Océan Indien

Saïd Larifou frappé par des policiers à Moroni

Dimanche 6 Juin 2010 - 21:45

Saïd Larifou frappé par des policiers à Moroni
RFO Radio l'a annoncé à 18 heures ce soir : Saïd Larifou a été agressé ce matin par plusieurs policiers, à l'aéroport de Moroni, au moment où il s'apprêtait à s'envoler pour Mohéli. L'avocat réunionnais, qui est aussi un des principaux opposants au président Sambi, a été frappé et étranglé. Il a perdu connaissance et a été transporté à l’hôpital El Maarouf de Moroni. Aux dernières nouvelles, il a repris connaissance.

Saïd Larifou souhaitait s'envoler en direction de l'ile de Mohéli qui connait des troubles depuis quelques semaines, du fait de la décision du président Sambi de prolonger son mandat, alors que dans le cadre de la présidence tournante, c'est un représentant de Mohéli qui devait prendre la présidence des Comores.

Depuis, le président Sambi a envoyé l'armée dans l'ile, ce qui n'a pas empêché les troubles de continuer. On comprend que, dans ce contexte, il ait souhaité empêcher son principal rival de se rendre dans l'île....

C'est au moment d'embarquer que les policiers ont signifié à Saïd Larifou qu'il ne pouvait pas prendre l'avion pour Mohéli. L'avocat réunionnais a protesté en faisant valoir qu'ils n'avaient absolument pas le droit de l'en empêcher. C'est alors que six policiers l'ont frappé et étranglé.
Pierrot Dupuy
Lu 3408 fois



1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/06/2010 22:10

on attend la réaction de didier robert..

2.Posté par condor le 06/06/2010 22:37

a force de jouer !!
une fois comorien
une fois français.......

3.Posté par vrpv974 le 07/06/2010 00:19

A force de tirer sur la corde, elle casse! je ne suis qu'à moitié étonné de cette information.

4.Posté par labri le 07/06/2010 06:38

post 2
Quel que soit l'agresseur, quel que soit l'agressé,on ne peut que s'insurger contre de telles pratiques.
post 1
Il me semble que ,comme tout démocrate ,il aura la réaction exprimée ci-dessus.

5.Posté par Rapiong le 07/06/2010 09:31

@ labri,sache que saïd n'a rien de démocrati,tu ne connais pas le personnage comme certains d'entre nous,sache que je l'ai vu aux comores il est trés menaçant pour la sécurité publique il souléve les foules et repart vite dans un avion ici a la reunion,donc ce personnage est dangereux,de plus il ne faut pas s'en prendre aux policiers,ils ont reçu des ordres et sachant le personnage provocateur il a du les pousser a bout,il faut tout relativiser

6.Posté par mdrrrrrr le 07/06/2010 09:36

qui cherche trouve ca lui pendai au nez tant mieux il peu ce faire masser maintenant mdr

7.Posté par cedd le 07/06/2010 10:15

Vous cautionnez des actes violent ou quoi ? he ho faut se réveiller la cette homme fait de la politique il na jamais agresser personne.

8.Posté par etjosedire le 07/06/2010 11:24

Dés qu'il foule le sol comorien, Larifou la joue plus encore femmelette sensible, va dans les pommes pour un rien...

Du reste il a donné un échantillon de ce dont il était capable dans l'affaire du jeune mahorais tombé de la falaise.

Si le choix des comoriens se réduit à soit Sambi l'intégriste, soit Larifou l'incompétent, les pauvres ils n'ont pas fini de déguster.

9.Posté par DODO le 07/06/2010 11:36

cette fois ci il n'y aura plus les verges et l'argent de la région et de nous autre con..tribu..able POUR LE SORTIR DE MORONI

10.Posté par Ilana le 07/06/2010 11:47

Il est dangereux en quoi? A t'il déjà frappé des gens? ou même insulter des personnes?? NON . Il ose dire tout haut ce que beaucoup de personnes pensent tout bas. Mérite t'il d'être frappé à mort? NON. Mais où va le monde????

Rapiong quand tu dis que des policiers ont reçus des ordres. de quels ordres parle tu?

Les policiers n'ont pas le droit d'agir ainsi, quel exemple donne t'il à notre pays?

Nous sommes censé être libres, penser et dire ce qu'on veut tout en respectant autrui bien sûr.
Said Larifou n'est pas d'accord avec le gouvernement actuel. Dois t'on le tuer pour cela? Arrêtons svp. Les policiers comoriens ont mal agis, j'espère de tout coeur qu'ils seront punis comme il se doit.

11.Posté par zen le 07/06/2010 11:58

Parfois une agression n'est pas que physique... la violence c'est aussi attiser les haines...

12.Posté par trop fort pou moin le 07/06/2010 12:36

Post 1.on attend la réaction de didier robert..

Ou doit réve boug la le soir ou.

13.Posté par fiuman le 07/06/2010 12:50

Arrêtez de vivre dans le monde de bisounours, c'est la façon comorienne de faire de la politique, vous voulez quoi? faire une manifestation, faire une pétition, c'est comme pisser dans un violon, les Comores fonctionnent comme cela il faut le savoir et savoir que l'on ne peut rien changer à moins de faire de l'interventionnisme et cela c'est du néocolonialisme!

14.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 07/06/2010 14:19

Disons simplement que nous aurions pu avoir de la compassion pour ce Monsieur,
s'il en avait eu pour nous et pour nos Enfants ...
Nous ne nous désintéressons surtout pas de la Démocratie, de son respect,
mais plutôt de qui la réclame, du pourquoi et de la réciprocité des énergies consenties...

15.Posté par skan1978@hotmail.com le 07/06/2010 15:36

si des policiers ont reagi comme ca , evidement ils ont su des la ppart de gouvernement en particulier le president ( un foundi qui merite pas ce nom), qui ne respecte pas la loi islamique, qui a aussi trahi tt le monde y compris la victime mr elarif.
Et voilà le resultat. Il a oublié les accor qui lui a permi d'accedé au pouvoir( si non azali aura du resté). Personne n'a le droit de dire non..... si non on la tabasse, torturé..... Et on veut que notre pays avance......, ce lui est qui est au pouvoir , veut toujour y resté voilà
sambi c vrai est un voyou ,c'est mot que l'on peut dire aujourd'hui. COURAGE ELARIF ? ON TE SOUHAITE BONNE CHANCE ETNOUS COMPTE SUR TOI POUR UNE VIE MEILLEUR POUR NOUS ET NOS ENFANTS; INCHAADHOIH

16.Posté par Bayoune le 07/06/2010 19:02

Bin wi, é si so boug la i fé krize kardiak pou arginye rante la Réniyon kon li la fé lot kou, li té prézanté konm mouran, lo landemin le CHD la zète alu déor, i fo pa oubliyé.

Epi, in not zafèr, si so boug lété in bounty, in nazan fransé, in Bob Denard, pa blan sat la . Mi krwa les autorités comoriennes ont raison de se méfier de ces citoyens ek de nasiyonalité...

17.Posté par le Congo chez Tintin le 07/06/2010 21:35

La totale.....maintenant le clownesque whigger Bayoune qui ose traiter Larifou de BOUNTY (que fait la Halde, ou le modo ???) parce qu'il est un noir lettré et en costard......

Seigneur ayez pitié de cette âme simple , avec ses préjugés réducteurs Maoisants d'un autre temps il croit encore que le noir est forcément un sauvage tribal dont l'âme grandira après la révolution... !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter