Sa photo :

25.Posté par Germinal le 25/08/2017 17:13

Mon Capitaine,
Permettez moi de vous adresser mes félicitations les plus sincères,
à travers cette nommination vous honnorez et réhaussez la réputation de cette grande
famille qui est la Gendarmerie , par là même vous honnore également et récompense vos bons et loyaux services. En espérant que votre hiérarchie vous aura classé six mois avant votre départ à l'indice de
Commandant et octroyé l'honnorariat, juste récompense de votre fidélité.
En vous souhaitant pleine réussite dans vos nouvelles fonctions,
Trés respectueusement,

26.Posté par Saint Pauloise attentive le 25/08/2017 18:56

Souvenez vous de ce que disait la dépitée-démago Bello au sujet des sous préfectures qu'elle jugeait, inutiles, lorsqu'elle était mairesse de Saint-Paul, surtout qu'elle devait, lors des différentes cérémonies commémoratives, supporter prés d'elle la présence d'une sous préfète d'origine guadeloupéenne !!!

27.Posté par roberto le 25/08/2017 19:18

11.Posté par Antiflic**** que connais tu de cette fonction , il doit surement avoir un qi plus élevé que le tien !! si par hasard tu en as un et si tu sais ce que cela signifie

28.Posté par roberto le 25/08/2017 19:19

14.Posté par Saint Chamond*********par contre on peut s apercevoir que les cons sont là et pas...en voie d extinction

29.Posté par roberto le 25/08/2017 19:22

17.Posté par Dominik ***je pense plus vers un respect dela part des savoyards , car il ont au moins la chance d avoir quelqu un de compétent ayant l experience du terrain et............les cons sont restés a la réunion alors c est là qu il vont comprendre la chance qu ils ont

30.Posté par roberto le 25/08/2017 19:24

24.Posté par Germinal ***votre commentaire est tres bien , mais surtout ne parlez pas de la gendarmerie comme d une grande famille , s il vous plait !!!!!!!!!!!!! pourquoi ? a suivre

31.Posté par PATRICK CEVENNES le 25/08/2017 22:13

fukcd473
29.Posté par roberto le 25/08/2017 19:24
Bien et "Les gendarmes à st tropez" ? lol !

Au rédacteur. Un titre plus évocateur : Savoie, un officier de gendarmerie nommé sous-préfet ...

32.Posté par Carlo le Calamar le 25/08/2017 22:36 (depuis mobile)

Bravo monsieur!!!!! Belle réussite et bonne continuation!
Comme quoi un "bronzé" peut aussi réussir en métropole!

33.Posté par roberto le 26/08/2017 00:23

30.Posté par PATRICK CEVENNES**nous parlons de la gendarmerie et on d acteurs de cinema ! le vraie gendarmerie c est une autre histoire !!!!!!!!!!!!!!!

34.Posté par Pamphlétaire le 26/08/2017 03:25

Peut-être a-t'il était dégoutté du fonctionnement de la justice à deux vitesses pour quitter la police judiciaire? Exemple :
Affaire Bygmalion : les derniers recours des mis en examen rejetés en appel

Il est probable que la justice française soit une des plus lentes au monde puisque l’on parle bien ici d’une fraude pour les élections de 2012 dont le procès sur le fond n’a même pas encore commencé…

35.Posté par Pamphlétaire le 26/08/2017 08:38

33.Posté par Pamphlétaire le 26/08/2017 03:25

"Peut-être a-t'il était dégoutté"...(fatigué, j'étais) il fallait lire "Peut-être a-t'il été dégoutté"...mais ce qui me ravit, c'est que vous avez rectifié de vous-même.

36.Posté par Maurice BONNET PIRON le 26/08/2017 16:48

ce qu il faut retenir de tout ca c est que dans la vallée de la maurienne les habitants des lieux ne sont pas racistes et ne font pas tout un merdier pour demander que la place soit reservé a quelqu un de la region : et pourtant labas aussi il y a du chomage

37.Posté par kafrine974 en 971 le 27/08/2017 19:43

Je ne m'attarderai pas sur certains commentaires totalement inutiles même si je déplore ce perpétuel besoin de rabaisser une nomination en tenant compte de la couleur ou des origines, plutôt que d'encourager, de féliciter.
Un Reunionnais, M. Sautron, réussit: bravo! Bravo! Bravo! j'en suis fière, et je suis heureuse pour lui!!!! Maintenant laissons le faire de son mieux pour répondre adéquatement aux exigences de son Poste et accomplir comme il se doit son nouveau métier.
Des "gros cœurs", il y en a toujours eu, il y en a encore et il y en aura toujours!!!! Baver ainsi ou dénigrer vous fait du bien, chers "gros cœurs"? J'en suis heureuse pour vous.
Tant que vous n'empêchez pas les autres d'évoluer...

38.Posté par roberto le 30/08/2017 21:58

37.Posté par kafrine974 en 971*** merci et ..bravo, madame !

39.Posté par roberto le 30/08/2017 22:14

34.Posté par Pamphlétaire**monsieur ou madame ! lorsque l on est représentant de l ordre, c est ainsi que cela s appelle au cas ou vous ne le sauriez pas , nous sommes là pour travailler selon les directives et la formation donnée que l on soit OPJ ou APJ et les états d âmes n existent pas, dans le cadre du judiciaire se sont les procureurs qui sont les patrons des OPJ qui d ailleurs chaque année effectuent une notation de ces personnels , cela est votre avis , mais avant de parler ainsi il faut parfois avoir exercé afin de comprendre certaines choses que ne peuvent appréhender les citoyens lambda du fait des infos transmises par des médias parfois incompétents peu au fait de la connaissance de certains actes , mais surtout les éléments composant ces affaires que la justice soit ainsi que vous le décriviez,, quand a invoquer cela pour le départ de la police judiciaire /qui est définie par l'article 14 du code de procédure pénale /de ce militaire vers le corps administratif n est que pure supposition de votre part, et si vous souhaitez apporter votre cooperation a tout cela il existe en France des écoles de la magistrature prêtes a vous accueillir, quand a ce monsieur je ne peux que lui souhaiter bon courage il en aura besoin ! mais il n est pas dans l ile donc tout autant bénéfice pour lui

40.Posté par roberto le 31/08/2017 17:57

11.Posté par Antiflic **** et ben non tu vois tu as un pote a toi de st denis qui a réussi mais ds un autre style d affaire !!!!!!!!!!!! http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/un-ex-officier-de-gendarmerie-presume-ripou-juge-en-appel-bastia-825289.html

41.Posté par Maurienne TV le 12/09/2017 19:19

Bienvenue à Frédéric Sautron en Maurienne !
La Maurienne garde un chaleureux souvenir du passage de son ancien sous-préfét, Morgan Tanguy, dont Maurienne TV a enregistré la trace via ce reportage tourné en 2016 sur le métier de sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Jean-de-Maurienne.
Bon visionnage !
www.dailymotion.com/video/x4s3k6y

42.Posté par Ange17 le 21/09/2017 13:14 (depuis mobile)

Heureusement qu' on ne juge pas les gens que sur la couleur de leur peau qui n a rien à voir avec leurs capacités. Je rappelle que la reunion est française et que cet homme est peut être bien plus français que la plupart d entre nous.

43.Posté par Ange17 le 21/09/2017 13:18 (depuis mobile)

Heureusement que la France permet ces promotions de gens investis et passionnés. En faisant des recherches M. Sautron fait parti de ces gens là. Soyez fiers qu' ils puissent vous protéger. Belle réussite à lui dans ses nouvelles fonctions.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 15:04 Accident de circulation à hauteur de Saint-Benoît