MENU ZINFOS
Faits-divers

Saint-Louis : Ils frappent le voisin qui se plaint des nuisances


Deux jeunes hommes ont été reconnus coupables d’avoir frappé un père de famille qui se plaignait du tapage. Ils devront effectuer des travaux d’intérêt général sans quoi ils iront directement en prison.

Par - Publié le Mardi 1 Février 2022 à 17:16

Difficile de voir en Laurent* et Mickaël* deux jeunes hommes accusés de violences en réunion. Le 2 avril 2021, les deux amis sont à une soirée à Saint-Louis. L’ambiance semble festive puisque les voisins commencent à se plaindre du bruit. Surtout, certains invités s’amusent à rouler à fond dans les rues étroites, malgré la présence d’enfants.

C’est justement pour la sécurité de son fils, qui a été frôlé par la voiture, que Marc* se rend à la soirée pour voir le propriétaire. Il va tomber sur Laurent et le ton va rapidement monter. Une bagarre éclate et Laurent se retrouve sur Marc. Mickaël arrive, mais son rôle est flou. Des invités sortent pour calmer la situation tandis que des voisins arrivent avec des sabres et des galets. Mais l'empoignade ne va pas aller plus loin.

Au tribunal, les deux camps s’accusent d’avoir frappé en premier. Laurent accuse Marc d’être rentré et de l’avoir giflé et invoque la légitime défense. La victime nie être rentrée et assure que c’est Laurent qui lui a donné le premier coup de poing, avant que Mickaël ne vienne l’aider. Même le déroulé de la bagarre est sujet à diverses versions.

Pas de légitime défense

Marc s’en sort avec un doigt cassé. Malheureusement pour lui, il devait débuter un contrat de plusieurs mois quelques jours plus tard, mais il a dû y renoncer à cause de la fracture, occasionnant une perte de revenue.

Me Frédéric Hoarau, qui défend Marc, s’appuie sur le "témoin neutre qui décrit l’agression, en plus du certificat médical qui prouve l’agression". C’est pourquoi il demande 2000 euros de préjudice, ainsi que la somme perdue avec le contrat, soit 7200 euros.

Une ligne suivie par la procureure qui refuse de prendre en compte la légitime défense, car "frappéerun homme à deux n’équivaut pas une claque". Elle indique que les faits sont caractérisés. Elle requiert donc 105 heures de travail d’intérêt général (TIG) pour les deux prévenus. Si ceux-ci ne sont pas faits dans les 18 mois, ils purgeront trois mois de prison ferme.

Le juge les reconnaît coupables et les condamne à une peine de 70h de TIG chacun. Si ces heures ne sont pas effectuées dans les 18 mois, ils iront directement en prison. Ils doivent également 1300 euros de préjudice à la victime. 

*Prénoms d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Louc le 01/02/2022 18:32

La question est de savoir quand les forces de l'ordre vont ils se bouger le C.. quand on les appelle pour du tapage ???? JAMAIS ..... un véritable fléau, musique du voisinage perpétuelle, bruits assourdissants, motos, scooters gonflés et modifiés, voitures sono, accélération intempestive, sono portative, .... ma pauvre Réunion souffre d'un mal qui s'appelle laxisme indiviudalo pahtie

2.Posté par Le prix du laxisme le 01/02/2022 18:43

Tapages, bruits intempestifs à toutes heures , bruits de voisinage , tous ces manquements au vivre ensemble un pourrissent la tranquillité des gens sont connus et tolérés par toutes les autorités. Il suffirait d'appliquer plus souvent les lois pour que les choses rentrent dans l'ordre.

3.Posté par euhh... le 01/02/2022 19:00

Quand est ce que la gendarmerie sanctionnera davantage les nuisances sonores. Suis empoisonné par un voisin qui met musique à fond toutes semaines. C'est infernal. Un jour ça finira mal car c'est une sorte agression permanente.
Je ne comprends pas ce genre incivilités permanent.

4.Posté par Qu'un pas entre le concessionnaire et le car jacking le 01/02/2022 19:51

Encore les tunings qui font chier le monde évidemment. Comme toujours. Petits bonhommes frustrés, pardon passionnés. Un fou sortira de sa léthargie un jour ou l'autre, on en chiera des faits divers. Poisons.

5.Posté par Antoine le 01/02/2022 20:14

Entièrement d'accord avec les 2 commentaires postés. Créole pure souche, je note une certaine déliquescence de la bonne mentalité reunionnaise, sans generaliser bien sûr; heureusement néna encore une majorité de 'bons moun' chez nous. J'ai déjà été confronté à ce genre de situation. Qu'on fasse une fête de communion, d'anniversaire ou autre, je peux accepter. Mais pour certains c'est tous les week-ends voire tous les jours le boum-boum. À quand l'interdiction de la vente de sonos hyper puissantes? C'est vrai, UNE PARTIE des reunionnais devient égoïste, le voisin on s'en fout, n'a qu'à se boucher les oreilles..

6.Posté par I have a dream le 01/02/2022 20:41

L'idéal humaniste et de santé publique en ces temps difficiles et électoraux serait qu'en plus des pouvoirs publiques, nos leaders religieux montrent enfin l'exemple grand matin comme de toute façon tout le monde connaît l'heure de la messe ou de la prière au temple ou à la mosquée!
Car selon le Code de santé publique sur le tapage nocturne c'est silence pour tous les bruits évitables le samedi jusqu'à 9h et 10h le dimanche (article R 1334-31 et R. 1336-7, R. 1336-8 et R. 1336-9).
Surtout que le bruit est un vrai pouvoir de nuisance comme l'a montré le rapport du 22 juillet 2021 par l'Agence de la transition écologique (Ademe), avec un coût social estimé à 155,7 milliards d'euros par an, uniquement en France... Effectivement selon l'OMS, un lien causal existe entre l'exposition au bruit ambiant et les maladies cardiovasculaires : infarctus, hypertension et accidents cardiovasculaires. À cause des effets du bruit sur le stress et le sommeil, d'autres maladies sont induites : l'obésité, le diabète, les troubles anxio-dépressifs, les difficultés d'apprentissage…et même les cancers!

En France, pour l'Ademe, le bruit entre autre de voisinage, est responsable de près de 4 millions de victimes de perturbation du sommeil, d'1,4 million d'obèses, de 50 000 diabétiques, de 630 000 malades cardiovasculaires, de 730 000 anxiodépressifs (dont 430 000 sous médicaments), et de plus d'un million de jeunes en difficulté d'apprentissage...

7.Posté par Maduraï le 02/02/2022 05:43

Je crois qu’on est tous concernés par ses petits cons qui se croient sur un circuit , Avec leurs casseroles qui leurs servent de voitures, enfumant tout le monde dans un bruit assourdissant, les autorités devraient détruire ces tas de ferraille non homologué.

8.Posté par pn 974 le 02/02/2022 05:49

Il a bon dos '' le vivre ensemble pei'' mis à tout lè cary...

9.Posté par saintjosephois le 02/02/2022 04:00

Tout ça le laisser faire de nos élus qui contrairement ceux qu ils affirment lors des meetings électoral "je serais un homme de terrain,je serais à vos côtés " ces élus ont la trouille ils préfèrent subir que d agir aucunes incivilités sanctionnés oublié la protection des administrés ,ils devraient être traduits devant les juridictions et sanctionnés pour leurs laxismes fait pas s étonner que le citoyen boude les urnes ils sont quand mêmes élus avec la minorité de la minorité ils on font un plebicite .

10.Posté par Elle est belle la France lol le 02/02/2022 15:07

N'est-il pas de la responsabilité du préfet de faire appliquer l'ensemble des lois sur le territoire à commencer par celle concernant le tapage nocturne?
Si le préfet avait fait appliquer la loi dès le départ, on en ne serait jamais arrivé là.
La responsabilité est donc ailleurs... Il serait peut-être temps que le préfet (et les forces de sécurité) travaillent également dans l'interet général et pas seulement 70h sur une période de 18 mois lol

11.Posté par Bizarre le 02/02/2022 15:21

Jamais compris ce genre de mentalité, y empêchent pas zot de faire le fête a condition zot y respecte un minimum, quel intérêt de mettre un musique tellement fort qui peut bousillé irrémédiablement le zoreil des invités ? Voir même la gorge a force de parler beaucoup plus fort que le son ! Enfin bon quand saura sourd saura trop tard pour fait marche arrière...

12.Posté par Mamadou le 02/02/2022 19:25

Le vivre ensemble ne veut absolument rien dire...ou plutôt si !
Cela signifie tout simplement que la population autochtone est en train d'être remplacée par une ou plusieurs autres avec d'autres coutumes et us d'où la nécessité et le concours, à toutes les sauces du " vivre ensemble " !
D'ailleurs ce terme est également utilisé par nos politiciens ce, afin de se dédouaner et se donner bonne conscience !

13.Posté par saintjosephois le 02/02/2022 18:14

Ben voyons maintenant c est au préfet de faire appliquer la protection des administrés et se substituer au devoir de police du maire ces élus ont toujours eunt la fâcheuse habitude de rejeter la faute soit sur le gouvernement, maintenant c est au tour du préfet d en prendre pour son grade .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes