MENU ZINFOS
Société

Saison des baleines : Beaucoup de duos mère-baleineau mais peu de sauts


Peu de sauts cette année au large de nos côtes. Seuls 54 géants des mers ont été identifiés, dont majoritairement des femelles accompagnées de baleineaux. 2020 est d'ailleurs l’une des saisons où le plus de duos ont été observés depuis 2004.

Par - Publié le Jeudi 19 Novembre 2020 à 12:47 | Lu 938 fois

Photo : Association Globice Réunion
Photo : Association Globice Réunion
Les baleines ont été relativement peu nombreuses aux larges de nos côtes cette saison. La prospection réalisée par Globice a permis d’identifier 54 baleines à bosse de juin à octobre, contre 91 recensées l’année dernière et 292 en 2018, année record. C'est tout de même plus qu’en 2016, avec 10 baleines seulement. 

"L’effort de prospection de Globice cet hiver austral a pâti de conditions météorologiques particulièrement peu propices aux sorties en mer (épisodes de fortes houle, vents forts réguliers)", note l'association, qui mène depuis 2004 des suivis en mer. 101 sorties, équivalentes à 365 heures de prospection, ont malgré tout pu être programmées. "Pour 2020, la fréquence d’observation s’établit à 0,299, soit une valeur très proche de 2019. Il en est de même quant à la distribution des baleines en 2020, proche de celle de 2019, avec une concentration des observations devant Saint Gilles", précise l'association. 

Graphique : Globice Réunion
Graphique : Globice Réunion
Le krill comme explication des variations ?

Mais pourquoi de telles variations ? Les causes restent méconnues. "Plusieurs hypothèses ont été émises comme l’impact de la quantité de nourriture disponible sur la migration ou l’utilisation d’autres zones de reproduction d’une année sur l’autre", indique Globice, qui explore différentes hypothèses.

"La piste étudiée est celle d’un lien entre l’abondance de krill (source principale d’alimentation des baleines à bosse) en Antarctique et la capacité des baleines à bosse à migrer vers les eaux chaudes pour mettre bas et s’accoupler. Les résultats préliminaires des modélisations ont montré une influence potentielle de la concentration en chlorophylle A en Antarctique, sur la fréquentation des baleines à bosse à La Réunion 30 mois après", avance l'association.

Beaucoup de baleineaux et peu de groupes compétitifs

Cette saison a aussi été marquée par l’absence presque totale de groupes compétitifs (groupes composés d’au moins deux mâles poursuivant une femelle en vue de s’accoupler), ce qui explique qu'elle ait été moins spectaculaire, avec moins de sauts.

Par contre, les baleines à bosse observées cette année 2020 l’ont souvent été accompagnées de leur baleineau. Avec près de 54% des observations dans ce cas de figure, la saison 2020 est d'ailleurs l’une des saison où le plus de duos mère-baleineau ont été observés depuis 2004.

Image : Globice Réunion
Image : Globice Réunion
Le retour de 5 baleines

Sur les 1663 baleines à bosse identifiées grâce aux photos, seuls 44 individus ont été observés sur au moins deux années. Les géants des mers sont donc peu fidèles à notre île. "Cette saison 2020 s’avère globalement dans la moyenne en termes de 'recaptures photographiques' avec le retour de 5 baleines : Uvale, Nairobi, Jigsaw, (toutes trois observées en 2017), Rhum (déjà photoidentifiée en 2009 et 2011) et Phlegmont (photoidentifiée en 2018)", note Globice. 

Le Miromen II chamboulé par la crise sanitaire

La saison 2020 devait permettre la pose des 15 balises Argos dans le cadre du programme Miromen II (campagne scientifique de suivi satellitaire des baleines à bosse). Seule une a pu être posée. Globice prévoit donc de reconduire l'opération en 2021 afin de finaliser ce programme d’étude des trajets retours entre l’océan Indien et les sites de nourrissage en Antarctique.


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Association Citoyenne de Saint-Pierre-REUNION le 19/11/2020 17:39

Cette saison a eu le mérite de faire apparaître au grand jour les pratiques et les copinages du "Cétacés-business".
Un beau saut est celui de l'article ci-dessous illustrant le refus de la privatisation de l'océan à La Réunion !
La privatisation marchande et scientifique de l'observation aquatique des cétacés est en cours à La Réunion avec infantilisation des passionné(e)s.
Bientôt "ils" vous proposeront pour les "masses populaires" les baleines virtualisées 3D, le nouveau business ... et le petit clan se réserve le milieu naturel (vive les dérogations !) ... Et oser utiliser la science comme couverture avec matraquage médiatique ne trompe plus personne !
Vous comprenez, l'Education et la formation gratuite pour tous, que nous avons demandée, visiblement ça gêne certains intérêts ...

2.Posté par Bokapola le 20/11/2020 01:39

@post 1 Bravo à vous et à votre association pour la dénonciation de ces pratiques mercantiles. Je n’y croyais plus mais voilà enfin un peu d’espoir.
D’ailleurs, cela ne m’étonnerait pas du tout si ces mêmes ‘scientifiques’ marchands de ’rêves’ n’étaient pas de mèches avec certains coquins en charge de la protection du littoral et de sa faune...
Encore une bande d’incapables venus se dorer la pilule au soleil et prendre la prime coloniale et autres avantages au passage!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes