MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Sans la démission d'Ethève, Air Austral aurait été incapable de payer les salaires de ses employés


Par - Publié le Samedi 7 Avril 2012 à 11:42 | Lu 10351 fois

Sans la démission d'Ethève, Air Austral aurait été incapable de payer les salaires de ses employés
Cela fait des mois que les quatre principales banques impliquées dans le dossier d'Air Austral tiraient la sonnette d'alarme. Elles en avaient assez d'entendre Gérard Ethève leur raconter des sornettes et leur promettre des jours meilleurs pour les jours qui viennent, alors que dans le même temps elle voyaient le découvert bancaire de la société continuer à se creuser. Un seul exemple : A écouter l'ancien président du conseil de surveillance, les deux Boeing qu'il s'était engagé à vendre allaient trouver acquéreur en quelques semaines, tant ils étaient recherchés sur le marché. Les banques, qui disposent au sein de leurs sièges à Paris de spécialistes de l'aéronautique, étaient loin d'être convaincues, mais elles ne demandaient qu'à vérifier sur pièces. Et force est de constater que, plusieurs mois après, Air Austral n'a toujours pas réussi à les vendre...

Les découverts bancaires ont atteint des sommets astronomiques et les banquiers ont lentement mais régulièrement fermé le robinet, au point que de nombreuses factures n'ont pu être honorées par la compagnie aérienne, par exemple à RAA qui assure l'assistance au sol des avions ou encore à la Chambre de commerce.

Dans ce contexte, la récente augmentation de capital assurée par la Région et le Département a apporté une bouffée d'oxygène salutaire, mais grandement insuffisante tant le passif était important. Passif qui continue d'ailleurs à se creuser. Et les collectivités locales ne peuvent pas aller plus loin, la loi leur interdisant de dépasser certains pourcentages au sein du capital.

La suite était donc inéluctable... Devant un découvert bancaire qui a recommencé à croître sans solution à court terme, les banques ont cette fois décidé de fermer complètement le robinet et l'ont annoncé cette semaine à Gérard Ethève : "Nous n'avons plus confiance en vous et si vous ne partez pas, nous ne vous accorderons plus de facilités de crédits supplémentaires". Ce qui avait pour immédiate conséquence de ne pas permettre de faire les salaires des 1.000 employés et entrainait automatiquement la cessation de paiement de la société.

Gérard Ethève n'avait donc d'autre solution que de démissionner avec l'ensemble de son équipe de direction, de façon à redonner un peu d'oxygène à Air Austral, en attendant des solutions plus lourdes.

Par ailleurs, la société chargée par la Région d'effectuer un audit d'Air Austral aurait dû rendre ses conclusions hier. Elle a demandé 15 jours supplémentaires pour remplir sa mission car, a-t-elle expliqué, elle a eu énormément de difficultés à se faire remettre certaines pièces par l'équipe de direction. Ce qui ne peut que jeter encore davantage la suspicion sur la façon dont la compagnie était gérée. Si on n'a rien à se reprocher, pourquoi cherche t-on à dissimuler certaines pièces? Qui sait? En démissionnant hier, Gérard Ethève n'a peut être fait qu'anticiper une décision qui aurait de toutes façons été inéluctable...

Reste qu'il faut maintenant trouver une solution pour colmater le trou financier dans les comptes de la compagnie que certains évaluent à plusieurs dizaines de millions d'euros. La Région et le Département ne pouvant mettre plus et les investisseurs locaux ne se bousculant pas au portillon, il ne reste plus qu'une solution extérieure. Et probablement une compagnie du Golfe qui pourrait prendre une participation conséquente, même si elle reste minoritaire, au sein du capital d'Air Austral...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par pas d'accord le 07/04/2012 14:20

Pas du tout d'accord avec le post. 3
M. Ethève a bloqué les prix plutôt que leur permettre de baisser. En s'alignant avec Air France à 10 euros prêts, il ont mis des billets extrêmement chers et vu qu'il y avait plusieurs compagnies, l'autorité de la concurrence n'a rien trouvé à redire.
Idem pour le billet vers Maurice qui est le plus cher du monde grâce à monsieur Ethève et ses combines avec Air Mauritius.
Cette compagnie a créé des emplois, c'est positif, mais elle a eu pour effet de bloquer les tarifs à un niveau élevé.

Dernière preuve en date : Air Bourbon s'est lancée, les prix de tout le monde ont baissé (comme par magie), juste le temps pour tuer cette nouvelle compagnie avant de remonter les prix.

Alors, non je ne suis pas d'accord avec les post 3., pour moi monsieur ETHEVE aura été un fléau pour le développement de la Réunion.

5.Posté par Professeur Maboule le 07/04/2012 14:02

Post 4 : qu'avez-vous contre les repas Hallal?

4.Posté par Choupette le 07/04/2012 13:23

C'est l'hallali !
Les compagnies du golfe, même à participation minoritaire, voudront gérer tout le b... el.
Et on sera obligés de voyager hallal.
En fait, ça rejoint le post 1.

3.Posté par bernadette le 07/04/2012 13:15

L'audit que Mr Robert "ACHETE" à 200 000 € dira-t'il du bien de la gestion de Mr ETHEVE ? Arrêtez de prendre les réunionnais pour des Cons. Comme si... vous payez quelqu'un à ce prix avec l'argent des contribuables et vous pensez réellement que cette personne va dire du bien de la compagnie.
Vous devriez Mr Robert donner une médaille à Mr ETHEVE pour tout ce qu'il a fait pour la concurrence aérienne. Bravo Mr ETHEVE, vousquittez la boîte de sardines "ROBERT" la tête haute. Mr ROBERT, comme toujours, quelle arrogance et quelle insolence en lisant votre communiqué que vous aviez sûrement préparé depuis longtemps. Vous devez vous en réjouir : "encore un vieux que mi met à genoux.. Ahahah". Vous allez chercher de l'argent avec une compagnie du Golfe. Est ce pour l'intérêt de la Réunion ou pour vos intérêts personnels.
Qui ou ça va met' à la place ? UNE jeune... ? Donne à nous le nom tout de suite.

2.Posté par Alain le 07/04/2012 12:58

Cette démission, imposée par la réalité financière aurait pu intervenir plus tôt. M. G. Ethève aurait du prendre une retraite bien méritée pour avoir créé, à force de volonté, "on" l'oublie souvent, cet outil qui reste vital pour nous. Il est dommage qu'il n'ai pas mis en place, alors que l'outil grossissait, un management plus professionnel au plan de l'administration financière et aéronautique et de la DRH. Le népotisme familial et amical est compréhensible, voire souhaitable ,dans une SARL, il n'a pas sa place dans un tel outil. Espérons que les deux actionnaires de base ne feront pas la même erreur. A moins que les petits actionnaires, tels MM. Caillé ou Narayanin ne disposent d'un bas laine caché pour recapitaliser l'outil ! N'oublions pas que Guito rêvait il y a peu, de la création d'une compagnie régionale "low cost" !! La fragilisation d'Air Austral ouvre la porte à l'arrivée de partenaires extérieurs, car soyons réalistes, ni le département, ni la Région ne possèdent les moyens d'entretenir un outil de ce poids, dans la crise actuelle. L'arrivée de compagnies extérieures, disons ETIHAD ; ) par exemple, (désolé Pierrot de te souffler cette info. !) pourrait être une solution, mais attention ! Une prise de participation minoritaire ne demande qu'a grandir quand il faut remettre la main au portefeuille pour recapitaliser…encore !

1.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 07/04/2012 12:21

les compagnies du "golfe" prennent tout ou...rien.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes