Faits-divers

Saint-Pierre: après avoir insulté les policiers en scooter, il fait l'amnésique au tribunal

Samedi 17 Mars 2018 - 08:49

Un quinquagénaire a été repéré par une patrouille de police entre la Ligne Paradis et Bois d'Olives mercredi. Au guidon de son scooter, seul véhicule autorisé à conduire, il zigzague entre les autres véhicules, une nouvelle fois très alcoolisé. Une fois à la barre, l'homme cherche à apitoyer les juges sur son sort. Mais il requiert un an de prison ferme et la confiscation du scooter.


Saint-Pierre: après avoir insulté les policiers en scooter, il fait l'amnésique au tribunal
L'homme âgé d'une cinquantaine d'années a déjà été condamné à trois reprises pour conduite en état d'ivresse. Son permis de conduire lui a ainsi été retiré. Alors qu'il avait une nouvelle convocation devant le tribunal pour le 3 avril prochain pour des faits donc semblables, cela n'a pas empêché le quinquagénaire de narguer une patrouille de police qui venait de l'interpeller avec son scooter. "C'est le dernier véhicule à moteur qu'il est autorisé à conduire." précise le JIR. 

Ce jour-là, une nouvelle fois alcoolisé, l'homme a l'alcool plus agressif. Il tente de semer les policiers en zigzaguant entre les véhicules sur plus de 4 km. Mais la patrouille finit par l'intercepter sans trop de mal, pour le menotter. C'est alors que les menaces fusent. "Je vous retrouverai, vous et vos familles, fils de p...". 

Mais une fois à la barre au tribunal, l'homme fait celui qui ne se souvient de rien et tente d'apitoyer les juges sur son sort. "Je me bats contre l'alcool et le 14 mars, je n'étais pas dans mon état normal", a-t-il déclaré. Cependant, le procureur Zuchowicz souligne sa dangerosité pour lui et autrui. 

"Le tribunal a prononcé une peine d'un an de prison ferme, avec confiscation du deux roues et maintien en détention." comme le souligne le JIR. L'avocat Me Frédéric Hoarau a bien suggéré une contrainte pénale pour obliger le quinquagénaire à se soigner.
Charline Bakowski
Lu 1846 fois



1.Posté par Veridik le 17/03/2018 10:51 (depuis mobile)

Une fois à la barre, l'homme cherche à apitoyer les juges sur son sort. Mais il requiert un an de prison ferme et la confiscation du scooter.

Ils (les juges) requièrent

2.Posté par Ramgoolam le 17/03/2018 11:29

En espérant qu'il va purger son année ferme, peu-être le temps de son sevrage. Bonne décision de la justice de confisquer le scooter, il manque une lourde amende...

3.Posté par titi974 le 17/03/2018 15:26

Il faut des mesures extrêmement sévères et aucune empathie avec ces alcooliques qui pourrissent la vie de l île voir tuent des innocents sur nos routes comme à St Denis dernièrement.

4.Posté par G. Ronimo le 17/03/2018 16:13

@ Mme la journaliste :
Tant que les policiers se déplaceront "EN scooter", vous, vous voyagerez "EN cheval" !!

Bref ! Dans ce mode d'expression, 'EN' signifie 'DEDANS' , 'à l'intérieur' !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 07:41 Saïd Larifou jugé en appel pour travail dissimulé