MENU ZINFOS
Faits-divers

Saint-Pierre : Coups de poing et coups de savate au visage de son voisin


Killian, 27 ans, a été jugé ce vendredi pour plusieurs délits dont des violences commises sur son voisin. Le jeune homme au passé douloureux, marqué dans sa chair par la maladie, est retourné en prison.

Par - Publié le Vendredi 23 Juillet 2021 à 18:42

À écouter Killian, personne ne l'aime dans son quartier à Saint-Pierre. Une des raisons serait la peur suscitée par sa maladie qui lui laisse d'importantes cicatrices sur le crâne.

Les tensions sont particulièrement marquées avec un voisin qui habite à 150 mètres de chez ses parents, chez qui il vit. Ce voisin le traiterait de "chien", ferait voler un drone au-dessus de son domicile et ferait aboyer les chiens. En juin 2019, les deux hommes ont déjà eu une altercation pour une histoire d'affiches arrachées. Pour Kilian, ils se sont battus. Parce qu'il a fait du karaté, de la boxe et a connu la violence de la rue, c'est lui qui a pris le dessus. Le voisin d'une quarantaine d'années a porté plainte. 7 jours d'ITT ont été délivrés pour les coups reçus au visage. 
 
Le 15 juillet dernier, la rencontre entre les deux voisins s'est encore terminée par de la violence. Fortement alcoolisé, Killian a roué de coups son voisin même une fois ce dernier au sol. Des coups de poings au visage et des coups avec les savates de la victime. 10 jours d'ITT ont cette fois-ci été délivrés.
 
Avec 13 mentions, le casier judiciaire de Kévin porte les traces de ces problèmes de violence. 
 
Rapidement, l'émotion gagne le jeune homme qui ne peut retenir ses larmes quand le président du tribunal Philippe Bergeron fait état de son parcours et de son profil psychologique. Kilian s'excuse pour ce qu'il a fait mais restera silencieux sur les évènements traumatisants de son enfance. 

Si le parquet a entendu l'enfance et la vie compliquées du prévenu, la situation n'en demeure pas moins "inquiétante", a relevé le vice-procureur Benoît Benard d'autant qu'à mains nues il a provoqué un hématome sous-dural à la victime. 

"La violence, il a grandi avec", a plaidé son conseil. Afin de réduire la peine de 2 ans de prison requise par le représentant du ministère public, Me Julie Daguenet a confié les inquiétudes de son client non pas de retourner en prison, mais d'être séparé de sa mère, présente à l'audience. Derrière les barreaux, difficile également de suivre les soins nécessaires au traitement de sa maladie.

Avec la révocation d'une partie d'un précédent sursis, Kilian est parti à l'issue de l'audience pour 15 mois en prison. Six mois de sursis simple, l'obligation de travailler, d'indemniser la victime et l'interdiction d'entrer en contact avec elles.ont également été prononcés. Le jeune homme devra également s'acquitter de 200 euros d'amende pour avoir conduit en état d'ivresse le 30 avril dernier.


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Royal Bourbon le 24/07/2021 10:16

Le calmer avec des psychotropes

2.Posté par royal_ kouyon le 24/07/2021 11:27

1.Posté par Royal Bourbon le 24/07/2021 10:16

Le calmer avec des psychotropes

ou ek un droite mike taye z'aune.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes