MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Sarkozy : Je suis déçu...


Par - Publié le Mercredi 20 Janvier 2010 à 14:33 | Lu 2125 fois

Une fois le Président de la République parti, l'heure est à l'analyse et au bilan.

Crise oblige, le Président de la République n'a fait aucune annonce forte. Pas un mot sur les problèmes qui intéressent le plus les Réunionnais : le chômage, la continuité territoriale, les retraites des vieux, l'ARAST...

Alors, que reste t'il ? Les paroles de son discours du Parc des Expositions...

Qu'il s'engageait à tenir ses promesses? Dès que j'entends ce mot, je ne peux m'empêcher de penser à Charles Pasqua qui aimait à dire que "les promesses n'engagent que ceux qui y croient"...

Alors, quoi d'autre? Qu'il fallait que l'Outre-mer rompe "avec les habitudes du passé où l'Etat était responsable de tous les maux de la société"? Oui, sans doute, mais ce n'est pas le genre de slogan capable de me donner la chair de poule...

Qu'il fallait que les acteurs économiques créent "un nouveau modèle de développement moins dépendant de la métropole" ? Quand il a dit ça, je n'ai pu m'empêcher d'avoir un regard en direction de de la brochette de grands patrons assis dans les premiers rangs...

Qu'il allait s'engager "très concrètement dans la lutte contre la vie chère qui est vraiment un sujet de préoccupation" pour les 12 territoires d'outre-mer"? Là, c'est à la chanson de Dalida que j'ai pensé : "Des paroles, des paroles"...  Et quand il a lancé : "On ne peut pas l'accepter lorsque c'est le résultat de privilèges ou de monopoles", je n'ai à nouveau pu m'empêcher de rejeter un œil en direction des mêmes grands patrons assis aux premiers rangs... Ils n'ont pas eu l'air d'être très embêtés par ces propos présidentiels, à en juger par la chaleur de leurs applaudissements...

Qu'il fallait que l'Outre-mer suive le chemin de "l'effort, du travail et du mérite" et non celui de "l'assistanat". Parfait, mais une fois cela dit, on fait quoi?

Qu'il se félicitait des efforts faits dans les énergies renouvelables? C'est bien, mais ce n'est vraiment pas nouveau.

Qu'il fallait réaliser un développement endogène, ce qui "nécessite que (ces) territoires s'ouvrent davantage aux pays des bassins géographiques environnants" ? Très bien, mais à part l'Afrique du Sud et Maurice qui, soit dit en passant, ont plus à nous vendre que l'inverse, avec qui pouvons-nous commercer. C'est bien de leur vendre, mais avec quoi vont-ils nous payer?

Mais c'est sur le plan institutionnel que je diverge le plus d'avec Nicolas Sarkozy.Selon lui, il n'y a rien de "choquant à considérer que chaque territoire puisse se doter d'une organisation adaptée à ses caractéristiques propres". Oui, sauf que...

Imaginons que les autres DOM souhaitent une évolution de leurs statuts et que la Réunion se retrouve la seule à vouloir rester un département à part entière, pensez-vous qu'elle pourra le rester longtemps? Comment imaginer que nous restions le seul département situé à 10.000 km de la France? La pression se fera très forte et très vite, bon gré mal gré, on nous poussera à évoluer nous aussi.

C'est pour cette raison que je vois d'un mauvais œil, dans le contexte actuel, la réunion de la Région et du Département dans une Assemblée unique. Cette réforme est prévue en Métropole. Qu'on la fasse sur l'ensemble du territoire national et, dans ce cadre, elle s'appliquera également à la Réunion.

Sinon, dans quelle situation institutionnelle serions nous si, comme cela semble se dessiner sous la pression du Sénat, cette réforme était abandonnée en France alors qu'elle aurait déjà été appliquée à la Réunion?

Dans cette hypothèse, nous ne serions plus un département français comme les autres et ce serait le début de la différenciation...

Une chose est sure : Ce n'est pas avec des discours de ce genre que l'UMP va gagner les Régionales !


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Charly le 20/01/2010 15:50

"Sinon, dans quelle situation institutionnelle serions nous si, comme cela semble se dessiner sous la pression du Sénat, cette réforme était abandonnée en France alors qu'elle aurait déjà été appliquée à la Réunion?

Dans cette hypothèse, nous ne serions plus un département français comme les autres et ce serait le début de la différenciation..."

Oui ok Pierrot sauf qu'on est déjà pas un département comme les autres!
On est à la fois région et département. Personnellement (et quitte a en faire sauter plus d'un) je suis pour l'article 74 et je l'ai bien étudié !
Bon sang de bois! Quand comprendrons-nous que du fait de notre insularité et notre éloignement nous sommes de fait différents?
Les gens on trop tendance à confondre autonomie et indépendance! C'est quand même infernal ce truc.
Que la Réunion puisse disposer d'un statut particulier lui permettant au sein de la République de gérer seule certains problèmes qui ne sont pas ceux de l'Isère ou de la Dordogne me semble logique. Franchement celà ne me choque pas du tout.
Quid des territoires portugais et espagnols? Quid des landers allemands? Quid du Royaume Unis?
C'est bien un mal français ça la trouille de se prendre en main même si cela est fait dans le cadre des institutions de la République.

Quand à la visite de Sarko et ses annonces "entendues", je voudrais relever deux choses qui à mon sens n'ont été que peu commentées.
Deux beaux tacles:
1) Le tourisme. Si ti Pierre a pas pris ça dans les dents, j'y comprend plus rien.
2)"Quand un président de la République se déplace les choses semblent se précipiter sur certains dossiers immobiles."... à un mot prés... Si c'est pas un tacle à la tantine de la Source ça...
Maintenant, je suis bien d'accord avec Pierrot quand il dit que ce n'est pas avec ça que l'UMP va gagner.
On va en reprendre encore pour quelques années avec la bande de "cavaleurs".
Charly Menot

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/01/2010 15:57

d'accord avec la première partie du discours, pas forcément d'accord sur la fin (évolution institutionnelle).

Tant que la Réunion ne sera pas en situation de régler les problématiques économiques et sociales, la crainte de ne pas voir évoluer les moeurs du monde politique et ses conséquences sur les finances des collectivités locales demeurera.... sauf à ce qu'on aborde enfin LE sujet de la démographie réunionnaise...

3.Posté par pierre Lebon le 20/01/2010 15:58

JAcques Chirac -avec Brigitte Girardin avait, lui aussi proposé que "chaque territoire puisse se doter d'une organisation adaptée à ses caractéristiques propres". A l'époque, on appelait cela un statut sur mesure.

Quant à vos commentaires sur l'évolution des "statuts" vous faites d'abord un amalgame entre évolution statutaire et évolution institutionnelle. Avec la réforme des collectivités qui est en discussion au Sénat, on gardera la Région, le Département mais on aura des conseillers territoriaux en lieu et place des conseillers régionaux et des conseillers généraux.

Je ne vois pas où vous tirez que le Sénat souhaite l'abandon de cette réforme. Ce dont il est plutôt question c'est du mode d'élection du conseiller territorial, du partage des compétences entre les collectivités. Il n'est pas question de remise en cause de la réforme.

A cahque fois qu'il est question de réforme institutionnel, certains perdent leur latin.

4.Posté par Caton2 le 20/01/2010 17:12

Pour l'instant Pierrot, la tendance des autres DOM est plutôt au statu quo. Donc pas de crainte de contagion dans l'immédiat. En ce qui concerne la concentration des pouvoirs dans une seule assemblée. Je n'y vois que des avantages. Moins d'élus, moins de frais de fonctionnement, pas de chevauchements entre domaines de responsabilité, interlocuteur unique pour l'État, moins de possibilité d'alliances contre nature, plus de visibilité pour les électeurs en ce qui concerne les responsabilités des élus . L'autocratie, le clientélisme, le népotisme resteront d'actualité. très certainement. L'autocratie sera sans doute même le danger le plus important, si l'État laisse faire. Il n'y a pas de système parfait...

5.Posté par Charly le 20/01/2010 17:13

Post 3 Monsieur Lebon
"un amalgame entre évolution statutaire et évolution institutionnelle. "

C'est bien là tout le débat! Trop de gens pensent qu'une évolution statutaire amène à l'indépendance!
C'est quand même curieux et c'est bien un mal français!
Quand au Sénat? Oui, je suis d'accord, je ne vois pas ce qu'il vient faire dans le sujet.

6.Posté par Cambronne le 20/01/2010 17:29

1.Posté par Charly le 20/01/2010 15:50

Charly Menot vous faites fort très fort je vous ai connu plus en recul

Pour Pierrot l'on pourrait faire un top 50 avec des vieux tubes des années 70/ 80 entre chabadabada et slow

Qu'il allait s'engager
"très concrètement dans la lutte contre la vie chère qui est vraiment un sujet de préoccupation" pour les 12 territoires d'outre-mer"?
Là, c'est à la chanson de Dalida que j'ai pensé :
"Des paroles, des paroles"...
c'est comme Le petit pain au chocolat de Joe Dassin il pourra toujours siffler sur la colline

Ma préférence ira pour résumer ce bordel indescriptible pour le rappeur latin milanais Adriano Celentano
genre de truc qui vous rentre dans la tête et que l'on n'est pas prés d'oublier pas j'en ferais presque un générique officiel pour zinfos avant les régionales

"Prisencolinensinainciusol "

Allez tous en cœur pour satisfaire la propagande Sarkozienne


7.Posté par bertel le 20/01/2010 17:38

Moi aussi je suis déçu, pas par le chef d’escadrille de qui je n’attends strictement rien pour le mieux-être du plus grand nombre des français mais du comportement de tous ces politicards locaux alignés au premier rang et qui ne gèrent que leur carrière, leurs intérêts propres et ceux de leur descendance génétique ou politique…

Pour la plupart, ils ont une mémoire en mode "reset"... à chaque fois que la parade l'exige... Lol

Je parle en général sans viser aucun élu parce qu’ils ont fait, font et feront tous la même chose, qu’ils soient de gauche, de droite... du centre ou de toutes les planètes politicardes qu’ils s’inventent pour mieux exploiter le peuple auquel ils n’ont rien d’autre à proposer que leur pitoyable parade… en costume-cravate LOL… au mois de janvier… à La Réunion !

Beaucoup de maires de petites communes en métropole ne perçoivent que 600 euros/mois pour leur mission, leur vocation politique comme disent certains d’entre eux, pour exemple Mme La Maire de Nouic – 500 habitants - ( Haute Vienne ) ( voir Marianne n°657 en page 69 ).

Chez nous, à part à St Louis, personne ne parle du découpage des communes, ce qui devrait être une priorité afin de rendre enfin ces élus de proximité disponibles pour la population. Bien au contraire, lorsqu’ils sont élus maires, ils veulent devenir députés et/ou conseiller général, et/ou conseiller régional voire président d’une de ces deux collectivités… sous le prétexte souvent fallacieux qu’une seule indemnité d’élu ne leur permet pas de vivre… comme si on les obligeait à vouloir être élus !!!

Mais ne vous inquiétez pas, comme la loi a un tout petit peu – pas assez - moralisé leurs pratiques… ils vont léguer la commune à leur premier adjoint… comme on confie un sac de voyage à un ami… bravo le respect de l’électeur !

Même les derniers jeunes élus des municipales s’y mettent aussi en copiant les anciens carriéristes et c’est vraiment navrant car ils représentaient pour beaucoup, dont je suis, un réel renouvellement de la classe politique. Hélas !

Chez nous, aucun élu ne s’engage vraiment pour faire aboutir cette revendication qui rendrait leur dignité et leur liberté aux employés communaux, à savoir leur titularisation. Je cite une personne qui s’exprimait dernièrement sur radio-téléphone (… oui, j’écoute… pour mieux savoir de quoi je parle quand je « moucate »… lol ) : « Nous n’avons plus de chaînes aux pieds, mais les chaînes sont bien ancrées dans nos têtes. »

Ces deux tares cumulées ( communes trop grandes et employés maintenus sous tutelle ) transforment le moindre petit maire en notable avide de toujours… plus de pouvoir… d’achat… pour lui !!!

Ces deux tares cumulées permettent à ces élus irrespectueux de leurs concitoyens ( Un comble pour Un élu de La République ) de remplir, sur frais publics, des cars entiers de militants et autres employés communaux serviles pour aller applaudir qui on leur demande d’applaudir.

… les inconditionnels qui vont voir tous les Présidents seront là bien sûr, sans forcément comprendre qu'ils applaudissent le mec qui baisse les retraites, qui renfloue les banques ( qui , elles, refusent de prêter l'argent que l'état leur a filé ), celui qui est le champion du chômage malgré ce qu'il dit...j'en passe et des pires! Dixit Ded… aterla

Ces deux tares cumulées pervertissent les élus qui se font prendre à leur propre piège… certains sont tombés de très haut en perdant leurs deux mandats ( député et maire ) … et sont retournés travailler, modestement. Je ne cite pas de noms mais ceux qui suivent comprendront… Lol… et l’histoire se répèter… lol… parce que l’ Histoire a toujours raison.

Ces deux tares cumulées éloignent les élus des préoccupations de ceux qui ont voté pour eux et font deux des élus virtuels… mais c’est dans l’air du temps !

The Show must go on !

Alé marmay ! Kréol lé kouyon mèm !

Bertel de Vacoa

8.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 20/01/2010 17:56

2 nicolas de launay de la perriere : Merci de l'avoir écrit a notre place... et un appel fort et répété aux institutions locales et a la spécificité Rémunératrice: ..."La Réunion c'est LA FRANCE":...
http://www.zinfos974.com/Inculpation-d-un-fonctionnaire-de-justice-a-Mayotte_a14057.html

Moins d'assistanat social (y compris détenteur de nos Enfants), une place économique de la Réunion autours d'elle qui se fonde sur des marchés extérieurs et ses propres richesses, forces vives créatives, le Respect des Lois Françaises dans un Département Français qui le restera.

9.Posté par Ulysse le 20/01/2010 18:19

Avis conforme à celui de nicolas de launay de la perriere (c'est rare !...) y compris dans la nécessité d'aborder enfin LE sujet de la démographie réunionnaise ...
Pourrait-il développer un peu sa pensée à ce sujet ?

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/01/2010 21:18

comme quoi ulysse, tout arrive...
bon si j'ai le temps ce soir , je developperais...

11.Posté par boyer le 20/01/2010 22:49

nicolas de launay de la perriere, la question de la demographie n'est pas une nouveauté. Debré s'y est attaqué: des enfants de la creuse au planning famillial....

12.Posté par malolle le 21/01/2010 00:23

Bien dit KALAGHAN !
Une chose est sure , c'est que pour avoir assister à "ces voeux" du Président , j'ai eu l'impression de rentrer dans un camp retranché avec une ribambelle de gendarmes et autres services de sécurité ... et avoir assisté a un discours CREUX et sans CONSISTANCE - La fibre "francaise" n'a pas fonctionné !!!
Des évidences - on ouvre des portes ouvertes ! - Pas beaucoup de réalisme quand on parle de développement économique avec nos voisins qui n'ont pas les coûts que nous avons .... enfin bref DU VENT !
les moulins ont fonctionnés à plein régime ! il est sûr que ce n'est pas avec cà qu'on mobilise la DROITE ou du moins ce qu'il en reste !

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/01/2010 10:02

boyer,
la question me semble toujours d'actualité non ?

14.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 22/01/2010 08:32

Merci, vous nous faites très plaisir d'accepter de débattre de la situation démographique en faisant un lien avec "les Enfants de la creuse" et en déduisant que la Question est toujours d'actualité...
Particulièrement a un moment ou l'INSEE et les Politiques se félicitent d'une Natalité Galopente avec quelle arrière pensée, d'après vous ?. C'est la Crise, moins de travail, DONC ?...

Si vous saviez quel espoir nous mettons dans ce débat public Refusé jusqu' aujourd'hui !
Pour nous l'enjeux est ENORME: "Avoir le Droit d'Eduquer nos Enfants sans être dépouillés"

15.Posté par Nous aussi le 22/01/2010 15:33

Nous aussi, sommes déçus !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes