MENU ZINFOS
Société

Sauvons le Papangue : Lancement du premier plan national d’actions


Le premier plan national d'actions pour la sauvegarde du papangue a été dévoilé ce jeudi.

Par N.P - Publié le Vendredi 18 Novembre 2022 à 09:31

Le communiqué de la préfecture :

Le 17 novembre, la Société d’Études Ornithologiques de La Réunion (SEOR) a dévoilé le nouveau Plan national d’actions (PNA) pour sauvegarder le « Papangue », ou Busard de Maillard, au Moca, domaine de Montgaillard à Saint-Denis sous l’égide de l’État (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement - DEAL).

Élaboré avec l’ensemble des acteurs concernés, ce dispositif participe à l’objectif national de stopper la perte de biodiversité en définissant les actions nécessaires pour la conservation des espèces protégées et menacées.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PNA « Papangue » animé par la SEOR, une vingtaine d’actions de recherche, de préservation de l’espèce et de sensibilisation seront proposées à une cinquantaine de partenaires du comité de pilotage afin de contribuer à la conservation de ce busard figurant parmi les plus menacés au monde.

Les actions de ce PNA visent à mieux prendre en compte le Busard de Maillard dans les politiques publiques, à améliorer la gestion de ses habitats naturels et à réduire les menaces qu’il subit telles que :
 
  • l’empoisonnement des oiseaux par les rodenticides (substances toxiques utilisées pour contrôler les populations de rongeurs),
  • les collisions (réseau routier et ligne électrique surtout),
  • les impacts directs (tir intentionnel, captivité),
  • la perte d’habitat naturel favorable et l’augmentation de la consanguinité dans la population.
Des actions de communication adaptées aux différents publics seront également mises en place : panneaux pédagogiques sur site, projet d’animation lors de semaine de la nature en mai 2023, etc.

Appel à la mobilisation collective

En 2023, la SEOR pilotera un recensement de la population de Papangues sur toute l’île, en associant le public dans le cadre de sciences participatives.

Les diagnostics sanitaires sont également aujourd’hui renforcés pour mieux cerner les menaces portant sur cette espèce.

La population réunionnaise est également invitée à contribuer activement à ce plan en signalant à la SEOR les Papangues trouvés blessés ou affaiblis, pour une prise en charge au centre de soins des oiseaux indigènes de l’île :

SEOR
Téléphone : 02 62 20 46 65
E-mail : augironstv@seor.fr  ou ferretp@seor.fr


Plus d’informations
 




1.Posté par Zorey kapab koz kreol le 18/11/2022 12:28

Fier de mon pays la belle et grande France qui sauve le Papangue sur sa région de la Reunion.

2.Posté par ACSP-REUNION et ACPEGES le 18/11/2022 12:35

Un petit rappel du combat incessant d'associations libres ... pour notre faune libre, face à un drôle de jeu de la DEAL qui a osé oeuvrer en faveur de la prison d'animaux en forêt d'Etang-Salé.

3.Posté par Citoyens vigilant le 18/11/2022 12:49

Le papangue est sur le point de non retour ! Pendant des années on a laisser détruire les habitats .. tous ces aménageurs saccageurs (DEAL et consorts)s’en foute royalement ..! a minima on a 10 ans de retard..!

4.Posté par Margose lé Amer le 18/11/2022 14:32

Plus de moukat endémik et exotik et moins de Papangue sur cette île. Triste réalité...

5.Posté par Jls le 18/11/2022 15:46

Justement il faut pas l'homme i aide zanimo.

L'homme doit apprendre occupé a li,au lieu de jouer avec la nature !!

N'oublions pas que l'homme est aussi un animal,des plus folles des animaux !!

6.Posté par Thierrymassicot le 18/11/2022 17:21

5.Posté par Jls le 18/11/2022 15:46

C'est sur, c'est pas de l'herbe ! L'insauvable, et sans doute insolvable a fumé un cocktail de datura avec quelques grammes d'amanite phalloïde🤣🤣🤣Z'avez vu, les jeunes ? : la drogue, c'est pas bon mêm !
"N'oublions pas que l'homme est aussi un animal,des plus folles des animaux !!"

Ah pinaiiiise, Jean Louis, continue, faut pas que ça s'arrête !! 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

7.Posté par Jean Thevenet le 18/11/2022 21:48

ET LES DRONES ?!!! Comme si ça n'existaient pas, depuis le temps que le problème est déclaré on ne les évoque même pas?!

Le DJI-MAVIC MINI particulièrement!!! (drone pas cher facile qui va loin, vole longtemps, une énorme multiplication de drones qui explorent les lieux très loin de la radiocommande: plusieurs DIZAINES de drone par jour quelque part dans Cilaos, parfois 1 toutes les 2 heures rien que sur le seul site de La Roche Merveilleuse avant la pose de pancarte de l'ONF, le week end spot de drone le long de la route de Bras Sec qui sert de base de départ de drone FPV racer en direction du rempart Kervegen,

Les drones partent vers tous les remparts facile d'accès direct depuis un parking, une route, ou même directement le centre-ville en survolant au passage les maisons et les habitants quand ils partent des terrasse d'un gîte, d'un parking en ville, même parfois carrément au pied de l'église, mais plus généralement d'un coin un peu discret, quand même mais qui vont déranger les papangues, et pas qu'eux dans leur territoire, alors qu'on sait, depuis longtemps, que dans tous les pays du monde, que les rapaces craignent tout particulièrement la violation territoriale des drones et même les attaquent, que leur seule présence signifie l'interdiction du drone de loisir, et que en général, quelques drones en une seule saison les fait abandonner le nid, et on a vu depuis des années des papangues tenter d'intimider un drone, on a la preuve que ça les dérange vraiment, et depuis 2017, les drones se sont multipliés par près de 100, quasiment 1 touristes sur 30 en a un dans le sac à dos, et un survol une fois de chacun d'eux dans un cirque est systématique car si on a un drone, on ne va pas louper l'occasion de faire "un plan", ce qui fait un ordre de grandeur de 20 à 40 drones/jour dans un cirque dont une partie vont loin, vont au dessus d'une forêt primaire, affollent les hirondelles près de La Découverte... etc.

Vu la fréquence d'intrusion des drones dans leur territoire, qui n'est plus rare mais au quotidien, et plusieurs fois en une seule journée, partout, DANS et HORS Parc National, rien que juste-ça porte atteinte à leur vie quotidienne au point d'affecter leur reproduction et même leur présence, ils ont été quasiment chassés du piémont du Piton des neiges: ils ne sont plus chez eux tout simplement.

Il y a aussi les 300 coups de canons par jour dans les champs de lentille parfois 7 semaines de suite en hiver, et le blocage du ciel par les ULM et HÉLICOS qui, même si ils sont loin font au moins du bruit qui gêne pour communiquer de loin et et font un plafond aérien en accaparant le ciel, de sorte que les papangues ne peuvent plus monter au sommet des thermiques en matinée et se déplacent donc moins facilement, puisqu'ils se trouvent à devoir éviter l'altitude des aéronefs habités: dérangés chez eux par les drones, privé de la haute altitude par un plafond d'hélicoptères à la queue leu leu, et dans le vacarme par beau temps, c'est pas l'idéal pour préserver cet oiseau rare, même si il ne mange pas encore trop ici de poisons agricoles et des charognes gorgées de tualivit.

8.Posté par valeo le 18/11/2022 21:58

Ce qui m'étonne c'est que je n'ai jamais vu autant de papangues volés depuis 30 ans et il serait en voie de disparition?
Surement alors.
Il faut augmenter le nombre de papangues et diminuer celui des humains.

9.Posté par Patrimoine en danger le 19/11/2022 06:32

Malheureusement sans le réveille du peuple rien ne changera dans ce pays de magouilleurs..!

10.Posté par Grangaga le 19/11/2022 08:56

Bann' na, zis'ka ...Sènn'-Ni lé finn' arivé, post 8...
Alé donn' la min po protèz' zot' l'abita ou,...
Va d'mann' a ou l'èrr' po montt' zot' pilonn', po fé zot...." èrr' " zot'...
Tansyion...Tanpon èk' Silaoss' ossi y vé son... rèss'.....
Byinto nou lé an...." papanguèrr' ".....

11.Posté par Jean Thevenet le 19/11/2022 17:36

@ post 8, vous êtes probablement dans les bas dans une zone urbanisée peu touristique en dehors des zones prisés par les aéronefs qui ne sont pas un dérangement négligeable (5 heures par jour quand même).
Les papangues sont chassés des hauts par les dérangement aérien, et en hiver par les canons qui ont... explosé plus que jamais depuis 2016 (même si c'est 5 semaines par an, ça les dégoûte des lieux pour un moment) et se sont déplacé ailleurs et du coup sont plus visibles dans les bas.

Un couple a besoin de 10 km carré de territoire environ, et ils volent beaucoup dans leur territoire, vous voyez les même passer souvent et ça donne l'impression qu'ils sont très nombreux, mais ils y en a 3 fois moins que il y a 20 ans et on les voit bien moins dans le cirque de Cilaos. La vie s'en va de cette nature trop présurée, entre tourisme invasif qui a éradiqué les zones de nourrissage des petits oiseaux (le canyonning a stérilisé les flaques par piétinement, la divulgation de Chloé de bassin la roche qui a dénaturé un vivier majeur qui ravitaillait la faune, les glissades sur les tobogans qui ont supprimé la mousse des toboggans qui contenait de la microfaune, les hélicos et autres qui accaparent le ciel, les drones qui dérangent directement juste à coté du nid, les plantes invasives ont réduit sa possibilité de se nourrir et vivre ici.

Oui, il y a beaucoup d'humains, mais c'est l'usage qu'on fait de la nature qui reste encore un peu là où on n'a pas bétonné qui joue, si c'est un défouloir poubelle parc d'attraction zone de pillage, ou bien un lieu respecté, où on laisse la nature communiquer et vivre. Et la nature de la Réunion est malade: elle est attaquée par des plantes qu'on a importé 100.000 fois plus rapidement que la nature le faisait elle même, qui arrivés en masse remplacent celle de la Réunion, il n'y a plus grand chose de la faune qui vivait avec les plantes d'ici (alors les plantes d'ici n'ont plus leur transporteurs dédié de graines), et tout coin de terre disponible est pris de vitesse par de l'herbe chiffon, du troène ou de la longose (ou autres du genre, merci à Monsieur Galabert), la nature ne se débrouille plus toute seule on peut tout juste espérer récupérer quelques reliques de la flore réunionnaise en y consacrant 1000 heures de restauration minutieuse par hectare, plus 100h au moins pour que ça se maintienne, par hectare et par an.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes