Faits-divers

Salazie: Le principal du collège Lacaussade passe aux aveux

Jeudi 22 Février 2018 - 07:52

Salazie: Le principal du collège Lacaussade passe aux aveux
Placé en garde à vue pendant 48 heures pour des faits de harcèlement et d'agression sexuelle, le principal du collège Auguste Lacaussade est "passé aux aveux", selon le JIR.

L'homme, qui reconnaissait jusqu'ici de la "drague lourde", a finalement reconnu avoir insisté auprès de plusieurs collègues avec la ferme intention d'obtenir des faveurs et a reconnu les faits d'agression sexuelle sur deux subordonnées, dans le cadre de soirées festives privées, précise le journal. 

Il doit être présenté au parquet ce jeudi matin en vue d'une mise en examen. 
N.P
Lu 3596 fois



1.Posté par Batofou974 le 22/02/2018 08:14

Le bal ou ballet des enseignants / ou directeurs ne s'arrête pas ! Ce que je trouve impressionnant c'est que cet individu dit face aux caméras et au journalistes "non, je n'ai rien fait et patati et patata, ce ne sont que des ragots etc.." et au final il finit par "craquer" ! Le monde ne serait que mensonge ? OU bien l'être humain n'est que menteur ? Bon, ceci dit, encore un qui croyait que "les droits de cuissage" étaient encore d'actualités....et que ces droits pouvaient l'amener à orienter ses envies vers ses collègues. Bon, attendons la suite ...En attendant il ne faut pas que la suspicion gagne l'opinion publique et encore moins les parents. Faut pas croire que tous les enseignants ont les mêmes neurones !

2.Posté par philippe le 22/02/2018 10:08

Ce n'est pas si grave n'est ce pas ? L'éducation nationale a un point commun avec l'Eglise, ils minimisent , ils camouflent, ils protègent leurs disciples même les plus pervers. Ce sont les mêmes en fait, ils sont pareils.

3.Posté par GIRONDIN le 22/02/2018 11:01

Dans la semaine à 6h57, à la radio, un communikant a dit que ce M. était le principal opposant politique du maire et qu'il ne fallait pas écarter un coup tordu.

Alors on m'a mentille ?
Faut être lucide: pathétique!

4.Posté par Tanguy le 22/02/2018 11:15

@2
et que pensez vous de l'Education en établissement Religieux ???????

5.Posté par les silences assoudissants de l''''education nationale le 22/02/2018 15:02

L'E.N. se retrouve aujourd'hui devant un cas d'école si je puis dire:
elle a protégé ce bonhomme ( en le mutant , en le suspendant, tout cela en toute discrétion) donc le rectorat savait qu'il y avait anguille ( ou cabot) sous roches!
Et ce n'est pas la première fois que l'institution procède de la sorte...
Bien sûr , c'est à la mode aujourd'hui de "balancer son porc" mais ces pratiques sont anciennes et connues .
Des profs , des principaux de collège , des proviseurs de lycées et bien sur des directeurs d'écoles ont commis des actes passibles de la condamnation puis de la radiation , mais l'institution a fait le gros dos . des enfants ont été abusés , des profs ont été harcelés sexuellement ou autre , rares sont ceux qui autrefois se plaignaient hélas.
Aujourd'hui , espérons que ce temps est révolu , mais bon la bête est solide ( comme l'église et son chef qui d'un côté condamne , de l'autre ferme les yeux) ...
Bon nombre de chefs d'établissements sont irréprochables c'est certain , mais là où ils se perdent c'est lorsque , comme leur hiérarchie , ils "couvrent" ou trouvent des excuses lorsque l'un des leurs est mis en cause ...
Réflexe catégorielle et corporatiste comme pour les flics , les médecins ou les curés qu'il faudra bien arriver à dépasser.
Aucun humain n'est parfait, pas même ceux dont la fonction leur fait obligation d'être irréprochable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Septembre 2018 - 07:59 Il attaque son ex avec deux sabres

Jeudi 20 Septembre 2018 - 07:40 La victime du kidnapping en garde à vue