MENU ZINFOS
Faits-divers

Sainte-Suzanne : Trois enfants frappés à coup de câble téléphonique par leurs parents


Coups de ceinture, de manche à balai, de serpillère et des gifles... trois bambins de deux, cinq et six ans ont été victimes de leurs deux parents dont la conception de l'éducation fait frémir.

Par Isabelle Serre - Publié le Mercredi 6 Juillet 2022 à 16:48

Pendant six mois et jusqu'à ce que les faits soient dénoncés par l'école, les trois marmailles étaient régulièrement frappés
Pendant six mois et jusqu'à ce que les faits soient dénoncés par l'école, les trois marmailles étaient régulièrement frappés
Un père et une mère comparaissaient ce mardi devant le tribunal correctionnel pour avoir frappé leurs trois bambins pendant plusieurs mois au sein de leur domicile de Sainte-Suzanne.

Constatant les ecchymoses sur le corps des deux ainés âgés de cinq et six ans, l'infirmière de leur école avait heureusement fait un signalement. "Il y a sur le torse, les jambes et le visage du plus grand des lésions anciennes constatées par un médecin. Des traces qui correspondent à des coups portés avec un câble de téléphone", décrit la présidente de l'audience alors que le couple parental se trouve à la barre.

"On frappe pas avec des objets"

Tout au long de l'audience et malgré les preuves évidentes, Anaïs F., 21 ans et Dayan R., 26 ans font mine de ne rien comprendre et nient les violences : "on donne des fessées mais on frappe pas avec des objets". Entendus dans la salle Mélanie, une salle dédiée aux enfants victimes, l'aîné a raconté le coup de serpillère donné par sa mère qui a fait saigner sa tempe ou encore les coups de manche à balai sur la tête et de ceinture. Mais également les disputes violentes entre ses parents.

Au fur et à mesure de l'avancée de l'audience, les mis en cause s'enferrent dans leurs mensonges et continuent à s'étonner de ce pourquoi ils sont poursuivis. "Il est important que vous reconnaissiez ce que vous avez fait à vos enfants plutôt que de les traiter de menteurs" tente encore la juge. Mais rien n'y fait. 

Les trois enfants sont placés de façon provisoire jusqu'en décembre prochain. Ils peuvent voir leurs parents lors de visites médiatisées qui pourraient évoluer vers une reprise en charge progressive.

Trois grammes en plein après-midi

Au soutien des intérêts des marmailles, l'Arajufa demande 2000 euros pour chacun d'entre eux afin d'indemniser leur préjudice. La mère est inconnue de la justice alors que le casier judiciaire du père comporte une dizaine de mentions. Pire, au moment de son placement en garde à vue en pleine après-midi, il avait près de trois grammes d'alcool dans le sang. Si chacun raconte avoir été frappé par leurs parents respectifs et reproduire l'éducation qu'ils ont reçue, ils déclarent cependant que les médecins ayant examiné leurs enfants "en rajoutent".

Tous deux sont condamnés par le tribunal : 9 mois avec sursis probatoire pour la mère et 12 mois dont 6 avec sursis probatoire pour le père avec obligation d'indemniser solidairement les petites victimes.




1.Posté par Marie le 06/07/2022 17:35

Tellement de gens qui ne devraient pas être parents

2.Posté par Sorcier réunionnais le 06/07/2022 18:01

Encore des parents bêtes qui maltraitent physiquement des enfants et qui vont malheureusement créer des futurs délinquants.

La violence physique subit à l’enfance entraîne la plupart du temps des adultes qui tombent dans la délinquance à l’âge adulte.

+ de 90 % des personnes majeurs qui tuent ou qui violent ont été victime de violence physique ou d’abus sexuel durant l’enfance.

99 % des tueurs en série ou violeurs en série ont été agressé sexuellement et/ou ont été victime de violence physique durant leur enfance .

3.Posté par 😡 le 06/07/2022 18:28

Fait zenfan pou l’argent et l’éducation i donne ek le kou. Sa l’éducation l’ancien temps, pou kwé fé si lé pou tapé.

4.Posté par Merlin le 06/07/2022 18:29

Avec ce type de condamnations, les juges leur donnent un permis de tuer.bravo.

5.Posté par Dauphine le 06/07/2022 18:38

Et dit l'état donne encore l'argent pour le père boire en n'en plus finir 3 gr l'après midi ben si t le soir n'aurait le double !!! Vive la caf !!!
Quand est ce que l'état ce rendra compte que beaucoup de derige sont du au fait que rien n'est imposé au gens qui touche l'argent en ne faisant que des zenfant.

6.Posté par C''''est logique le 06/07/2022 18:47

C'est la faute de Macron encore une fois et comme toujours . Dans 5 ans ce sera la faute du nouveau président. Le peuple n'est jamais responsable de sa propre débandade

7.Posté par Sapotille le 06/07/2022 19:04

Encore un déni de justice.
Quelques mois avec sursis et dans 6 mois ils récupèrent leurs enfants.
Ca mériterait 20 ans de taule et le retrait définitif de l'autorité parentale. Les enfants sont encore jeunes pour "oublier" les "parents" et avoir une vraie famille. Malheureusement pour eux, ça n'arrivera pas.

8.Posté par Freedom fighter le 06/07/2022 19:20

Suppression des allocations familiales un point c'est tout.

9.Posté par jojo le 06/07/2022 21:15

Ouais, cela fait peur ...TRES peur ! si les faits sont avérés, la geôle y attend ces parents et il faudra ré-ouvrir l' APECA . .... les anciens comprendront ...

10.Posté par zoreille le 06/07/2022 23:25

@sapotille Les enfants n'oublient JAMAIS RIEN
@sorcier Je ne sais d'où vous détenez cela, en connaissance de cause, fort heureusement il y a des exceptions. Il suffit juste de changer d'environnement et se faire aider du passé. Mais franchement la peine est bien légère pour ce couple maltraitant. Passez vos nerfs sur le travail et le sport. Très bon pour une bonne enérgie.

11.Posté par SOMANKE le 07/07/2022 00:58

Les nains...beciles débattent de nain....porte quoi 😶

12.Posté par MMarley le 07/07/2022 07:07

Quand on voit ça on se dit que le permis d'enfanter devrait exister, pour les hommes comme pour les femmes. Comment une femme peut aimer un zamalé MMS (matin midi soir) ou un alcoolique chronique ? Houhouhou C'est qu'elle doit avoir peu de respect pour elle même et encore moins pour ces enfants. Désolé d'être si dure mais vraiment je ne comprend pas.

13.Posté par Lulu le 07/07/2022 07:15

à 10.Posté par zoreille le 06/07/2022 23:25 , conseils inutiles car les concernés n'en ont rien à foutre de leurs progénitures, résultats d'allocs distribués trop facilement et sans contre partie! ces gens là n'ont aucun remord car pour eux la vie se limite aux plaisirs et alcools le reste, les enfants, juste leur gagne pain! en clair irrécupérables, notre société de demain! merci au passage à ceux qui contribuent à cet assistanat!

14.Posté par lyne38 le 07/07/2022 07:39

la violence domestique n'est malheureusement pas l'apanage des bénéficiaires des allocations en tous genres( rsa , allocation familiale etc..). mon ex était lui aussi un tyran qui battait nos enfants et nous insultait tous les jours que dieu fait. et pourtant c'est un professeur respecté dans sa profession et adulé par ses proches. on n'avait pas droit aux allocs vu son salaire ( 4200 euros/moi). il faisait du sport( course à pied) du yoga etc.. mais il n'y avait rien à faire......

15.Posté par Marie le 07/07/2022 08:00

21 ans... et trois enfants, de surcroît avec un homme alcoolique. Je ne la plains pas, il y a toujours moyen de faire d'autres choix. En revanche les enfants sont à plaindre. Quel triste début de vie! Et malgré l'evidence, la justice envisagerait une reprise en charge progressive de ces enfants par des "parents" qui n'en sont pas! Ils vont continuer à percevoir toutes sortes de prestations (inutile de les énumérer) mais il n'y aura pas de miracle. Ces enfants ne sont pas des enfants de l'amour mais des moyens de subsistance. A quand une loi pour que cela s'arrête enfin? Tant de drames touchant les enfants pourraient ainsi être évités. Moi je dis que lorsque on n'a pas les moyens d'avoir des enfants, et bien on n'en fait pas.

16.Posté par tantine le 07/07/2022 10:00

ils se soutiennent l'un l'autre et sont solidaires face à 3 petits marmailles sans défense à part l'état qui va les remettre entre leurs sales pattes de tortionnaires ?

"reprise en charge progressive de ces enfants" pour les réhabituer en douceur aux coups ? et quand le père bourré va en violer un/e avec l'accord de la mère il/elle dira merci aux juges et services sociaux ?!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes