MENU ZINFOS
Faits-divers

Sainte-Marie: La scène d'un crime insupportable


Au lendemain du crime sordide qui s’est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi à la Convenance Sainte-Marie, on en sait un peu plus sur le contexte.

Par L.G - Publié le Vendredi 4 Mai 2018 à 07:41 | Lu 92364 fois

Vanina G., la victime n'était même pas âgée de 20 ans.
Vanina G., la victime n'était même pas âgée de 20 ans.
La victime, Vanina G. n’avait pas encore 20 ans et est décrite par ses proches comme une étudiante en médecine sérieuse et bosseuse, relate le Journal de l’île. Son agresseur présumé, Mari Ridaï-Mdallah est quant à lui âgé d’une trentaine d’années et originaire de Mayotte.

Un profil inquiétant

Le profil du jeune homme est inquiétant. Connu des forces de l’ordre, il a un casier judiciaire bien rempli pour agression sexuelle et viol. L’homme effectue des allers-retours à Mayotte régulièrement et est perçu par le voisinage comme une personne inquiétante. Et pour cause, il a de graves problèmes psychiatriques et le voisinage raconte même une scène ou il était "monté sur le toit en djellaba blanche et criait", relate le JIR.

La victime quant à elle habitait au Moufia et était très proche de sa mère. Vanina avait fait la connaissance de son agresseur depuis peu mais la mère affirme qu’ils ne sortaient pas ensemble.

Fait troublant, le soir du meurtre la mère inquiète a appelé sa fille et c’est Mari Ridaï-Mdallah qui a répondu, informant que celle-ci ne rentrerait pas dormir. La mère a entendu sa fille qui semblait être sous l’effet de substances. L’a-t-il droguée? Seule l’enquête le révèlera. En tous cas, les circonstances de la présence de la jeune femme au domicile de son agresseur restent floues.

La mère a tenté de faire intervenir les forces de l’ordre avant le drame, en vain

Le plus triste dans cette affaire est le pressentiment de la mère de Vanina. Après le coup de téléphone troublant, elle alerte directement les forces de l’ordre et ce, dès le début de soirée. Celles-ci ne pouvant se déplacer, elle retente sa chance encore et encore, en vain.

Ce n’est qu’une fois alertés par le voisinage qui signale une violente dispute que les autorités interviennent dans la nuit. Il est déjà trop tard. La mère a d’ailleurs décidé de porter plainte contre les forces de l’ordre également.

Hier, le Procureur Eric Tuffery faisait état d’une scène de crime particulièrement sauvage. Pour le moment, Mari Ridaï-Mdallah est toujours en garde-à-vue. Le corps de la jeune Vanina sera autopsié dans la journée.
 



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par yab le 04/05/2018 10:04

La vie prometteuse de cette jeune femme enlevée par une sous-merdes à qui seront trouvé des excuses.Les géniteurs et proches de ce trouduc ont leurs parts de responsabilités dans ce drame.
Il ne faut pas l'enfermer, il faut lui offrir une croisière en étant le seul passager sur un kwassa kwassa au départ de Sainte Marie avec des vivres pour 3 jours, toutes destinations sauf la Réunion

13.Posté par Amiral la Po le 04/05/2018 09:56

Un homme en djellaba blanche qui crie et tue est forcément un....déséquilibré!

12.Posté par Kréol le 04/05/2018 09:53 (depuis mobile)

Ah ben une chose est sure, les flics d’ici ne sont bons qu’à chercher du zamal, ne leur demandez surtout pas d’intervenir! Band zoizo la.

11.Posté par le colonisé le 04/05/2018 09:32

La police attends "que le sang coule" avant de bouger, la prévention c'est un truc qu'ils ont oublié.

10.Posté par Hugues Neau le 04/05/2018 09:26

La Réunion 5ème île de l'archipel des Comores...

9.Posté par Didier.r le 04/05/2018 09:21 (depuis mobile)

Annette la bien dit force de l'ordre y intervient pas si na poin le sang ! Malheureusement.....

8.Posté par Marcelle nabo le 04/05/2018 07:16

Le peuple réunionnais uni et multiculturel que tout le monde s'aime dans notre île va se déchaîner dans les commentaires. Vive les paillotes !

7.Posté par Pierre le 04/05/2018 09:06 (depuis mobile)

Sincèrement désolé . Il faut apprendre à ces enfants à ne pas fréquenter n’importe qui. Je sais que ce n’est pas facile. J’ai des enfants et on vous dit que vous êtes raciste, on vous traite de vieille France..., protégeons nos enfants !

6.Posté par dodo le 04/05/2018 08:56

Le problème dans notre société c'est qu'on laisse les psychopathes en liberté et que, même s'ils nous menacent, on ne peut pas porter plainte tant qu'ils n'ont pas physiquement frappé...

5.Posté par Atterré le 04/05/2018 08:55

Allez, on se ressert un coup de "pas-d-amalgame" ! ! !

4.Posté par Zendet le 04/05/2018 08:41 (depuis mobile)

Le procureur parle de "scène de crime particulièrement sauvage".....La victime a t elle été décapitée, voire égorgée ?....On attend la vérité sur le cet acte odieux !!!

3.Posté par KUNTA KINTé le 04/05/2018 08:38

... " les autorités interviennent dans la nuit. Il est déjà trop tard. " ...

Semble t-il que la hiérarchie de la gendarmerie mérite un superbe coup de pied au cul…

2.Posté par obs le 04/05/2018 08:35

Bah merde alors. Moi qui croyais que les forces de l'ordre intervenaient la nuit même en l'absence de sang, visiblement je me suis trompé. On ne pouvait que se tromper d'ailleurs à la vu de tous indignés sélectifs qui avaient poussé des cris d'orfraie lorsqu'un élu avait simplement constaté comme nous tous des faits. Son étiquette politique a dû gêner ces vierges effarouchées qui auraient préféré que ce soit leur gourou qui disent cette vérité. Comme c'est l'adversaire politique, on ne peut qu'être indigné... Pathétique!!!

1.Posté par almuba le 04/05/2018 08:13

Qu'est-ce-qui attire ces pauvres femmes chez ce genre d'individus ?
Consternant.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes