MENU ZINFOS
Politique

"Satisfait" de son échange avec Sébastien Lecornu, Frédéric Vienne reste vigilant


Frédéric Vienne dresse un premier bilan de l'échange qu'il a eu ce dimanche autant au Tampon qu'à Saint-Pierre avec le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. Bien que satisfait de l'annonce de la promesse d'une indemnisation rapide des agriculteurs sinistrés, le président de la Chambre d’agriculture de La Réunion affirme qu'il "restera très vigilant pour la défense des agriculteurs". Le communiqué de la Chambre d'agriculture :

Par LG - Publié le Lundi 14 Février 2022 à 12:33

Photo : ©Serge Marizy - Zone Australe
Photo : ©Serge Marizy - Zone Australe
Très attendus par les agricultrices et agriculteurs, les chiffres des pertes de production et de fonds consécutives au passage du cyclone Batsirai sont catastrophiques avec plus de 47 millions d'euros de dégâts recensés aux quatre coins du département, toutes filières confondues. Dès la fin de ce phénomène, la Chambre s'est rendue au chevet du monde agricole et a mobilisé toutes ses ressources pour un accompagnement simplifié et efficace avec l'appui de nos équipes et du Département, compétent en matière agricole.

Optimiste quant à la capacité de résilience de nos exploitations, j'ai eu l'opportunité, avec mes élu(e)s, d'interpeller personnellement et directement le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, sur l'urgence et la détresse de nos producteurs suite aux conséquences de cette calamité agricole. Sur ce point, j'ai obtenu du représentant du gouvernement la garantie d'une procédure d'indemnisation accélérée avec des paiements dès le mois de mai. Habituellement pénalisés dans ce type de contexte, nos producteurs ont donc obtenu l'écoute du ministre sur la nécessité d'agir vite. Satisfaite, la Chambre d'agriculture restera néanmoins très vigilante sur ce point pour la défense du monde agricole.

Lors de cette même séquence agricole organisée sur une exploitation fruitière de Saint-Pierre ce dimanche, j'ai obtenu du ministère un accord sur l'extension des Prêts Garantis par l'Etat (PGE) à destination de nos agriculteurs. L'objectif de la Chambre d'agriculture que je préside est double : permettre le retour rapide d'une trésorerie et relancer, par la même et au plus vite, la production locale pour nourrir les Réunionnaises et Réunionnais.

L'autre point majeur abordé avec Sébastien Lecornu est le processus de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle retenu pour 20 communes. Sur ce point, je l'ai exhorté à y intégrer les 4 communes restantes du Nord-Est (Sainte-Marie, Sainte-Suzanne, Saint-André et Bras-Panon) qui ont souffert, comme toutes les autres, durant plus de 37 heures d'une alerte rouge synonyme de conditions cycloniques avec des destructions en maraîchage mais aussi en cannes et en horticulture. J'appelle à ce titre et solennellement les services de l'Etat mais aussi les maires concernés et les parlementaires de La Réunion à appuyer la reconnaissance de tous ces territoires en état de catastrophe naturelle. Territoires dont les agriculteurs ne doivent jamais être abandonnés ni oubliés surtout après les dégâts qui y ont aussi été recensés.

Enfin, s'il est un sujet d'actualité et majeur, c'est l'avenir de la filière Canne. Pleinement mobilisée aux côtés de l'intersyndicale sur ce sujet et la Convention qui se profile, la Chambre d'agriculture que je représente a alerté le ministre des Outre-mer sur l'impérieuse nécessité d'entendre et de recevoir, durant ce court séjour, les acteurs de la filière dans le cadre d'une réunion de travail. Cet appel a été pleinement entendu puisqu'un rendez-vous a été fixé puis annoncé pour ce lundi en amont de la séquence agricole au cours de laquelle les représentations syndicales et l'interprofession ont aussi fait part de leurs inquiètudes.

Aujourd'hui, La Réunion agricole se relève péniblement de cet épisode climatique mais je crois en la résilience et au courage de nos productrices et producteurs que la Chambre continuera d'accompagner avec toute la vigilance que nécessite cette difficile période.
Vidéo - Les agriculteurs sinistrés de Batsirai pourront bénéficier d'un Prêt Garanti par l'Etat




1.Posté par Patoche le 14/02/2022 12:57

Ras le bol de payer pour les agriculteurs.
De nos jours quoi qu’il arrive les agriculteurs sont gagnants.
L’aléa des récoltes n’existent pu pour l’agriculteur moderne qui gagne de l’argent quoi qu’ils arrivent.
Les agriculteurs sont devenus des fonctionnaires.
Ps; en quoi un cyclone est un événement imprévisible à la Reunion…

2.Posté par ALBERT le 14/02/2022 16:41

d'habitude pour chiffrer le montant des dégats pour un sinistre par un expert il faut plusieurs jours là en 2 jours on nous sort pour les agriculteurs de 20 communes le chiffe de 47 000 000 d'euros
comment s'est fait le calcul ? pertes réelles x10 ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes