MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"Sans le latin...


Par Jean-pierre Espéret - Publié le Mercredi 20 Mai 2015 à 10:36 | Lu 518 fois

"Sans le latin...
... la messe nous emmerde!" chantait Brassens après la décision du bon pape Jean XXIII de remplacer la langue véhiculaire de l'église catholique par les langues vernaculaires de tous les fidèles. Il avait peur sans doute que le patrimoine culturel de l'humanité se trouvasse amputé des "de profondis" et autres "morpionibus". On dirait que le même souci unisse les jacobins de droite et de gauche face au projet de réforme des collèges.

Ayant étudié le latin depuis la sixième et le grec depuis la cinquième, pour finir prof de céfran, je dois dire que la connaissance de ces langues mortes ne m'a pas été inutile dans l'enseignement du français, de sa grammaire et de son foutue orthographe dont la complexité vient du souci des philologues et autres académiciens de préserver les traces des langues d'origine et même d'en rajouter, parfois de façon erronée. Je dois aussi dire que la connaissance du latin et du grec m'a souvent été utile pour comprendre beaucoup de langues européennes, qui en sont imprégnées. Mais j'aurais préféré apprendre des langues vivantes, l'italien et le grec moderne, pourquoi pas, mais aussi le portugais, l'espagnol, l'arabe, le chinois... langues très utilisées au niveau mondial.

Cela me semblait plus utile et cela me le semble encore plus aujourd'hui, dans ce monde globalisé où nous vivons. A l'opposé, il ne faut pas délaisser l'étude, je dis bien "l'étude" et non pas  "l'apprentissage" du créole. L'enfant créole sait parler créole bien sûr, mais il confond le français, l'anglais,  l'argot, le créole, il mélange les niveaux de langage, c'est cela qu'il faut l'aider à maîtriser.

Les jacobins hurlent aussi contre l'autonomie décisionnelle élargie des établissements. C'est pourtant une bonne chose, la décision partagée et toujours plus efficace que le diktat, à condition que ce soit vraiment de la démocratie évidemment. Pourquoi pas un parent d'élève président du Conseil d'Administration? Pourquoi pas un professeur président du Conseil Pédagogique? Pourquoi seul l'anseignement supérieur a-t-il le droit d'élire ses chefs d'établissement?
 
Jean-pierre Espéret




1.Posté par Ad Hoc le 20/05/2015 14:42

Hum… "de son foutue orthographe", l'abus de "céfran" produit des résultats étonnants, non ? A moins que la théorie des genres ne contamine l'orthographe qui deviendrait un mot masculin-féminin, d'où le "son" appliqué à un terme féminin… De toute évidence, "l'anseignement supérieur" part en quenouille. Et vivent les coquilles !

2.Posté par zorbec le 21/05/2015 13:15

A en croire JP Espéret, " l'enfant créole" est un crétin des Alpes absolu en ce sens qu'il "confond le français, l'anglais, l'argot, le créole". Bigre je ne savais nos petits si handicapés et confus dans leur tête. Quand j'allais au collège ou au lycée, jamais je n'ai "confondu" le français, l'anglais, l'argot et le créole ! Ou alors j'étais un crétin qui s'ignorait ! Ou je ne bénéficiais pas des "lumières" latinistes et grecques de ce Vert Pédant !

3.Posté par Zozossi le 21/05/2015 14:00

Décidément, ces pauvres Verts sont aussi nuls en langue qu'en politique.

Quand le "prof" vert Espéret veut faire son petit effet en employant le subjonctif imparfait, encore faudrait-il qu'il sache le former: "Il avait peur que le patrimoine se trouvât amputé", et non se "trouvasse".

Même le présent du même mode est employé à tort: "On dirait que le même souci UNIT (indicatif) et non "unisse" (subjonctif).

Pour quelqu'un qui se vante d'avoir fait du latin, c'est très fort...

Quand aux recommandations de ce Zoreille quant à "l'étude" du créole, qu'il souffre que les Réunionnais, dans leur immense majorité, aient sur la question leur propre avis -qui n'est pas le sien.

Il est vrai qu'il avait eu le ridicule, il y a quelques années, de s'en prendre au trop grand nombre de Zoreilles de son propre parti verdâtre à la Réunion, ce qui lui avait valu de la part de ses propres co-Verdurets l'accusation qui tue à gôche: celle de "wacisme"…

Décidément, en langue comme en politique, le ridicule ne tue pas…

4.Posté par Choupette le 22/05/2015 13:14

1.Posté par Ad Hoc

Hé, hé, chassez le naturel et il revient au (triple) galop ... !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes