MENU ZINFOS
Communiqué

Saiper udas: De la fracture scolaire à la fracture sanitaire


Par Saiper Udas - Publié le Mercredi 15 Avril 2020 à 07:44 | Lu 428 fois

Saiper udas: De la fracture scolaire à la fracture sanitaire
DE LA FRACTURE SCOLAIRE A LA FRACTURE SANITAIRE

L’annonce d’une rentrée à compter du 11 mai ,14 mai à la Réunion est une véritable énigme pour nous tous , car dans quelles conditions cela se fera-t-il ? Tout le monde l’ignore. Pourtant M. Macron a consulté durant plusieurs jours, et nous aurions pu nous attendre à une réponse plus réfléchie et moins « trumpienne ».

Cette annonce publique impose à tous les acteurs de l’éducation nationale d’être prêts en temps et en heure pour accueillir à nouveau les élèves par un système de rotation extrêmement flou dont les contours ont du mal à être définis par nos autorités.
Malgré les diverses recommandations faites,  notamment par l’OMS, M. Macron a décidé de lier le déconfinement du pays et l’ouverture des écoles, ce choix s’inscrit donc dans le primat donné à l’économie au détriment du maintien de la sécurité et de la vie et risque de réduire à néant tous les efforts consentis.

Alors que depuis le début de l’épidémie, les services de l’Etat ont fait preuve d’un manque d’efficacité patent : absence de masques, de tests, difficultés à prendre en compte le phénomène…Ce sont ces mêmes responsables de l’Etat qui vont organiser le retour en classe et nous imposer des directives , non pas dans un but de respect sanitaire mais dans l’objectif d’obéir eux-mêmes aux injonctions ministérielles puis présidentielles.

 Une rentrée à tout prix et à tous prix…

Après la fracture scolaire, va être ainsi créée la fracture sanitaire ; en effet, le respect des gestes barrières protecteurs au premier chef, ne sauront être mis en œuvre dans les écoles, de part le nombre d’élèves dans des écoles qui contiennent parfois 30 classes et du fait qu’aucune garantie véritable n’est apportée concernant les masques en nombre suffisant et les gels hydroalcooliques, la prise de température…

Ceux qui pourront choisir d’envoyer leurs enfants à l’école le feront : ils n’enverront pas leurs enfants ; ceux qui ne pourront choisir pour de nombreux motifs : logements exigus et usure liée au déconfinement, reprise du travail, peur du déclassement.. les enverront.
 Nous passons alors à une véritable fracture sanitaire, peut être ( la loi des grands nombres) pour un élève ou plus probablement au sein de la famille de cet élève. La circulation du virus par le biais de nos élèves va être facilitée et anéantir tous les efforts consentis, les pays qui sont parvenus à contenir cette épidémie n’ouvriront leurs écoles qu’après, bien après quand un maximum de garanties seront effectives .

En outre, les enseignants devraient selon ce postulat d’une rentrée fixée au 14 mai 2020, jongler entre le télétravail et l’accueil de certains élèves, choisis sur quel critère on l’ignore mais ce double travail totalement inacceptable sera-t-il récompensé par des décès ?


Le bureau du Saiper udas




1.Posté par saiperdu le 15/04/2020 20:03

SAIPER li aboiy li anform

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes