MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Saint-Louis : Pourquoi les élus d'opposition boycottent les conseils


Par laurelysester@gmail.com - Publié le Mercredi 15 Avril 2009 à 08:03 | Lu 554 fois

Beaucoup de St-Louisiens et de Riviérois s'inquiètent de ne plus nous voir siéger sur les bancs de l'opposition.
Régulièrement, nous avons assisté tous les mois aux conseils municipaux jusqu'au mois de décembre. Nous avons été à chaque fois hués, conspués, insultés. Les militants de Claude Hoarau, installés derrière nous, nous ont donné des coups sur la nuque, ensuite donné des coups de pieds quand nous sortions du conseil. A chaque sortie du conseil municipal, nous sommes sortis protégés par une haie de "protecteurs".
Avec Cyrille Hamilcaro, nous avons rendu visite au sous-préfet pour lui dire notre désarroi de ne pouvoir accomplir correctement notre travail et représenter dignement les électeurs. Devant un tel déni de démocratie, le représentant de l'Etat a voulu nous aider, mais toutes les solutions présentées n'étaient pas possibles à mettre en œuvre. Cela n'aurait fait qu'attiser la haine.
A plusieurs reprises, le procureur a été alerté, toutes les plaintes déposées, que ce soit les plaintes pour harcèlement des employés communaux, que ce soit les plaintes déposées par des conseillers. TOUTES, ont été classées sans suite. A croire qu'au tribunal de St-Pierre, il y a un tiroir "St-Louis-opposition" et le classement vertical de rigueur. Le déni de démocratie est là, mais la Justice "rendue par le citoyen" est absente. Il y a de quoi se poser des questions.
Nous nous excusons auprès des électeurs et citoyens, mais nous ne pouvons aller au casse-pipe sans protection.
Pour certains, peu importe que des élus se fassent insulter, piétiner, agresser physiquement et verbalement, il ne faut surtout pas déranger les représentants du bon peuple. Chuuuut, silence, on dort. Cela me fait penser aux trois petits singes: une main sur les yeux, je vois rien, deux mains sur les oreilles, j'entends rien, une main sur la bouche, je dis rien.
Messieurs les représentants de l'Ordre, vous pouvez continuer à dormir, promis nous allons devenir invisibles. A chaque fois que nous le jugerons nécessaire, nous informerons par voix de presse les citoyens de tout dysfonctionnement dans les affaires mises à l'ordre du jour dans les conseils municipaux.




1.Posté par Josette Brosse le 15/04/2009 11:49

J'ai oublié de signer l'article ci-dessus. La date du conseil municipal était le mercredi 14 avril 2009 et sans aucune heure précise. La tête est ailleurs pour ne pas s'apercevoir que la date est fausse ?
Un excellent article dans le quotidient d'aujourd'hui concernant le conseil municipal d'hier. On remarquera que les dégâts financiers des années 90 sont les mêmes qu'aujourd'hui.
Mais là, le délai est drôlement raccourci, au lieu des douze ans, un gouffre en un an. Bravo, continuez, les contribuables St-Louisiens devront payer la gabegie alors que ce maire, pas habitant de St-Louis, s'en fiche royalement.


2.Posté par rick le 15/04/2009 12:34

Tout simplement claude hoarou pousse c'est militant a la haine il n'est pas la pour les calmer justement il remet tourjour de l'huile sur le feux le respect il ne conner pas .

3.Posté par mon avis.com le 15/04/2009 15:46

C'est bizarre que personne ne réagisse et ne défende la majorité "provisoire", à croire que y a pas matière.

Honte au maire et à ses élus.

4.Posté par MètAnLèr le 15/04/2009 17:08

Simple question de bon sens: n'est-il pas envisageable que les plaintes aient été classées sans suite parce qu'elles n'étaient pas fondées, sans complot judiciaro-communiste?
Soyons sérieux, Mme Brosse, si vous respectiez un tant soit peu vos concitoyens, vous ne leur infligeriez pas de pareilles zistwar grandiab pour couvrir une politique de la chaise vide tout ce qu'il y a de plus classique.
Les temps ont changé...Kominis lo diab ça ne prend plus, désolé...

5.Posté par en voici en voilà le 15/04/2009 17:57

Josette Brosse le plus grand risque serait ne pas en prendre

6.Posté par Josette Brosse le 15/04/2009 18:57

Pour mètanlèr, allez donc vous faire casser la figure au conseil (pour voir juste si vous êtes courageux(se)) et pour en voici voilà justement on ne prend plus de risque.

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/04/2009 19:04

que l'opposition se pointe avec huissier , et fasse constater l'obstruction si c'est le cas.

8.Posté par Josette Brosse le 15/04/2009 20:07

Oui Nicolas, nous y avons pensé. Mais aussi le risque c'est aussi que le maire étant le 1er magistrat de la commune s'oppose à l'entrée d'un huissier. Nous avons pensé à beaucoup de solutions. Nous avons même demandé à nos militants de ne pas assister aux conseils, ce qui est un comble dans une démocratie, afin que cela ne se termine pas en bataille rangée.
Une seule fois, le maire a fait sortir un militant mais ensuite avec un sourire en coin, et avec son approbation il et revenu dans la salle. Ce militant avait traité C. Hamilcaro de violeur (soi-disant un viol sur trois petites filles aux Comores, alors qu'il n'y a jamais mis les pieds) et d'assassin.
Alors quand je lis certains commentaires, je me dis que ces personnes n'ont jamais assisté à aucun conseil.

9.Posté par en voici en voilà le 15/04/2009 21:18

Josette Brosse nous ne pensons que pour agir...La spéculation est un luxe, tandis que l'action est une nécessité.

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/04/2009 23:35

pourquoi ne pas venir avec un journaliste de zinfos avec caméra, de sorte que cela soit publié..?

11.Posté par Josette Brosse le 16/04/2009 12:09

Oui, tiens c'est vrai Nicolas, tu as raison. Mais le correspondant dans le sud est là depuis pas très longtemps. Ce qui n'avait pas été envisagé, mais tu as raison.

12.Posté par Josette Brosse le 16/04/2009 12:24

A plusieurs reprises, nous avons demandé à C. Hoarau, comme il s'y était engagé pendant la campagne électorale, à filmer et diffuser sur une radio locale tous les conseils municipaux, (ce qui se faisait pendant la mandature de C. Hamilcar). Peine perdue, jamais de réponse à nos courriers. Il sait très bien ce qui pourrait lui pendre au nez.

13.Posté par en voici en voilà le 17/04/2009 06:58

Josette Brosse diffuser sur une radio locale tous les conseils municipaux. c'est légal??? Renseignez-vous auprès du CSA, de votre copine de campagne qui est aussi proche de la dite radio qui faisait pendant la mandature de C. Hamilcaro. Est-ce que la dite radio respecte les droits du travail déjà??? Est ce que ses employés sont dans l'informel ou dans le formel(sont-ils tous déclarés ou au black)

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/04/2009 10:33

mais oui c'est légal !! rien n'empêche qui que ce soit, de lire des documents publics et d'en faire profiter des auditeurs !!

15.Posté par royler le 09/06/2009 03:13

Madame Brosse,

Imaginez un instant que Gandhi avait pensé comme vous à son époque... l'Inde ne serait pas indépendante et ne serait pas ce pays en formidable expansion à l'heure actuelle.

Aux bonnes causes, rien n'est impossible.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes