MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Samuel Mouen de "France Outre Mer" joue avec le feu de la division…


Par - Publié le Samedi 25 Juillet 2009 à 22:26 | Lu 2349 fois

En début de semaine, par mèl, la Fondation France Outre Mer, managérisé par un Samuel Mouen et Mr P. Cadet, nous invite à la "3ème conférence de la citoyenneté et de la démocratie participative" qui se tiendra au Palais de la Source (au Conseil Général), le samedi 25 juillet à 9h00.

Avec comme d’habitude, des thèmes ronflants, sans consistances aucune, genre : "la Société, la famille", "une société harmonieuse est-elle possible à la Réunion?", etc… question d’appâter  le vulgaire péquin et pour le Mouen en quête de personnalité de s’en faire une à bon marché.

Malgré tout le baratin que fait  ce Monsieur, ce qu’il appelle "le Parlement Citoyen" - avec  des citoyens qui se font rares lors de ses assemblées, la dernière à St Paul, question d’opportunité c’était pour sauver le VVF, 10 personnes dans la salle, à St Louis contre le racisme 15 personnes et quelques badauds sur la rue, à St André 15 personnes. Les provocations entretenues par ce monsieur dans ses émissions de radio sur Exo FM et Kréol FM ont tendance à éloigner les citoyens que de les rapprocher de ce qu’il se nomme "votre serviteur".

Comme l’invitation était publique et  dans la presse, nous  pensions que la participation aux différents débats était libre et gratuite, d’autant que cette manifestation se tenait dans un édifice public.

En fait si l’habit ne fait pas le moine, une assemblée dans l’hémicycle du Conseil Général a quand même attiré cinquante à soixante personnes qui ont pu accédé librement…, dont une forte représentation de la communauté comorienne de Mayotte installée à La Réunion… et quelques personnalités, dont Gino Poninballum vedette de la presse ces derniers jours…  Mais une interdiction formelle était faite concernant certains Réunionnais, dont Mr Aniel Boyer de Nasion Rénioné et Mr Benoit  Mardémoutou, CDCR.*

Deux nervis prêts à faire le coup de poing, postés à l’entrée, interdisaient l’accès de l’hémicycle où se tenait les débats "publics". Les huissiers du Conseil Général ne se sont jamais mêlés à la bousculade, ils ont  prévenu le commissariat  de Malartic de ce qui se passait, les deux hommes de main de "France Outre Mer" du Mouen se sont dissipés dans la nature.  

Informés de ce qui s’est passé, aucun "grand démocrate" invités d’honneur, dont le représentant de la Ligue des droits de l’homme, le groupe de dialogue Inter Religieux, Dominique Dambreville, Thérèse Baillif de l’ AMAFAR, celle là même qui s’est étonnée dans un  précédent débat qu’il y avait tant de misère à la Réunion…S. Camatchy et G. Ponin Ballom personne n’a bronché, et le Mouen a pu continuer sa mémesse de racolage.

Le but de Mouen était-il de provoquer des incidents entre la communauté comorienne acceptée dans la salle du Conseil Général de la Réunion et  certains Réunionnais tenus à l’écart? Le sang froid des exclus a pu éviter que cela se dégénère.

Comment venir  parler de démocratie, de citoyenneté, d’égalité, quand, comme le système, certains individus (...) se permettent  de tels comportements vis-à-vis de nos compatriotes?

J. Claude BARRET du M.A.R

*CDCR : Comité de défense des consommateurs de la Réunion



Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Choupette le 26/07/2009 15:42

C'est qui ce type ? Pour l'avoir parfois entendu au hasard d'une recherche de station, je constate qu'il a un accent mais de quel coin ?

2.Posté par bleuet le 26/07/2009 22:58

A CHOUPETTE : je crois que ce Monsieur Mouen est africain mais j'ai oublié de quel pays d'afrique il est originaire. Voilà bien longtemps qu'il essaie "d'exister" à la Réunion.

3.Posté par Bayoune le 27/07/2009 10:05

Il serait Camerounais, et justifie sa présence à la Réunion par le fait que sa compagne serait réunionnaise

4.Posté par FRANCO le 27/07/2009 11:43

Est-il bon de récuser la vocation et la tradition de notre pays, pays des Droits de l' Homme et du Citoyen, d'être une terre d'accueil ? Ceux qui apparemment les contestent mesurent-ils vraiment la portée de leurs prise de positions, ici à la Réunion ?

"Récent arrivé" à la Réunion depuis 1986, je suis fils d'un miltant communiste espagnol, par ailleurs officier de l'armée républicaine chassé de son pays par les troupes du Caudillo putschiste assisté par l'Allemagne nazie et l' Italie mussolinienne, interné en 1939 dans le camp français de St Cyprien, engagé dans la Résistance française au sein des F.T.P., arrêté et condamné par le tribunal vichyste de Montpellier pour "terrorisme", évadé de sa déportation à Monthausen, médaillé et pensionné de guerre pour la libération de la France de son occupant nazi.

Je suis aussi fils d'une immigrée espagnole chassée par la misère de son village natal pour aller gagner sa vie dans les mines de charbon du nord de la France à Barlein.

De par ma naissance à Foix en 1945, j'ai acquis la nationalité française et suis devenu professeur de Français, grâce à l'Ecole Normale de la République Française, mon pays, ma patrie dont je suis fier d'être citoyen et que j'aime.

Comme je suis un descendant d'Espagnols chassés de leur pays par le fascisme franquiste et par la misère, notre actuel Président de la République n'est-il pas lui aussi un descendant d'immigrés hongrois chassés de leur pays..... par le communisme ?

Notre île, avec ses 2 500 km2 et ses 800 000 habitants, n'est-elle pas le symbole même d'une terre d'accueil d'hommes et de femmes venus du monde entier, des frères et des soeurs humains, sans qu'il n'y ait d'ailleurs besoin d'une MCUR alimentaire pour en prendre conscience et pour en faire état ?

5.Posté par thierry le 28/07/2009 10:21

Franco, dans 30 ans tu seras toujours un récent arrivé...et tes enfants aussi même s'ils sont nés ici !
Pour les comoriens dans les yeux de Boyer ou de bayoune c'est pareil...alors un camerounais, n'y pensons pas !
je suis sur qu'il existe un vieux contentieux entre ces messieurs, et que Mouen avait laissé des consignes pour ne pas laisser pourrir le meeting, ce qui n'est pas habile même si ça part d'un sentiment légitime.

La misère et les guerres ayant ravagé l'europe, voire tout autre endroit du monde n'interessent pas ces personnages, surtout à titre d'exemple à ne pas reproduire.

Et dire que tout le monde peut réussir s'il s'en donne les moyens en France... même s'il vient de loin, ou que ses parents étaient miséreux..., non mais, tu te rends compte ???

Le lieu de naissance, le coefficient de créolité, les avantages qu'on peut espérer en tirer en se targuant que cela donne droit à des préferences ou des dicriminations (dans le bon sens bien sur) ou pire encore à rejeter sa nationalité française...voilà ce qui importe !!!

6.Posté par Franck SUMATRA le 28/07/2009 11:54

Comme Stephen King, mais avec bcp moins de talent, thierry alimente la psychose. Sinistre et glaçant, il prêche son angoisse... sur le freedom des zoreys, ce rôle que remplit parfois, ou souvent... le zinfos 97CaFre !!

Mais c'est une illusion d'oeuf type, car son amertume glacial, n'arrange pas son intégration justement.... Il a vraisemblablemnt bcp de mal à apprécier nout' moucatage !!?! Et c'est dommage : Donnez lui encore 35 ans aterlà.... il y sera tjrs aussi triste... et remonté ?? ...on connait d'ailleurs un autre de ce genre de spécimens... qui sévit par ici... et par le glaive, la faucille, ventôse ou vendôme..?!

Tropical... ou pas assez....? Ouep, lisiblement TOUJOURS PAS assez !!!

Il lui faudrait La Tahiti, La Corse, le pays Basque, les chataignes, la confiture de coings, le rougaille, 2 tomateuh cons, veaux, vaches, cochons et cabris.... alors que lui, si bien intentionné, reste si farouchement attaché.... à ses grds chevaux....?!

Allez comprendre ..!! Le comble de la générosité hein.... Un mal bien difficile à soigner.....!!

7.Posté par Choupette le 28/07/2009 12:39

"...Monsieur Mouen est africain"
"Il serait Camerounais"

Ah bon ?! Je trouvais qu'il avait un accent suédois...
:-)

8.Posté par Bayoune le 29/07/2009 12:16

Je pense avoir plus de respect pour mes frères Comoriens que beaucoup de ceux qui cautionnent le référendum du 29 mars que l'Etat français s'est permis d'organiser sur le territoire de la R.I.C à Mayotte, sous le faux prétexte que cette population aurait choisi de rester française en 1976. Alors que là en 2009, les autorités françaises occupantes s'appliquent à faire des listes électorales, et a délivrer des cartes d'identité - je pense honnêtement que la sincérité du référendum de 1976 à Mayotte était insincère, et le doute ne peut que subsister quand officiellement le premier ministre français lui m^me affirme dans un quotidien local "que la révision de l’état civil « va être accélérée : dès septembre, des fonctionnaires se rendront dans les villages pour aider ceux qui le souhaitent à remplir leur dossier ». "Cette question fait partie des dossiers épineux de Mayotte : des milliers de Mahorais attendent depuis des années, sans papiers d’identité, que la commission statue sur leur cas." Et aussi quand les autorités préfectorales françaises de Mayotte annoncent avoir reconduit près de 4500 personnes vers les Comores non occupés, y compris 700 mineurs qui ne pouvait normalement faire l'objet d'un ARF (arrêté de reconduite à la frontière). Comme vous voyez Mr Thierry, il est facile de dire que la majorité de la population comorienne de Mayotte a fait le choix de rester au sein de la République française, et cela au prix d'un démembrement de la Rép. Islamique des Comores. La même chose a été fait pour la Kanaky, le rapport démographique de la population a été changé volontairement, au profit d'une population française importée pour " peupler blanc " comme le disait P. Messmer. Et par torrent, le sang a coulé des deux cotés...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes