MENU ZINFOS
Patrimoine

Sainte-Rose et Dévotion


La ville de Sainte-Rose présente plusieurs lieux de prière particuliers. En effet, l’église elle-même construite dans le Quartier du Quai-La-Rose en maçonnerie, basalte taillé, date de la première moitié du XIXe siècle.

Par Sabine Thirel - Publié le Samedi 3 Avril 2010 à 08:01 | Lu 10441 fois

Eglise de Sainte-Rose
Eglise de Sainte-Rose

En 1750, une paillotte tient lieu de chapelle aux Lazaristes de Saint Benoît officiant au Quai-La-Rose.  La paroisse est établie en 1789 - 1790. Les offices se tiennent alors dans une case en paille, avant de se dérouler dans un bâtiment en bois.
En 1843, le premier curé de la paroisse, le Père Richard et le maire Lenoir se réunissent pour construire une église en dur. L’église en maçonnerie, pierres de basalte taillées, est consacrée en 1858.

Intérieur de l'église de Sainte-Rose
Intérieur de l'église de Sainte-Rose
L’autel en béton et marbre blanc sculpté en bas relief, est un don de l’épouse d’un planteur et industriel de la commune, Arthur Lory des Landes.

Cet autel est partiellement cassé par la chute de la cloche lors d’un enterrement en 1925. Le clocher est reconstruit à l’extérieur de l’église.     
 
La Statue de Sainte Rose de Lima est mise dans l’édifice dès sa consécration en 1858. D’autres représentations de saints entourent le chœur. 

Croix Jubilée
Croix Jubilée
Sur la place de l’église qui tourne le dos au village, se tient une croix jubilée datant de 1829. Face au clocher, cette croix  se dresse sur un socle en basalte taillé.

Sainte Rose possède trois de ces calvaires, nommés "croix jubilée" par les fidèles. Ils sont nombreux et souvent identiques. Ils jalonnent les routes et les cimetières de l'île comme pour rappeler la ferveur des  Réunionnais. Ces croix sont la plupart du temps fleuries. On y trouve aussi des petits verres de rhum et des cierges déposés en offrande. 

cimetière "Malbar" St-Louis
cimetière "Malbar" St-Louis
A l’extérieur du cimetière sur le côté Est, des tombes datées du XIXe siècle, sont implantées ce sont celles des suicidés, d’accidentés ou encore celles d’anciens esclaves et engagés non baptisés. C’est seulement en 1930, que les tous les morts s'enterrent dans les cimetières.

Ces sépultures à peine entretenues tombent dans l’oubli et sont appelées à disparaitre progressivement. Il en a été de même des tombes du  " Cimetière  Malbar "   de Saint Louis, situé lui aussi à l’extérieur du cimetière qui est aujourd’hui totalement recouvert de sable noir et disparait sous les détritus et les herbes folles. Dans l’île, de nombreuses tombes hors des cimetières abritaient les non chrétiens qui étaient la plupart du temps les engagés indiens non convertis, les condamnés à mort exécutés et les dépouilles de ceux qui étaient décédés de mort violente et qui n’avaient pas reçus l’extrême onction.

Chapelle Sainte Rita
Chapelle Sainte Rita
Sainte-Rose abrite aussi deux petites chapelles en pierres de taille enduites à la chaux, identiques. La première, la chapelle Sainte Rita, se positionne à l'entrée Nord du pont suspendu surplombant la Rivière de l'Est. L'autre se trouve de l'autre côté de la rivière à l'entrée Nord de la ville. Le Patrimoine des Communes de La Réunion, cite : "Cette chapelle (Sainte-Rita) est construite grâce à mademoiselle Cécile Robert, sans doute en remerciement à une grâce."
Les deux chapelles étant similaires, la demoiselle  est peut être aussi à l'origine de la deuxième.  

Chapelle
Chapelle
En contrebas de la commune, au lieu dit La Marine, le monument Corbett est un mausolée dédié au Commodore anglais tué dors de la bataille de Sainte-Rose en 1809. Le bâtiment ne contient plus aucune dépouille, les Anglais l'ayant emporté à leur départ en 1815. (cf. La bataille de Sainte-Rose- Zinfos974.com) 
Les lieux de recueillement de la ville ne seraient pas complets si on n'y ajoutait pas les petites niches rouges de Saint Expédit, la vierge Parasol et Notre Dame des Laves...


Sources :
Du battant des lames au Sommet des montagnes Catherine Lavaux
Le Patrimoine des communes de La Réunion - Le Flohic




1.Posté par raymond dalaise le 04/04/2010 11:42

Bonjour,
Sainte Rita , ça me parle...
Nous avons près de la cathedrale Sainte Réparate une église Ste Rita ou je me suis
souvent rendu , d'abord avec ma mère puis tout seul quand j'effectuais lors de ma période
mystique , laquelle est bien finie avec une orientation symbolique.
un peu plus d'informations seraient super et en particulier savoir si il y avait des niçois
a l' époque et en particulier les dalaise ou les dalais ou encore les de berre.
Merci à l'avance

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes