Justice

Saint-Paul : "Je ne veux pas retourner en prison, c’était dur"

Mercredi 7 Mars 2018 - 16:53

Deux très jeunes majeurs, 18 ans chacun, étaient présentés ce mercredi matin au tribunal de Champ Fleuri dans le cadre de la comparution immédiate.

Les faits qui leur sont reprochés remontent au 9 janvier 2018. Ils devaient répondre des chefs d’inculpation de vol en réunion et extorsion sur un tiers. Le premier, G.M, est en récidive légale et sort de prison. Le second M.S, n’a pas de mention sur son casier, enfin au début d'audience…

La victime, K.B, un jeune apprenti coiffeur de 16 ans, était en pause avec un collègue lorsque deux individus se sont approchés d’eux pour demander une cigarette. Ils fument une cigarette tous les quatre et discutent tranquillement. Alors que le collègue et les deux inconnus s’en vont, K.B reste pour finir sa pause.

Soudainement, les deux gars reviennent et G.M demande de manière menaçante le portable de la victime alors que son compère M.S, qui le menace également, finit par lui voler sa sacoche. L'adolescent, complètement apeuré, appelle sa mère et ils se rendent immédiatement à la gendarmerie déposer plainte. Après enquête et recoupements d’informations sur diverses affaires en cours, les gendarmes et la police finissent conjointement par confondre les deux voleurs.

"On savait qu’il avait peur, que ce serait facile de lui voler ses affaires"

Invités à s’expliquer à la barre ce matin, ils reconnaissent entièrement les faits. G.M, ayant déjà des antécédents judiciaires, reconnaît : "on savait qu’il avait peur, que ce serait facile de lui voler ses affaires". Il explique avoir volé et revendu le portable pour 150€ "à quelqu’un que je ne connais pas" dit-il. Pour conclure, il se fend d’un "je ne veux pas retourner en prison, c’était dur".

M.S, beaucoup moins loquace, explique simplement : "j’ai revendu la sacoche pour 50€ et gardé les 10€ qui étaient dedans". Alors qu’il avait répondu par la négative lorsque la juge lui avait demandé confirmation de ses antécédents, la procureur se lève et lui demande : "Mr M, avez vous changé d’état cicil en 2017 ?". D’une voix fluette il répond "oui madame". Arrivé des Comores à La Réunion à l’âge de 4 ans chez sa tante, il a effectivement changé d’état civil à sa majorité. Et là, ce n’est plus la même musique, car cet ange est bien connu du tribunal des enfants pour des faits de vol. Ce à quoi il trouve judicieux de répondre "oui mais ça c’était quand j’étais mineur, ça ne compte pas !".

"Il a participé à un trafic de portable dans l’établissement"

Le parquet déclare : "il est inacceptable de raisonner comme ça. Penser que l’on puisse voler lorsque l'on en a envie". On apprend également, lors de la réquisition, que G.M n’a pas bénéficié de sa réduction de peine car il a participé à un trafic de portables dans l’établissement. Elle demande 10 mois de prison, la révocation des 2 mois de sursis et un mandat de dépôt. Pour M.N, idem, 10 mois de prison avec mandat de dépôt.

La defense trouve les réquisitions sévères en comparaison des faits qui sont reprochés. "je vous demande, si vous entrez en voie de condamnation, la clémence. Ne prononcez pas de prison ferme".

La juge, après délibération, déclare les deux prévenus coupables. G.M est condamné à 8 mois de prison dont 2 mois de sursis avec mise à l’épreuve pendant 2 ans, révocation des 2 mois de sursis qu’il avait au-dessus de la tête, soit au total 10 mois de prison avec mandat de dépôt ainsi que des obligations de trouver un travail ou un stage, d’indemniser la victime et l’interdiction d’entrer en contact avec son compère. De son coté, M.N écope de 6 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve de 2 ans et les mêmes obligations que son acolyte.
Regis Labrousse
Lu 2787 fois



1.Posté par olive le 07/03/2018 17:11

mais il faut être fou
pour acheter de l'Apavou !

2.Posté par Zigoto 1er le 07/03/2018 18:59

La juste peine était de les expulser. On en a assez de ces ordures venues d'ailleurs qui nous pourrissent la vie

3.Posté par Choupette le 07/03/2018 19:43

C'est incompréhensible qu'on donne encore du "Monsieur" à ces asociaux.

Ils sont accusés il me semble. Donc, c'est "Accusé, levez-vous !".

Faut quand même pas mélanger les torchons et les serviettes ... .

4.Posté par cmoin le 08/03/2018 00:05

Pas assez sévères les peines.

5.Posté par Olive et l apéro le 08/03/2018 00:42 (depuis mobile)

Olive en prenant ton apéro tu t es trompé de sujet. 😁

6.Posté par Dorian le 08/03/2018 08:34

Ces types sont français. Ils ont le droit d'être à la Réunion. Attention à ce genre de raisonnement "il fuat les renvoyer chez eux". Ils sont ici chez eux.
Ce qui ne veut pas dire que je n'aurais pas envie de les parachuter au-dessus d'une zone de guerre en leur souhaitant bonne chance...

7.Posté par Merlu le 09/03/2018 14:28

Ben voyons on fait le con et aprés on ne veut pas aller en prison
Il faut que t'asumes un petit passage par la case prison ne peut que te faire du bien
Et aprés expulsion aux Comores il parait que tu as changé d'identité on se demande pourquoi
c'est étonnant hein....

8.Posté par MIMI le 09/03/2018 16:24

Bonjour,
Poste un ils ont commis un ou des délits mais personne n'a le droit de traiter qui que ce soit d'ordure.
Je souhaiterai certes qu'ils aient une condamnation à hauteur de leurs actes mais de là à les traiter ainsi.
A la Réunion il y en a combien de Réunionnais qui sont dans leurs cas voire pire. Nous venons tous d'ailleurs avant d'être Réunionnais et si ce garçon a eu la chance de bénéficier de la libre circulation par l'obtention de la nationalité française, il est tout aussi bien chez lui à la Réunion comme n'importe quelle autre personne.
Faites très attention à ce qu'on dit.
Ils ont été punis, voilà c'est très bien.
Quant au changement de nom, sachez qu'on peut le demander si votre nom vous porte préjudice ou un nom qui fait que les gens se moquent de vous!!!!
La justice a fait son travail, celui-là qui a fait de la prison sait ce que c'est, tant pis pour lui, qu'il assume ses erreurs, fallait y penser avant.
Et si on renvoyait tous les Réunionnais qui ont commis des actes graves, voire des crimes odieux et vous savez encore quoi d'autres, seriez-vous prêts à les recevoir?????? JE N'EN SUIS PAS SI SÛRE!!!!

9.Posté par Merlu le 10/03/2018 01:09

MIMI
Tu crois pas que tu exagères, ce petit con est un voleur, de surcroit il a été naturilisé alors la moindre
des choses est d'être au moins reconnaissant en se tenant bien.
Là c'est pas le cas alors il faudrait lui enlever la nationalité et le renvoyer aux Comores.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >