Education

Saint-Denis: "Insécurité" au collège Jules Reydellet, grève lundi

Jeudi 5 Mars 2015 - 10:50

Photo: Académie de La Réunion
Photo: Académie de La Réunion
Les portes du collège Jules Reydellet seront fermées ce lundi 9 mars. L'intersyndicale de l'établissement (le SNALC, le SNES-FSU, l'UNSA et la CGTR Educ'action) a déposé un préavis de grève en raison de la "dégradation du climat scolaire" et "l'insécurité" présente depuis deux ans.

"Une politique trop laxiste au niveau de la discipline a été mise en place par la nouvelle principale", explique Philippe Ghanty, enseignant et représentant du personnel. Il affirme que la principale, arrivée il y a deux ans, "reproche trop d'autorité" aux enseignants. "On ne peut pas refuser l'entrée en cours d'un élève qui est arrivé en retard, même dans les cas plus extrêmes, on ne peut pas exclure un élève de l'établissement non plus, et on n'a plus aucun moyen de pression, s'indigne le syndicaliste. Pour elle, l'exclusion signifie l'échec".

Et l'ambiance ne cesse de se dégrader, selon l'intersyndical. "Les élèves ne sont pas bêtes. Ils savent qu'il n'y a plus de sanctions, alors même ceux qui ne présentaient aucun problème avant, commencent à faire comme les autres", ajoute Philippe Ghanty.

Une "bagarre générale" dans la cour de récréation en février dernier a néanmoins entraîné l'exclusion d'un élève. Chose que la principale, précise Philippe Ghanty, "aurait préféré éviter".

L'intersyndicale demande donc la tenue d'une assemblée générale prochainement, le recrutement d'un personnel de sécurité, un médiateur pour renouer le dialogue entre les enseignants et la direction du collège, et un "suivi judiciaire pour des faits de harcèlement des membres du conseil d'administration".

Philippe Ghanty précise également que le risque de retrait d'élèves du collège par leurs parents est élevé: "Il est possible que l'on voit bien moins d'élèves à la rentrée de septembre".
SH
Lu 3869 fois



1.Posté par Gromale le 05/03/2015 11:47

C'est le quartier de Nassimah Dindar. On voit le résultat de sa politique pour les collèges

2.Posté par noe le 05/03/2015 12:16

Il faut de la discipline constructive et non par force !
la Principale a raison peut-être mais il faut comprendre les profs qui font classe et sont confrontés aux problèmes d'incivilités permanents !

3.Posté par Charlie creole le 05/03/2015 12:50

Le laxisme entraîne le désordre. Ce cas du Collège du Bas de la Rivière est intéressant, du fait de la particularité de son emplacement. Affaire à suivre de près lundi prochain, avec quelques précisions que nous donnera Zinfos974...

4.Posté par justedubonsens le 05/03/2015 13:51

@post 2. Il faut nous expliquer ici ce que pourrait être de la discipline constructive lorsqu'on a affaire à des ados qui n'ont pas ou peu de repères chez eux en la matière et lorsque le chef d'établissement, responsable de la discipline et qui prive les enseignants de toute mesure de sanctions ! Chaque parent mesure déjà les difficultés plus ou moins grandes à éduquer ses enfants mais quand vous en avez près de 30 dans une classe, donnez nous la solution !

5.Posté par gulli le 05/03/2015 14:46

Pour les "têtes dures", l'exclusion n'est pas une sanction, bien au contraire, cela signifie des "vacances" supplémentaires.

Quant aux enseignants et aux personnels de cet établissement, ils feraient bien de faire bloc autour de la principale et de travailler avec elle et non contre elle.

C'est plutôt à ce niveau que les élèves voient les failles.

6.Posté par Kréol974 le 05/03/2015 15:00

Le collège Reydellet n'est plus ce qu'il était ......il faut changer la directrice.....il faut être ferme , sinon voilà ce qui arrive.

Un ancien élève

7.Posté par Mastoc le 05/03/2015 15:50

D'accord avec le poste 5 et au passage contre le poste 6.

De mon point de vue =>
La directrice a une vision plus générale pour les élèves car elle veut empêcher l'échec (peut-être que c'est extrême).
Les gens qui devraient changer se sont les élèves justement. Mais ce sont que des enfants or on peut pas demander à des enfants de se conduire en adulte (une politique sévère c'est comme si on les envoyer à l'école militaire...) donc il faut les responsabiliser et seulement à partir de là, la "sécurité" du collège sera assuré.

8.Posté par Kato974 le 05/03/2015 16:56

"on ne peut pas exclure un élève...., et on n'a plus aucun moyen de pression, s'indigne le syndicaliste"

C'est ça la pédagogie de l'enseignant syndicaliste?
Il faut des moyens de pression, menacer les élèves d'exclusion?
Pas étonnant qu'il n'obtienne pas de résultat avec ses élèves!
Vous avez des êtres humains en face de vous, pas des vases à fleurs.
C'est certain qu'il faut commencer par donner envie aux élèves, mais cet enseignant syndicaliste, est-il encore lui même passionné par ce qu'il enseigne?
"On enseigne d'abord ce que l'on est avant que d'enseigner ce que nous savons" ... à méditer

9.Posté par Eric le 05/03/2015 22:21

Encore un chef plus attentif à sa carrière et à se bien se faire voir du Rectorat....que de s'investir à la réussite de son établissement en pratiquant une politique éducative courageuse dans un quartier difficile ! Quelle dégradation rapide de la situation pour un collège qui avait pourtant bien relevé la tête cs dernières années ....

10.Posté par ANCIEN ELEVE EN COLERE le 06/03/2015 08:08

Bonjour à tous,

Je suis une élève qui a réussi parce qu'un chef d'établissement et mes enseignants ont cru en moi et m'ont aidé.
N'est-ce pas là la vocation d'un enseignant. Si un élève n'est pas attentif dans votre cours, dîtes vous bien que c'est votre méthode qui n'est pas bonne et que vous avez échoué dans votre mission. Se remettre en question est l'affaire de tous. Tous les jours ont doit se remettre en question tant sa sa vie personnelle que professionnelle.
Ce syndicaliste se prend pour qui. Etes vous sur vous tous les enseignants de ce collège de partager son point de vue. Il parle en votre nom, est-ce normal.
Avez-vous réellement accueillis dans les bonnes conditions ce chef d'établissement et montrer la volonté de travailler avec lui. NON JE NE LE PENSE PAS, ON N'EN SERAIT PAS Là AUJOURD'HUI.

Et son adjoint alors est-ce un titulaire ou un faisant fonction? Parce que ce détail est également important.
Vu comment vous incriminez le chef d'établissement, je pense que l'adjoint est en faisant fonction.
Et les CPE sont où dans tout ça?????? Et les associations de parents d'élèves à part pour les élections vous êtes où ensuite. Faîtes vous des réunions, rencontrez-vous les parents? NON

Un établissement est piloté par tous, s'il coule, ça n'incombe pas uniquement au chef, c'est la responsabilité de tous.

C'est tout le système éducatif qui doit etre refus, l'éducation nationale doit mettre en place une voie de sortie pour les élèves qui n'y arrivent pas. Or à l'heure actuel, doit on pour autant les claquer à la porte à l'enseignement et au savoir. On est qui pour décider ainsi.

TOUS LES ENSEIGNANTS DOIVENT FAIRE BLOQUENT COMME DISAIT N°5 ET SE METTRE AU TRAVAIL AVEC LA CHEF. QUAND VOS ELEVES ECHOUENT C'EST DE VOTRE FAUTE ET NON CELLE DE LA CHEF.

11.Posté par Tts les lycée et collège on des médiateur sauf Le collège reydellet le 06/03/2015 12:13 (depuis mobile)

Tts les lycée et collège on des médiateur sauf Le collège reydellet

12.Posté par Machin chose le 06/03/2015 13:57

Amusant de voir comment les syndicats de gauche et le noyau dur du mammouth qui n'ont eu de cesse des dernières décennies de tout faire pour que l'enseignant perde son autorité....retournent leur veste quand ils se font déborder et maltraiter par les canaillous !

Ils passent direct de bisounours à super nannie, sans même prendre le temps de faire une pause et d'analyser leur jusqu'au boutisme idéologique qui a conduit l'école dans le mur.

13.Posté par AED974 le 06/03/2015 14:24

"Pourquoi le collège s'est-il dégradé?"
Posez cette question aux élevés,surveillants,agents,profs,personnel de direction!
Et vous serai quoi faire comme changement.

14.Posté par ali baba le 06/03/2015 17:25

@ 13
Le collège s'est dégradé?
J'y suis passé ce matin, et franchement je ne vois pas très bien de quoi vous voulez parler!
Les bâtiments son récents et en bon état, il y a de la verdure, de beaux espaces, et c'est plutôt bien entretenu...
Alors quoi faire comme changement? Je ne vois pas... Sauf peut être décrocher les pots en plastiques qui menacent de tomber sur la tête de nos enfants. (une ancienne installation d'art plastique, qui a fait son temps)

15.Posté par Parent d''''élève le 06/03/2015 17:52

Je suis un parent d'élève du Collège et je suis d'accord avec l'enseignant. L'arrivée de la nouvelle principale l'année dernière et surtout le remplacement cette année 2014-2015 de l'ensemble des surveillants et de la CPE a provoqué une dégradation des conditions d'acceuil et de travail des élèves.
Les incivilités sont courantes dans l'établissement et dans toutes les classes, les élèves se permettent de perturber les cours, bavardages excessifs, provocations et j'en passe.
Il est dommage de voir se dégrader ce collège et surtout pourquoi changer une équipe qui avait réussi à faire règner l'ordre propice aux études !
C'est l'équipe pédagogique en accord avec l'équipe administrative qui fait un bon établissement ! Si le chef d'établissement n'est pas à la hauteur ou veut s'assurer les bonnes grâces du Rectorat en étouffant le mauvais climat, alors les enseignants perdent leurs motivations et ce sont nos enfants les perdants.
Parent d'élève en colère et déçu.

16.Posté par MAGALI MOISSON le 18/05/2015 14:14

TROP DE SÉVÉRITÉ TUE LA SÉVÉRITÉ

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter