MENU ZINFOS
Social

Sans logement et avec un bébé, elle squatte une maison inoccupée de la Sodiac


Désespérée de ne pas obtenir un logement social malgré ses demandes depuis plus de 4 ans, une habitante de la Montagne a décidé d’occuper un logement de la Sodiac actuellement sans locataire. Menacée d’expulsion ce vendredi, elle craint de se retrouver à la rue avec son bébé de 3 mois.

Par - Publié le Vendredi 29 Janvier 2021 à 15:44

"Depuis 4 ans et demi, je fais des demandes de logement social. Depuis 4 ans et demi, mes demandes passent en commission et au final, c’est toujours pour les autres", regrette Pascaline. Elle s’est séparée de son mari il y a quelques mois et cherche d’urgence un logement pour élever sa fille de 3 mois. Son mari a accepté de les héberger, mais son logement est insalubre et ne permet pas de garantir la sécurité du bébé.

En plus de son enfant, Pascaline a de gros problèmes de santé, elle ne peut avoir accès qu’à des logements de plain pied, sans escalier. Elle est suivie par plusieurs médecins et une nutritionniste qui appuient tous sa demande de logement social, mais rien n’y fait.

Le 8 janvier, désespérée de devoir être hébergée chez plusieurs amis, elle décide d’occuper une maison dans le quartier de Saint-Bernard à la Montagne. Une maison appartenant à la Sodiac. La réaction a été immédiate. Un huissier de justice s’est présenté au domicile le vendredi 22 janvier. Elle doit quitter impérativement le logement ce vendredi 29. Elle ne demande qu’à pouvoir occuper officiellement ce loyer qui est idéal pour elle et se dit prête à payer pour cela.

Un logement pour les militants de la mairie ?

Selon Pascaline et ses proches, ce logement est une chasse gardée pour les militants de la mairie. Depuis plusieurs années, des employés communaux ou militants se verraient accorder le bail pour ensuite sous-louer le logement. Parmi ses proches, certains évoquent un bien du Parti Socialiste pour ses militants.

Interrogée à ce sujet, Ericka Bareigts nie fermement cette accusation. "Il n’y a aucun bien immobilier qui appartient au PS pour les militants. Sur les demandes de logement social depuis 4 ans, je n’ai pas accès aux dossiers des bailleurs sociaux pour le vérifier. En ce qui concerne l’attribution de logements sociaux par la mairie, les bailleurs en confient 3 par an à la municipalité, mais la décision se fait au travers d’une commission indépendante qui doit juger des dizaines de demandes, la municipalité n’intervient pas directement dans le choix final", précise la maire de Saint-Denis.

Suite: Pascaline à présent menacée de se voir retirer son bébé


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par Abd le 29/01/2021 19:00

C est juste honteux de laisser une femme suivi médicalement avec un bébé en bas âge sans logement. C est incompréhensible de la part de ses structures.

13.Posté par Bareigts Menteuse le 29/01/2021 18:57

BAREIGTS MENT
la mairie intervient beaucoup à la SODIAC et dans les commissions d'attributions de tous les logements sociaux situés a Sindni...

12.Posté par Aïl landeur le 29/01/2021 18:49

Que cette dame attaque l'état.. Doit bien y avoir des avocats pour s'emparer du DALO à la Réunion.. Certains sont prompts à assister les boat People...

11.Posté par squatt le 29/01/2021 18:21

Ah Je croyais qu'en France, lorsque quelqu'un squattait depuis plus de 48h un logement on ne pouvait plus les expulser sans une longue procédure, car le squatt était devenu le domicile officiel du squatteur.
Une petite pensée aux personnes qui ne payent plus leur loyer, et les propriétaire qui ne peuvent pas récupérer leur logement sans une très, trèèèes longue prcédure. (Tribunal, préfet, huissier, période cyclonique). Réflexions !!! . La loi ne s'applique pas dans ce cas ???

10.Posté par Jes le 29/01/2021 18:15

Je crois qu on est en période cyclonique donc les expulsion sont interdites et encore plus avec un bb .
Courage à vous madame

9.Posté par Choupette le 29/01/2021 17:58

Naturellement parlant, les parents préparent le nid avant d'accueillir l'oisillon. C'est dans l'ordre des choses.
Après, quand on bouleverse l'ordre ... .

8.Posté par Thierrymassicot le 29/01/2021 17:56

C'est quand même invraisemblable.. Si une femme isolée avec un enfant en bas âge n'est pas prioritaire, on se demande bien qui peut l'être.. Ceci dit c'est un peu confus concernant la demande de lgt social depuis 4 ans.. Si cette dame est séparée de son époux depuis quelques mois seulement, je suppose que les demandes de logement étaient pour la famille entière... Il n'empêche que on se demande ce que fabriquent le CCAS, les assistantes sociales... Il faut que cette dame fasse une pétition et que les signataires indiquent qu'ils s'opposeront en manifestant devant le logement le vendredi 29..Le trouble causé à l'ordre public est potentiellement supérieur à la nuisance supposée que cause cette dame au bailleur social.. Il serait donc étonnant que les forces de l'ordre soient mobilisées par la Préfecture.. Bref, la SODIAC ou les autres bailleurs sociaux doivent se débrouiller pour trouver un lgt décent pour cette petite famille.. Il n'y a pas une loi concernant le droit au logement opposable ??? Que l'Etat fasse son boulot, qu'il applique la Loi.

C'est vraiment dégueulasse de voir çà.

7.Posté par Seb le 29/01/2021 14:53

Eh ben s’il suffisait de faire des enfants sans conjoint pour avoir un logement social .... bon courage aux courageux respectueux des procédures qui patientent !

6.Posté par Jag le 29/01/2021 17:43

Ou sont les 10000 logements par ans promis par la collectivité !!!
Que des effets d’anonces avant chaque élection.
Ces élus sans scrupules font des promesses et les personnes souffrent.
Il y a des parents qui sont obligés d’héberger chez eux leurs enfants qui sont père et mère de famille !!!!
Ne votez pas pour ces menteurs et menteuses !!!

5.Posté par layrejacques@msn.com le 29/01/2021 14:36

Il faut demander conseils aux avocats des Sri-Lankais. Comment font ils pour avoir un logement, quelles sont les structures qui ont pris le relais, a leurs arrivées. Ces associations sont plus compétentes et rapide que les demarches normales

4.Posté par Jean le 29/01/2021 14:13

nous sommes en 2021 et na point un logement pour une femme avec son enfant

3.Posté par BRAVO le 29/01/2021 17:07

Faut demander à Annette et Bareigts
ou DINDAR

2.Posté par Mireille le 29/01/2021 16:47

Il faudrait qu'elle fasse une demande Dalo pour être reconnue public prioritaire pour l'accès à un logement social. Pour ce faire, elle se fait aider par un travailleur social du Département qui l'aidera également à intégrer une structure d'hébergement pour ne pas être à la rue. Sa situation est maintenant connue de tous les partenaires sociaux qui ne peuvent aujourd'hui fermer les yeux sur sa détresse.

1.Posté par Pascale le 29/01/2021 16:42

Bon courage et surtout n'abandonner pas!!!
Vous avez entièrement raison de parler de logements réservés et cela TOTALEMENT GRATUITEMENT aux copains copains, aux employés communaux etc.... au frais du contribuable bien sur!!! Voila le plus grand détournement d'argent public.............................. :)
Je connais pas mal d'employés communaux qui n'ont RIEN payé de leurs vies, pas un centime, pas de loyer etc... mais qui ont obtenu gratuitement une maison location vente soit disant réservés aux pauvres!!!! des pauvres qui eux ont trimé pour payer... pendant 30-40 ans voir plus!!!!!
VIVE la corruption dans cette île de mafieux!!!!!!!!!!!!!!!! Parfois quand je pense à tout ça j'ai juste envie de VOMIR!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes