MENU ZINFOS
Politique

Saint-André augmente les agents non-titulaires de 100 euros nets mensuels


Peu avant le conseil municipal, et comme à son habitude, Joé Bédier souhaitait échanger avec la presse sur les différents dossiers qui seront présentés. Pour la séance de ce soir, la majorité municipale présentera de nombreuses affaires axées sur l'aménagement du territoire et l'amélioration de la gestion du personnel communal.

Par SI - Publié le Mercredi 22 Juin 2022 à 16:04

Parmi les dossiers qui seront débattus on retrouve la modification du Plan local d'urbanisme (PLU), la municipalité conduite par Joé Bédier souhaitant retranscrire dans ce dernier les orientations du projet de rénovation urbaine du centre-ville.

Le dernier avait été approuvé en février 2019 mais n'avait pas fait, depuis, de procédure d'évolution. L'étude de ce nouveau PLU devrait prendre entre 12 à 18 mois.  "Le bureau d'études est déjà au travail et il est important pour nous que son lancement soit en phase avec l'ambition de la commune qui sera revue en profondeur. Anciennement, quand on pensait PLU, les gens pensaient déclassements mais ce n'est pas uniquement ça car le PLU porte sur l'aménagement futur sur 10/15 ans", tient à préciser Joé Bédier. S'il ne ferme pas la porte à des déclassements, l'édile saint-andréen garde comme principale ambition l'aménagement économique de la capitale économique de l'Est.

"Il n'y a plus de militants ici, que des agents communaux"

Autre dossier présenté ce soir aux conseillers municipaux, celui de l'amélioration des conditions de vie des agents communaux, notamment dans les domaines de la restauration, du logement, de l'enfance et des loisirs. A ce titre, la commune de Saint-André devient la première de l'île à adhérer au Centre nationale d'action sociale (CNAS) dont les aides se substitueront aux aides directes de la collectivité auprès de ses agents, à l'image dans le privé d'un comité d'entreprise. Une adhésion prise par la municipalité pour éviter les affres de l'Amicale du personnel et redonner "de la sérénité au sein du personnel communal", explique Joé Bédier.

"À mon arrivée à la tête de la mairie, les gens croyaient que le maire c'était le bon dieu. J'avais ressenti cette frustration, ce traumatisme  par rapport à l'histoire de l'Amicale du personnel et plus personne ne voulait se risquer à prendre des responsabilités. J'ai pris le temps de parler au personnel car il en faut, mais aujourd'hui, il n'y a plus de militants ici, que des agents communaux et petit à petit on va y arriver", assure le maire de Saint-André.
 

100 euros nets mensuels soit 1200 euros annuels

Autre bonne nouvelle pour les agents communaux, la mise en place de tickets restaurants aussi bien pour les agents titulaires, contractuels de droit public ou de droit privé (et justifiant au moins de six mois de service) et les stagiaires. L'entrée en vigueur de ces tickets-resto est programmée pour le second semestre de cette année. "On démarre à peine les prestations qu'on veut offrir au personnel mais on va les améliorer au fil des années, ce n'est qu'un début", assure Joé Bédier.

Mais la mesure qui devrait ravir les employés communaux non-titulaires de Saint-André est la revalorisation de 100 euros nets mensuels sur leur bulletin de salaire (et donc 1200 euros annuels), qui prendra effet en juillet, avec effet rétroactif pour les mois de mars-avril-mai-juin. Le coût pour la collectivité est estimée à un million d'euros. Une mesure qui devrait concerner entre 70 et 80% du personnel communal non-titulaire (en comptant les titulaires, le nombre d'agents communaux à Saint-André avoisine plus de 1700 personnes), "sauf ceux qui en ont déjà bénéficié", précise Joé Bédier.

Les plus anciens de ces agents non-titulaires et proches de la retraite (29 ans ou plus) ne seront pas oubliés puisqu'ils bénéficieront d'une augmentation de salaire "jusqu'à 35%", poursuit le maire. 

"Je suis le premier à être heureux car je ne pouvais plus accepter le fait de voir des personnes partir à la retraite avec 300 ou 400 euros par mois", explique-t-il, ajoutant que si des efforts ont été faits par la municipalité, il en attendait autant du personnel communal. "Dans un second temps, nous prévoyons une petite vague de titularisations avec pour seul critère l'ancienneté. C'est aussi inscrit dans le temps mais il faut également comprendre qu'il y a aussi des droits et des devoirs : ceux qui aujourd'hui s'inscrivent dans une démarche de production ont encore la possibilité d'évoluer. C'est la règle. Il faut qu'on instaure un climat serein car Saint-André en a besoin. On sent que ça commence à changer", termine Joé Bédier.





1.Posté par Ste suzanne le 22/06/2022 17:20

Bon dieu la jamais dans l hôtel
C est pas ou le messie



2.Posté par Places réservées le 22/06/2022 17:37

Dans toutes les collectivités territoriales les places sont réservées aux élus , familles des élus et militants . Quelques petits contrats précaires sont distribués aux autres pour les cantines , nettoyage des classes et surveillance . On sait comment fonctionne le système . Qui a entendu que telle collectivité recrutait sur concours ou critères d'études et de compétences. Sûr qu'on n'y trouvera pas de surveillantes , balayeuses et cantinière dans cette vague .

3.Posté par Max le 22/06/2022 18:05

C’est de la gestion à la petite semaine
Pas de vision stratégique pour la gestion de la commune
En ressources humaines, en développement économique, en aménagement du territoire
Saint André a besoin d’une remise à plat totale
L’exemple:l’ancienne route nationale du centre ville à Cambuston un habitat disparate sans aucune ligne directrice
Comme au Liban
L’urbanisme le talon d’Achille de nos communes

4.Posté par bouboul974 le 22/06/2022 19:06

Déja ! bien ! ils ont encore du retard à rattraper les année Virapoullé ont fait du mal aux employés communaux !!

5.Posté par alf le 23/06/2022 00:14

Voilà un maire qui est nupes,qui veut la retraite à minimum 1100€ mais actuellement qui les laisse partir en retraite à 29 ans de cotisation et à 300 ou 400€.Qui va payer la différence 🤥🤥🤥🤥

6.Posté par bonjour le 23/06/2022 03:29

Au tampon titulaire que sur piston nana 30ans services avec 1200€ et d’autres titulaire en un an honte au bande zelu

7.Posté par bonjour le 23/06/2022 03:29

Au tampon titulaire que sur piston nana 30ans services avec 1200€ et d’autres titulaire en un an honte au bande zelu

8.Posté par bonjour le 23/06/2022 03:31

Au tampon titulaire que sur piston nana 30ans services avec 1200€ et d’autres titulaire en un an honte au bande zelu

9.Posté par bonjour le 23/06/2022 03:34

Au tampon titulaire que sur piston nana 30ans services avec 1200€ et d’autres titulaire en un an honte au bande zelu

10.Posté par eric le 23/06/2022 06:47

il faudra nous expliquer comment cette augmentation sera financee


d'autre part vous ne connaissez pas grand chose au calcul des retraites

ce n'est pas votre augmentation qui va changer a donne.


11.Posté par bonjour le 23/06/2022 05:23

Au tampon titulaire que sur piston nana 30ans services avec 1200€ et d’autres titulaire en un an honte au bande zelu

12.Posté par RUNRHUM le 24/06/2022 05:55

C'est une très bonne initiative pour les petits salariés avant si ou le proche du maire avec un petit papier du maire la DRH vous fait un augmentation et il y a des employés non titulaires touche plus qu'un titulaires et les primes à la tête. Bravo M Bedier pour votre engagement pour ses employés

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes