MENU ZINFOS
Faits-divers

Saint-Louis : Il sort un pistolet devant la mairie pour "impressionner les gens"


Un jeune homme a écopé d’un an de prison ferme pour avoir sorti un pistolet à bille devant la mairie. Il a été condamné à six mois ferme pour ces faits et a vu la révocation d’un sursis prononcé par le tribunal pour enfants.

Par - Publié le Mercredi 26 Janvier 2022 à 19:55

Mardi, en début d’après-midi, un homme ressemblant fortement à un adolescent arrive torse nu devant la mairie. Il sort de sa sacoche un pistolet à bille, lève son arme en l’air, regarde les témoins en rigolant et repart.

Bien qu’il soit parti se changer, les gendarmes l’interpellent rapidement. La perquisition chez lui ne donnera rien, mais la soeur de l’individu est venue déposer l’arme à la gendarmerie pendant sa garde à vue. Son taux d’alcoolémie est de 1,19 mg d'alcool par litre d'air expiré.

Devant la juge Gimeno-Cabrera, il peine à expliquer son geste. "J’ai fait ça pour impressionner les gens", lâche-t-il pour seule explication.

Le prévenu, âgé de 19 ans, possède déjà 8 mentions à son casier judiciaire, toutes prononcées par le tribunal pour enfants. Le jour des faits, il avait rendez-vous avec le SPIP, le service pénitentiaire d'insertion et de probation, concernant ses travaux d’intérêt général. Lors de sa garde à vue, il dira qu’il "n’avait pas le temps d’y aller", avant de finalement expliquer à la barre qu’il n’avait pas de ticket de bus.

Cela contribue au sentiment d’insécurité

Pour la procureure, la situation du prévenu évolue peu au fil des condamnations. "On est dans un département relativement protégé de la violence des armes à feu. Pour les gens qui ne savent pas que l’arme est factice, ce n’est pas anodin. Cela contribue au sentiment d’insécurité", souligne la parquetière avant de rappeler que c’est la deuxième fois de la semaine qu’elle traite des faits impliquant un pistolet à bille. C’est pourquoi elle requiert six mois de prison ferme et la révocation d’un sursis de six mois.

Me Bruno Raffi explique que c’est le manque d’enthousiasme de son client qui est marquant. "Il paraît vide, absent. Pourtant, il ne fait que ce qu’habituellement on fait en période électorale à Saint-Louis", plaisante-t-il. Il souligne ensuite que c’est l’oisiveté du jeune homme dont il est question et qu'il doit être accompagné. "Sans cela, il continuera à ne rien faire de ses journées et se rendra à la gare de Saint-Louis, un nid potentiel de délinquants où il sera entraîné", ajoute la défense.

La juge va suivre les réquisitions et le condamner à six mois de prison ferme et la révoquer un sursis de six mois. Il lui est également interdit de détenir ou posséder une arme pendant 5 ans.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par titi45 le 27/01/2022 02:57

Si te vendre les armes comme au USA mi nous te mal barre 🤫

2.Posté par Dilan le 27/01/2022 06:42

Blaireau

3.Posté par Syndrome d’alcoolisation fœtale le 27/01/2022 08:26

Le pauvre. Sa maman a bu. Il n’a pas toute sa tête.

4.Posté par Menfin le 27/01/2022 09:55

Il y a vraiment des gazés en nombre..

5.Posté par Ouais... le 28/01/2022 10:09

Normal on l à tous fait ça... Sérieux quoi y fait ek un boug coma?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes