MENU ZINFOS
Société

Saint-Valentin : Pas facile d’aimer l’homme ou la femme d’un(e) autre


Le 14 février, c’est la fête des amoureux et celle des amants ! Nombreux sont ceux qui profitent de ce jour particulier pour faire des déclarations et des démonstrations d’amour. L’excuse parfaite pour acheter un bouquet de fleurs, des chocolats, aller au restaurant, offrir des bijoux ou du champagne. Mais qui du partenaire à long-terme ou de l’amant(e) est le destinataire privilégié ? Charlène, Julien, Anne, Amélie et Anthony* ont accepté de témoigner sur leurs amours clandestins.

Par Karoline Chérie - caroline@zinfos974.com - Publié le Lundi 14 Février 2022 à 11:08

Chérie dans l’ombre

Charlène*, 50 ans, est satisfaite de sa position de “chérie” depuis 10 ans : "Je ne souhaite pas qu’il quitte sa femme car je sais que ce ne sera plus pareil. Je ne veux pas exploser sa famille. Je sais pour avoir vécu la même situation qu’on ne peut pas construire une histoire sur les ruines de l’autre. Et puis, il ne me surprendrait plus, et je déteste la monotonie. Cela n’empêche pas la douleur, la frustration et la jalousie quand arrive la Saint-Valentin. Ça m’ennuie de savoir qu'il va faire avec sa femme le jeu de l'amour, sachant qu'il la trompe, lui ment, la trahit avec moi. Je l’imagine lui offrant cadeaux, repas aux chandelles et tout ce qui s'ensuit, une belle journée de gentillesse, pendant que je  me morfond chez moi. Entre nous, c’est passionnel. On passe beaucoup de notre temps ensemble, je connais ses amis. Je souffre de savoir qu’il a une sexualité avec sa femme. Je ne peux pas le quitter, j’ai déjà essayé plusieurs fois. La vérité, c’est que nous sommes tous les deux lâches : lui, de ne pas quitter sa femme alors qu’il n’est pas heureux, et moi, de me dire que peu importe, je suis amoureuse et l’amour rend aveugle n’est-ce-pas ? C’est dur de vivre un amour caché, et tant pis, je mérite peut-être ma situation mais je préfère continuer à avoir le filet de sécurité de l’adultère."

 

Un amant amoureux

Être l'amant d'une femme en couple ne dérangeait pas Julien* à l’époque. Jusqu'au jour où il comprend qu’il veut plus. Dès leur première rencontre dans une soirée, il n’avait qu’envie : la connaître davantage. Une belle femme intelligente et séduisante malheureusement mariée. "Je voyais que je ne lui étais pas indifférent et cela attisait encore plus ma curiosité. Elle ne faisait pas son âge et j’ai craqué pour son sourire enjôleur. Il m’a fallu attendre quelques mois pour la revoir. Alors qu'elle était seule, attablée dans un pub, je l'invite à prendre un verre. Rapidement, nous nous sommes rapprochés et nous sommes devenus amants. J’étais comblé sexuellement et j’adorais sa compagnie même si je ne la voyais qu’une fois par mois. J’étais fou amoureux et j’acceptais d’être le second.  Je comprenais qu'elle reste avec lui mais j’étais jaloux surtout quand j’ai vu qui était le premier ! Un homme séduisant et musclé, le contraire de moi. Maintes fois, je me suis posé la question : 'Pourquoi moi ?' Elle n’a jamais su répondre. Alors au fil des années (cela fait déjà 4 ans), je vis toujours cette passion amoureuse. Elle est dans ma tête jour et nuit et je ne peux m’empêcher de penser et de rêver d’elle. Jamais une femme ne m’a fait vibrer comme elle le fait. Une fois, je lui ai demandé de choisir entre lui et moi. Ce qu’elle a fait car je pense qu’elle ressentait les mêmes sentiments. Elle a quitté son mari. Ce dernier a fait une tentative de suicide et elle s’est sentie tellement coupable qu’elle m’a laissé des mois sans nouvelles. J’ai voulu trouver du réconfort ailleurs, cela ne marchait pas. Elle me manquait. Puis, un jour, un simple sms de sa part et j’ai oublié d’un coup les mois de silence. Je suis revenu tel un toutou vers elle, un drogué dépendant. Aujourd'hui, je me suis habitué à cette situation car je la vois un peu plus. Et avec mon nouveau travail qui me prend tout mon temps, je ne peux plus être aussi disponible et opérationnel mais je suis heureux de vivre cet amour clandestin", conclut Julien en souriant. 
 


Amour compliqué

"Aimer a toujours été compliqué pour moi", confie Anne*. "Je ne me suis jamais remise d'avoir perdu l'homme que j'aimais. Il a été mon grand Amour. Il avait 50 ans et moi tout juste 25. C’est une amie en commun qui nous a présentés. Il était en concubinage. Malgré la grande différence d’âge, nous sommes aimés et quand il s’en est allé, j’ai cru tout perdre. Pourtant, cela avait mal commencé entre nous. Un soir, un ami à lui m’a draguée grossièrement en sa présence et cela l’a tellement énervée qu’il n’arrêtait pas de jouer avec son téléphone. Il m'a demandé de regarder mon téléphone pour voir l'heure, prétextant que son portable n'avait plus de batterie. Et c'est là que j'ai vu tous ses messages. "Tu es belle" "Je veux un câlin !! Petit ! Je m’en fou ! Invente un truc !" "Je le dépose ! Je reviens??"  
Je ne m'y attendais pas, je lui ai répondu que j'étais intimidée, et demandé s'il me faisait du rentre dedans, il m'a répondu oui.... Il est allé déposer son ami relou et est revenu... Le lendemain, il m'a envoyé des messages toute la journée. Ce fut une nuit magique, ma première relation sexuelle. J’ai découvert mon corps, l’amour, le sexe avec lui. Je n'ai pas choisi cette relation. Je crois que l'amour nous a choisi. Quand on est ensemble, j'entends sa peau qui m'appelle et lui ne peut s'empêcher d'être en contact avec la mienne. Nous sortons en public ensemble, mais même si nous nous faisons passer pour des amis, l'aura de nos sentiments l'un envers l'autre nous trahit. Il est le premier à envoyer un message le matin, pour dire bonjour, et puis les messages fusent tout au long de la journée pour tout et rien. Nous avons des amis communs et personne n'est au courant de notre intimité. Certains se doutent de quelque chose mais sans confirmation. Je pense que sa compagne le sait. D'ailleurs, il m'a beaucoup parlé de leur relation, notamment le fait qu'elle était prête à tout pour le garder, et qu'elle lui aurait brisé des relations amoureuses pour qu'il revienne vers elle (par dépit). Il dit qu’elle l’a piégé avec un enfant. Cependant, il lui est reconnaissant de l'avoir rendu père, chose qu’il espérait avec moi. Mais il est parti trop tôt.  Il m'a dit un jour que j'étais la goutte d'eau salée sur la joue de son enfant lorsque celui-ci lui demande papa où t'es ?"

 

Amoureux comme un gamin

Anthony*, 38 ans, chef d'entreprise, a une liaison depuis trois ans avec Amélie*, 35 ans. Trois ans d'amour clandestin. "Je ne voulais pas plus au début de notre relation car je sortais d’une histoire très compliquée avec une femme jalouse et très possessive. Elle me faisait constamment des reproches dès que nous étions en société. Je n’avais plus envie de m'investir dans une relation. Du coup, j’ai commencé à papillonner et je suis tombée sur Amélie, une amie du lycée, dans une fête. Elle était toujours rayonnante et plus sexy que jamais. Elle m'a tout de suite dit qu'elle était mariée et maman d'une petite fille. Un mariage conventionnel 'pou fé plézir la famille', me dit-elle. Tout ça m'allait parce que je voulais m’évader. Un verre, deux verres, déjeuner, dîner, très vite, nous sommes devenus amants. Moi qui ne cherchais pas de relation stable, je suis tombé amoureux comme un gamin. Entre nous, ça a été explosif. Elle m'a dit qu'elle n'avait jamais connu cette intensité dans le plaisir, qu’elle n’avait jamais ressenti de l’amour en faisant l’amour. J’ai arrêté de suite mes petites aventures, il n’y avait qu’elle dans mes pensées. Je ne regarde plus les autres femmes, Amélie me fait beaucoup de bien, elle m'apaise, je retrouve la sérénité et le goût de vivre. Je pense à toutes ces femmes maîtresses qui se retrouvent dans la même situation que moi aujourd’hui. Le rôle est inversé, je suis devenu moi-même l’homme-maîtresse, à attendre qu’elle m’appelle ou me texte, à espérer ses visites. Un homme accro à son odeur, à son corps, à son sexe. Il n’y a que mon meilleur ami qui soit au courant de notre relation. Lui me dit de profiter du moment où je suis heureux. Amélie a peur que je me lasse d’elle. On se voit presque tous les jours de la semaine sauf le week-end où elle est en famille. Elle me dit toujours que j'ai le meilleur d'elle. Je plains son mari mais je ne veux pas la brusquer, je suis patient, et je l’aime."


* prénoms d'emprunt





1.Posté par zarzuela le 14/02/2022 08:14

Oui c donc la fêtes des amoureux et des cocus!!!!!hum j'aime la sincérité des gens

2.Posté par Papillon le 14/02/2022 11:29

😂😂😂😂 lol Charlene vous avez vécu la même chose ms ca n empêche ke vous êtes avec l homme de kelk un d autre imaginez le jour ou elle l apprend vous croyez k elle le prendra a la rigolade pfff vous vous rendez compte que vous détruisez une famille sans le savoir peut être et l homme en question il n aime pas bien sa femme pour lui faire un coup pareil vous dormez sur vos 2 oreilles je pense pas moi je vous appelle derangeuse de ménage y aurait d autre mot pour vous qualifier ms je m abstiendrai je souhaite que sa femme vous rencontre a bon entendeur 👋👋👋 bonne st Valentin avec l homme qui n est pas a vous

3.Posté par lo punichèr le 14/02/2022 11:30

C'est de mieux en mieux Zinfos, maintenant vous faites l'apologie de l'adultère! Pourquoi pas créer une fête commerciale pour les cocus!
Je vois venir le prochain titre: Pas facile d'aimer un mineur ou une mineur, ou, Pas facile d'aimer sa tante ou son oncle... Pauvre société!!!
#j'aiplusrienàvomir

4.Posté par Créole le 14/02/2022 11:43

Article encourageant la débauche, la trahison => Dégueulasse... à l'image de la société...

5.Posté par Papillon le 14/02/2022 11:47

Voilà zarzuela y en a qui ose hein vraiment heureusement que c des noms d emprunt ms c l homme que je plains le plus et je suis sure qu'il dit je tm a sa femme pfff l hypocrisie ne ce vois pas malheureusement

6.Posté par Remarque le 14/02/2022 12:02

Personne n’est à autrui, il n’y a pas de femme ou d’homme qui soi à un homme ou une femme.
Lutter contre les violences intra familiales passe aussi par la syntaxe.

7.Posté par Naty le 14/02/2022 09:16

on va pas les plaindre non plus

8.Posté par Bagatelle le 14/02/2022 12:23

Il y a plein qui cache leur infidélité la nuit en croyant que personne les voit en allant gacher le ménage de leur cousine
Le pire c est d accusé leur mari hors que c est elle en allant même mettre en jeu leur enfant ou famille
Comment peut on trompé en allant se caché derrière une église et venir prier dans cette église

9.Posté par MôvéLang le 14/02/2022 12:37

Aimer c'est facile, c'est partager qui est difficile

10.Posté par zarzuela le 14/02/2022 09:54

Pas du tt Zinfos malheureusement relate la vérité pour bcp de couples !!!c une fête commerciale avt tt au fait ici il y a 4 femmes pour 1 homme il faut bien des cocus du coup

11.Posté par Olivier le 14/02/2022 13:10

c'est vrai. moi j'aime Elsa mais elle est parti avec un autre.

12.Posté par ras le bol le 14/02/2022 10:12

Mais quelle idée! Et quelle dérive de Zinfos 974. C’est ce que vous vivez et la page vous sert de psychanalyse….

13.Posté par Nassira Mogalia le 14/02/2022 13:18

Effectivement pas évident d'aimer un homme marié surtout lorsqu'il est musulman !

Histoire amoureuse compliquée, faut faire gaffe à pas se faire prendre, gérer les crises de l'épouse, ...

Côté charnel, l'intensité de l'amant est plus forte, motivant à vivre cette histoire cachée.

Je me définirai plus comme une bonne amie, attentionnée, profitant de la vie plutôt que le terme "maîtresse" qui fait sale.


Bonne Saint-Valention à tous et aux célibataires, de trouver votre moitié, InchallahNass comme l'on dit!!

14.Posté par Grangaga le 14/02/2022 14:03

L'ak'syion y ès'pass' dan la vil' ou a l'antré d'l'ouèss' nana in ....." rékin " abyié an Desigual là ........

15.Posté par Ouais... le 14/02/2022 15:56

Et oui c'est très spécial, tout ça. Mais ça existe, être prisonniers de ces relations et terrible. C est souvent la 3 ème roue du carrosse qui en souffrent réellement, car les couples légitimes vivent ensemble sont la l un pour l autre... Finalement c'est comme avoir 3 chiens, on se dit que c'est possible, mais un être à besoin d attention et d affection on ne peut en satisfaire plusieurs, messieurs dames vous êtes malheureux dans votre couple, séparer vous. Au delà de tout jugement, il y aura toujours des malheureux, ces fameuses 5 roue...

16.Posté par Loc974 le 14/02/2022 16:52

A post 11 "Grangaga"

C'est assez flou votre commentaire.

Soyez plus précis afin qu'on vous comprenne.

D'avance merci de votre retour


17.Posté par Triste le 14/02/2022 19:40

Ou est mon Valentin
J'ai un mari mais je l'aime pas
Mdr

18.Posté par Nanoubelle le 14/02/2022 20:13

Magnifiquement belles ces histoires et non ce ne sont pas des briseurs (ses) de ménages juste des êtres humains qui ont trouvé leurs alter égo... Pas comme tous ces hypocrites qui jugent et commentent sans savoir, sans avoir vécu ça du côté de l'ombre ou de la lumière...

19.Posté par Valentine le 15/02/2022 07:07

L'idéal dans ce genre de relation clandestine c'est lorsque les deux amants sont mariés. C'est ce qui se passe pour nous depuis plus de 5 ans, il y a moins de jalousie de part et d'autre. Nous avons chacun nos enfants mais nos conjoints nous ont délaissé depuis longtemps. Il faut sans cesse s'organiser et être inventif pour passer du temps ensemble 2 fois par semaine. Mais cela est stimulant et nous sommes heureux à chacune de nos rencontres, comme au premier jour. Nous envisageons un jour franchir le grand pas...

20.Posté par Boboland le 15/02/2022 08:55

L'Enfer est pavé de bonnes intentions....l'amour présenté ici en est une...

n'empêche... on sait où tout ça va mener après la mort...

21.Posté par Grangaga le 15/02/2022 15:17

A ou mèm' Post 16, Zinfo y arètt' pa d'fé son gro titt' tèrr' la......
Sé a krwarr', ke li ossi lavé rézèrv' in....." mor'so dan la kwiss' ".....
Mwin té konpran in mèrdd' mwin ossi, mi di a koz' la pa mètt' son bougu' koté li, alé warr' ou, lavé z'anguy sou lo ross'.....

Bin mi profitt' mwin nana ...." l'antènn' " po di bann' n'a de mètt' in kilott' déssi...." Ti Rouz' " la Rivirr' du Ma la ossi ôté.......
Pars'ké solon ki ou lé, ke ou arivv' d'in koté konm' de l'ott'....arr', lé pa zoli zoli a warr' ma fy.....

22.Posté par Mamode le 15/02/2022 22:10

Plus jamais avec un homme déjà en couple.... 1er et dernière expérience de ma vie. Woulah.... Ça mène à Rien sauf perdre son temps...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes