Océan Indien

Saïd Larifou passera devant le tribunal

Jeudi 19 Novembre 2009 - 10:33

Saïd Larifou passera devant le tribunal
Placé en garde à vue mardi et libéré hier (voir l'article), Saïd Larifou devra comparaître le 24 décembre pour outrage au chef de l'État et incitation à la haine, révèle ce matin la presse quotidienne. Le Quotidien précise que l'avocat saint-pierrois aurait traité Ahmed Abdallah Sambi, le prédisdent de l'Union des Comores, de "mécréant", ce qui lui a valu cette garde à vue.

Cet épisode marque clairement le début de la campagne pour les éléctions législatives comoriennes. L'avocat de Saïd Larifou, maître Mohamed Baco, estime d'ailleurs dans le Jir qu'il "était destiné à intimider Saïd Larifou".
Benjamin Postaire
Lu 1268 fois



1.Posté par El mahdi le 20/11/2009 19:52

Cruel dilemme pour ce monsieur, à l'heure ou la France s'interroge sur son identité !
La bi-nationalité dans une république islamique est un non sens ! M. Larifou devrait le savoir.

2.Posté par Bayoune le 21/11/2009 14:51

Rapèle anou kan lo Said la fé krware domoune li té malade, le gouvernman fransé la fé toute pou fé libère ali. Noré u in nafère kou dEtat ek detrwa mersenaire. Lo Said la rantré la Réniyon dosi in brankar, lété faye minm, é krware lo boug té sar mor, li navé fé de ou trwa krize kardiak, dé lo landemin, le CHD de la Belle Pierre, la fou lo boug déor. Lété in finte ke li lavé fé o gouvernman Comores. Franco-Comorien cela voudrait-il dire qu'il pourrait candidat à uné élection à la présidence francaise, en l'étant également aux Comores??? Konsa noré pi batay pou Mayotte, et toute l'archipel des Comores redviendrait colonie française. Séti pa bien jouer, lo boug i kouve lé de koté.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues