Politique

Saint-Denis : Pas d’augmentation des taux d’imposition

Vendredi 16 Décembre 2016 - 18:46

Gilbert Annette a annoncé les lignes directrices de la municipalité afin de contenir le budget de l’année à venir.


Avec une enveloppe globale de 315 millions d’euros, le maître-mot du budget primitif de la municipalité de Saint-Denis pour 2017 est "maîtrise". Avec, d’entrée de jeu une bonne nouvelle pour la mairie, la baisse de dotations de l’Etat, initialement annoncée à 3,2 millions d’euros sera finalement divisée par deux. "L’Etat a fait un geste vis-à-vis des communes et a réduit de 50% cette baisse, soit une dotation de 1,6 million", annonce le maire.
 
"Les élus ne doivent pas profiter de l’argent public"
 
"Souvent, quand les élus éprouvent des difficultés, ils augmentent les impôts. Nous avons pris le pari de ne pas augmenter le taux d’imposition", continue Gilbert Annette. Dans les recettes réelles de fonctionnement, la fiscalité augmentera tout de même de 1%, passant de 154.788.999 euros en 2016 à 156.057.389 euros en 2017.
 
Une des mesures mises en place afin de contenir le budget pour 2017 sera la poursuite de la maîtrise des dépenses de fonctionnement. "Nous avons supprimé 30 voitures de fonction pour les élus et 130 voitures de service pour les cadres. Tous les élus voyagent en classe économique. Il y a une sobriété à respecter et les élus ne doivent pas profiter de l’argent public" , tient à souligner le maire.
 
Les charges de personnel baisseront donc de 2%, passant de 116.862.000 euros en 2016 à 114.000.000 euros en 2017. Le total des dépenses réelles de fonctionnement baisse dans son ensemble, passant de 205.829.555 euros à 200.518.016 euros.
 
La troisième mesure concerne le maintien d’un programme ambitieux d’investissement. "Il faut que nous puissions réaliser le programme pour lequel nous avons été élus. Nous devons continuer à réaliser des projets", ajoute Gilbert Annette.
 
"Nous avons supprimé 30 voitures de fonction pour les élus"
 
Le budget de la municipalité s’est équilibré entre 313 et 315 millions d’euros ces trois dernières années. Pour 2017, la part dédiée au fonctionnement représente 213 millions d’euros et la part investissement 102 millions d’euros. L’épargne nette prévisionnelle s’élève quant à elle à 1,155 million d’euros pour l’exercice 2017. Les dépenses d’équipement représentent un total de 66 millions d’euros.

Au-delà des chiffres, l'équipe municipale a abordé les principales opérations d'investissement sur les prochaines années. La Nouvelle Entrée Ouest (NEO), qui est encore au stade de l'étude pré-opérationelle, représentera une enveloppe globale de 480 millions d'euros, dont 50 millions seront pris en charge par la ville. Le projet Pru-Nel, étalé sur ces six prochaines années devrait voir la rénovation de toute la zone des quartiers Vauban, Butor, en passant par Champ-Fleuri jusqu'à Patate à Durand.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 1215 fois



1.Posté par Ma sonnerie le 16/12/2016 18:58

quid de la provision pour charges sur la prime illégalement versée ??

2.Posté par anonyme le 16/12/2016 20:09

excellen GA.. Bravo... si la commune voisine pouvai faire çà..

3.Posté par GIRONDIN le 16/12/2016 23:29

je veux des elections tous les ans!

4.Posté par Champagne Letchi le 17/12/2016 08:46 (depuis mobile)

Juste avant les législatives... triste
Pas grave moi je retourne à mes mines frits

5.Posté par Pierre Balcon le 17/12/2016 10:27

Encore une fois quel mépris pour les citoyens cet enfumage permanent autour des taux .
La vérité est un peu différente :
- le produit de la taxe d'habitation est passé de 21 M€ en 2009 à 29 M€ en 2015 ( soit 38 % d'augmentation ) ;
- celui du foncier bâti de 33M€ en 2009 à 43 M€ en 2015 ,( soit 30% d'augmentation ) .

Les impôts que nous payons sont en effet le produit d'un taux de prélèvement par des bases locatives qui sont revalorisées chaque année.

Côté dépenses heureux d'apprendre qu'il y avait 30 voitures de fonctions et 130 voitures de services et il aura fallu 8 années de gestion pour remettre de l'ordre .
En ce qui concerne les dépenses de personnels on a de bonnes raisons de penser que c'est l'effet de simple transferts d'une ligne budgétaire à une autre mais que la charge nette n'a pas en fait varié. Les citoyens contribuables ont le droit d'en savoir plus

6.Posté par STOP INJUSTICE le 17/12/2016 11:19

Et l' argent public qu'il a pris pour financer une caserne de pompiers à Diégo, ( + 100 000 euros , alors qu'elle n' en vaut même pas 10 000 ) celui ci a sûrement servi à financer ses hôtels rte de RAMENA , mais que fait la Justice !!!!!! comment se fait il qu'on n' en parle pas ? silence radio !!!

7.Posté par Pierre Balcon le 17/12/2016 12:05

On me demande comment on peut artificiellement faire baisser les frais de personnels.
Eh bien c'est simple : il suffit de faire glisser le financement d'un agent ou d'un poste sur un autre budget ( CINOR , CCAS , associations subventionnées ...etc )
Idem d'ailleurs pour les frais de fonctionnement en général.
Donc vigilance citoyenne s'impose.
Il faut dans l'analyse consolider tous les budgets .
Et là vous n'êtes pas au bout de vos surprises

8.Posté par mortier le 17/12/2016 13:26 (depuis mobile)

Si l'assiette ne bouge pas c'est idéal.

9.Posté par candide le 17/12/2016 18:21

Une épargne nette de 1 million d'euros pour 315 de budget !!! Et personne ne réagit ?? Cette municipalité va droit dans le mur à ce rythme. Vu le nombre de dossiers et casseroles en cours je suis convaincu qu'elle n'ira pas au terme de son mandat. Le ban zafer y sa pété sous peu. Aux prochaines élections il n'y aura plus la "bienveillance" des autorités administratives et surtout judiciaires. Profit bien

10.Posté par Philippe le 17/12/2016 20:38

Bien vu poste 9. entièrement d'accord avec vous, que l'on aille voir qui fait quoi dans cette mairie, et avec quel niveau scolaire, quels diplômes, et quelles compétences, beaucoup de personnes ne seront pas au bout de leurs surprises...

11.Posté par Tortue i voit pas son queue le 18/12/2016 15:33

qu'attend la mairie pour communiquer en ayant recours à un prestataire neutre..?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 18:29 (Pierrot Dupuy) Thierry Robert continue à bouder