MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Sarkozy et l'appel aux Républicains: il se prend pour de Gaulle. C'est pathétique


Nicolas Sarkozy est bien le Fregoli de la politique soucieux de déclencher les rires et les applaudissements en faisant l’amuseur sur le dos de François Hollande, voilà qu’il se met sur la tête… le képi aux deux étoiles du général de Gaulle.

Par DM - Publié le Dimanche 31 Mai 2015 à 15:39 | Lu 841 fois

Sarkozy et l'appel aux Républicains: il se prend pour de Gaulle. C'est pathétique
Nicolas Sarkozy serait donc, nous dit-il en sous texte, cet officier rebelle qui, sous la bannière de son nouveau parti "Les Républicains", voudrait faire se lever l’armée de "tous les Républicains de France" pour chasser du pouvoir les socialistes, coupables à ses yeux de "faire reculer tous les jours la République".

Clairement, sous couvert de rassembler avec son "cri de ralliement", Nicolas Sarkozy s’adresse aux déclinistes de tous poils qui, à l’instar d’Eric Zemmour, regrettent cette France d’avant, quand la France était un empire et qu’elle n’avait rien à craindre de la mondialisation, de la grande méchante immigration et de l’islam.

Le fantasme de la troisième guerre mondiale

Nicolas Sarkozy, une fois de plus, joue sur les peurs et sur les fantasmes. Pire, il ose, avec cette affiche irresponsable, comparer ces temps certes peuplés d’incertitudes que nous traversons (sur les plans économique, politique, voire identitaire) mais ces temps de paix tout de même, avec la terrible période de la Seconde Guerre mondiale, quand la France était occupée, humiliée, martyrisée par les nazis. Quand des millions de personnes étaient exterminées à cause de leurs origines et de leur religion.

La guerre qu’entend mener Nicolas Sarkozy rappelle évidemment cette "troisième guerre mondiale" que Christian Estrosi annonçait récemment de manière péremptoire et scandaleuse : bataille contre le terrorisme certes, mais aussi contre "la cinquième colonne islamiste de France" qui aurait déclaré la guerre à "la civilisation judéo-chrétienne et à la France".

À l’évidence, Nicolas Sarkozy est d’accord avec lui et il n’a pas besoin de désigner l’ennemi quand, de l’extrême droite à la droite, chacun montre du doigt les immigrés et cette religion de l’islam qui n’aurait d’autre but que de détruire nos modes de vie et notre culture, par exemple, en imposant le voile à l’université et les repas sans porc dans les écoles.

L’ennemi, c’est l’immigré et son complice, celui qui collabore avec lui, c’est le socialisme au pouvoir, et donc François Hollande à l’Élysée et Manuel Valls à Matignon qui, tous deux, auraient une vision laxiste de la loi de 1905 sur la laïcité.

Une affiche virtuelle finalement très "bling bling"

Nicolas Sarkozy n’a cure de l’aspect bancale, absurde et outrancier de sa comparaison entre deux époques (heureusement) si dissemblables, et dont le but unique est, non pas de rassembler "tous les Républicains" pour sauver la France, mais bien d’unir tous les anciens UMP à son seul profit de futur candidat à la présidentielle de 2017.

Pour lui, ce qui compte, c’est que ça ronfle, que ça brille, et surtout, que ça frappe les esprits, à commencer par ses propres fans et par les nostalgiques du gaullisme et de la grandeur soi-disant perdue de la France.

En un mot, cette affiche qui se veut austère et grave par son aspect, à l’image du général de Gaulle, est sans doute à l’arrivée un gimmick de circonstance, un truc particulièrement "bling bling" à l’image du président de l’ex-UMP qui ne s’embarrasse pas de complexes quand il s’agit de défendre ses propres intérêts.

Une prise en otage de l'histoire

C’est ainsi que l’on comprend pourquoi Nicolas Sarkozy était absent le 26 mai dernier, pendant les cérémonies du Panthéon, quand François Hollande rendait hommage à quatre grandes figures de la Résistance. Il était occupé ailleurs, à répondre, sur le même terrain de jeu qu’est à ses yeux la République, à son ennemi socialiste.

Certains commentateurs ont reproché ce jour-là à François Hollande d’utiliser l’histoire de France à son profit, en faisant allusion à la fois à sa réforme du collège (à travers l’évocation de Jean Zay) et au péril que représente de nos jours l’extrême-droite.

Mais que diront-ils alors de la récupération, voire même de la privatisation, par Nicolas Sarkozy, du terme de "Républicains". Et que diront-ils aussi de l’exploitation à des fins purement personnelles de cette autre partie de l’histoire de France qu’est l’appel du général de Gaulle ?




1.Posté par Léon le 31/05/2015 20:50 (depuis mobile)

Il faut être tarrer pour encore voter pour ce mec là

2.Posté par @ Léon le 31/05/2015 21:09 (depuis mobile)

Chacun est libre de se choix! Je peux vous assurer que je ne suis pas taré et voterai pour lui. C''''est la démocratie.

Si je me permetais je pourrais dire plus de la moitié des Français ont été tarés en 2012 en votant pr là fabric de chômeurs

3.Posté par GIRONDIN le 31/05/2015 22:48 (depuis mobile)

Pour rappel,De Gaulle tenait à payer lui-même les factures d’électricité de ces appartements de l’Elysée,ou les repas donnés à titre privé

Paul Bismuth a tenu à faire payer par l''UMP l''amende 500 000 € après d''avoir tenter de truander la CC.

4.Posté par A mon avis le 01/06/2015 00:41

@ 2 : vous semblez oublier que la fabrique à chômeurs s'était emballée avant 2012. Et on n'arrête pas un cheval au galop, d'un coup de baguette magique !

5.Posté par Lui et De Gaulle , à se taper le cul par terre! le 01/06/2015 08:44

Le nain ne connait pas l'histoire , n'écrit pas ses discours , ne les comprends pas toujours quand il les lit...
La seule chose qu'il sait faire c'est copier le Pen (c'est plutôt à lui qu'il aimerait ressembler)
Vouloir comparer les deux époques ne le choque pas , il ne sait pas ...une certitude , il ne peut et on ne peut le comparer à De Gaulle aussi bien à cause de la différence de taille , de l'honnêteté ( en effet quand De Gaulle invitait ses enfants et ses petits enfants à l'Elysée , il payait les repas et il a refusé la retraite d'ancien président arguant du fait qu'il avait déjà sa retraite de militaire et les royalties de la vente de ses livres...ça fait réfléchir le cumulard ça , non?)
Sarko ni les siens n'ont jamais été gaullistes , au contraire , il n'a eu de cesse de détruire les acquis du gaullisme et ceux du conseil national de la résistance

6.Posté par LOUISE le 01/06/2015 08:44

Sympa le courrier anonyme. On n'assume pas???

7.Posté par @ 4 le 01/06/2015 08:54 (depuis mobile)

Vous avez le raison, le chômage est vraiment apparu avec Mitterand !

Depuis Hollande c'est pire.

8.Posté par Usager le 01/06/2015 06:28

Belle neutralité journalistique... ou comment tenter d'orienter la pensée du lecteur, clairement taxé d'idiotie, en lui disant quoi faire, quoi penser et pour qui voter. Non, ce n'est pas du journalisme, c'est de la propagande!

9.Posté par la crise le 01/06/2015 15:19

Ils'agit d'un article tiré de l'OBS et signé Thierry de Cabarrus. Je suppose que celui qui l'a envoyé à Zinfos est le même qui par le passé nous a gratifiés d'articles tirés de journaux métropolitains sauf qu'à l'époque il les signait de son pseudo.
D'ailleurs, l'article intitulé : Sarkozy s'abaisse... est du même chroniqueur politique.

10.Posté par Jules Bénard le 01/06/2015 19:59

Ils ont été nombreux à vouloir endosser les habits du Général. Mais dans le cas de ce nabot grimaçant et pitoyable, c'est encore plus ridicule.
Corrompu, méprisant envers ce qui n'est pas lui-même, intolérant, menteur, aux prises avec la Justice, antirépublicain, qui voit la France à son service.
Et les aveugles imbéciles qui le suivent, l'adorent, l'adulent... Pauvre France !

11.Posté par GIRONDIN le 02/06/2015 10:48

5.Posté par Lui et De Gaulle , à se taper le cul par terre!
10.Posté par Jules Bénard

exacte!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes