MENU ZINFOS
Faits-divers

Saint-Pierre : Mal réveillé, un détenu veut se battre avec un surveillant


Après avoir refusé de sortir de sa cellule, un détenu a voulu en découdre avec un surveillant pénitentiaire. Ce mercredi, il a écopé de huit mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre.

Par Annaëlle QUERTIER - Publié le Mercredi 23 Juin 2021 à 18:02

Saint-Pierre : Mal réveillé, un détenu veut se battre avec un surveillant
Rires étouffés, bâillements bruyants, désinvolture affichée. Freddy et Idriss se comportent comme deux adolescents venant de commettre une bêtise à la barre du tribunal correctionnel saint-pierrois, ce mercredi. Ces deux hommes âgés d’une vingtaine d’années devaient pourtant répondre de violences commises sur un surveillant pénitentiaire.

Emprisonnés à la maison d’arrêt de Cayenne depuis plusieurs mois, les deux amis tentent de se plier aux règles de la détention. Mais, le 17 juin dernier au petit matin, Freddy, caché sous sa couverture, refuse de sortir de son lit. Le premier surveillant lui demande de se lever à plusieurs reprises. En réponse, il essuie des invectives.
 
Le détenu entre ensuite dans une colère noire. Il serre les poings, se met en garde pour se battre et lance un coup de poing en direction du surveillant. Ce dernier parvient à l’esquiver et maîtrise non sans mal son agresseur.

Menottes aux poignets, le lève-tard est alors conduit en cellule d’isolement. Par amitié, Idriss se mêle à l’altercation et décide d’empêcher cette sanction en saisissant le bras du fonctionnaire. Il sera à son tour placé à l’isolement.
 
Face au tribunal, Freddy est agité. Il se lance dans des monologues frôlant la folie. "Madame la juge, je vous demande l’autorisation de débrancher les caméras dans la tête. J’ai besoin de me déconnecter", répète-t-il en boucle.

Des propos inquiétants soulevés à l’entame du procès par l’avocat de la défense, Me Amel Khlifi-Ethève, demandant une expertise psychiatrique de son client. En vain. "Il n’est pas apte à comprendre le tribunal", plaide la robe noire.
 
Caroline Calbo, procureure de la République, met en exergue les règles fondamentales de la vie en détention. "Un cadre est nécessaire dans une prison. On se lève le matin et on respecte les autres. On respecte aussi ces métiers qui prennent des violences quotidiennement", fustige-t-elle avant de requérir un an de prison à l’encontre de Freddy et huit mois pour son ami.
 
Le surveillant pénitentiaire, victime de trois agressions en deux ans, s’est vu attribué deux jours d’ITT. Son avocate relève son épuisement psychologique et son incapacité à reprendre le chemin du travail.
 
Après en avoir délibéré, le tribunal a revu à la baisse les réquisitions de la procureure. Freddy écope de huit de prison supplémentaire. Et son ami de quatre mois d’emprisonnement.
 
 
 




1.Posté par Hugh .Hugh ... le 23/06/2021 18:18

FOUT' CES GRATELS SUR UN ROND POINT EN BLEU CHOF POUR DESERBER SOUPLE

2.Posté par Vache à Lait le 23/06/2021 19:08

Reveiller au jet d’eau ces cons …

3.Posté par Alimem Titi le 23/06/2021 19:16

'' Madame la juge, je vous demande l’autorisation de débrancher les caméras dans la ??????
'' Amel Khlifi-Ethève, demande UNE 1 expertise psychiatrique de son client ''
La robe noire a flairé un bon client, il est condamné à aller chez les fous, il joue le rôle un mois, subitement, il redevient normal, plus malade, il est libéré, il va vite recommencer, et rebelote, il a de nouveau besoin d'un avocat, et qui est la mieux placée pour le refaire libérer pour folie, même imaginaire ?
Vous avez gagné le fruitômillion

4.Posté par Ouais... le 23/06/2021 23:44

D une on ne dérange pas un mec qui dort, de deux ce malheureux gardien voulait le forcer à faire quoi ? Vraiment, il est en prison et il est obligé de subir tout ça...

5.Posté par Bleu outre mer le 24/06/2021 15:39

4.Posté par Ouais... le 23/06/2021 23:44
Personne la obligé à y entrer......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes