MENU ZINFOS
Société

Saïd Larifou attend de la France qu'elle enquête sur les actes de torture du régime Assoumani


Candidat malheureux de l'élection présidentielle de l'Union des Comores en mars dernier, Saïd Larifou s'adresse, dans un communiqué, à la justice française. L'ex-avocat exerçant à La Réunion a appris qu'une délégation officielle des Comores serait en visite prochainement en France. Il accompagne ainsi la démarche d'une association regroupant des "victimes" du régime du colonel Azali. Pour Saïd Larifou, cette visite représente l'occasion pour la France, signataire de la Convention contre la torture ratifiée en 1984 devant l'ONU, d'enquêter sur les "crimes de torture" commis par le régime Assoumani. Voici son communiqué :

Par Zinfos974 - Publié le Jeudi 18 Juillet 2019 à 17:30 | Lu 2558 fois

"Apprenant le séjour et l'arrivée prochaine en France d'une délégation des autorités politiques, civiles et militaires comoriennes, j'ai personnellement répondu favorablement à l'appel du collectif des victimes du régime du colonel Azali Assoumani. 

Cette organisation mise en place par l'ONG S.O.S Démocratie aux Comores, le CNT, l'union de l'opposition et le CCED, aident et soutiennent les victimes des crimes de torture, des traitements dégradants et humiliants à déposer plainte à l'Etranger contre l'Etat comorien. 

Ainsi, des plaintes ont été déposées contre l'Etat comorien et d'autres nominatives - donc visant personnellement des responsables comoriens - seront déposées dès leur arrivée sur le territoire français ou d'un autre pays signataire de la convention de New-York sur la torture. 

Les plaintes se basent sur la convention de 1984 contre la torture, ratifiée par les Comores, la France et de nombreux pays membres des Nations Unies et que la France l'a utilisée à de nombreuses reprises par le passé. 

Ces plaintes contre le régime du colonel Azali visent des faits de torture et des traitements inhumains et humiliants à l'encontre de ses opposants. 

Le président Azali Assoumani et ses complices doivent comprendre qu'une nouvelle forme d'actions engagées par les victimes de leurs crimes visent à mettre fin à l'impunité dont ils bénéficiaient jusqu'à maintenant et que désormais, ils n'ont nulle part à se cacher ou se réfugier. Nous allons nous saisir de tous les instruments du droit international en vigueur pour mettre fin à la torture et traitements dégradants et humiliants dont sont victimes les opposants au régime de Moroni car comme l'a déclaré Monsieur Michael Ratner, président du CCR "un tortionnaire est un ennemi de l'humanité". 

La France saisie de ces plaintes se trouve dans l'obligation d'enquêter et de poursuivre les dirigeants comoriens et leurs complices comoriens et étrangers pour leur responsabilité dans les crimes de torture et traitements inhumains, dégradants et humiliants. 

Juridiquement et en vertu de la convention de New-York de 1984, la France n'a d'autre choix que d'ouvrir une enquête lorsqu'une personne présumée avoir commis des crimes de torture se trouve sur son territoire. Les victimes de ces faits demandent l'ouverture d'une enquête et des poursuites pénales dans tous les pays signataires de cette convention.

L'impunité d'un gouvernement auteur des crimes de torture est toujours intolérable et les grandes puissances, parce qu'elles sont une démocratie, ne doivent pas encourager, sous aucun prétexte, l'impunité de la dictature. La tolérance des grandes puissances à la dictature devient de plus en plus insupportable et les comoriens ne le supportent plus et ce d'autant que les autorités judiciaires territorialement compétentes pour les juger font preuve d'indifférence aux sort des victimes de ces crimes et ce malgré les protestations des organisations de la société civile, des organisations internationales de défense des droits de l'homme, des signalements du comité des Nations Unies pour le respect des droits humains."




1.Posté par Zendet le 18/07/2019 17:56 (depuis mobile)

Larifou, tu nous fatigues avec tes histoires ! On s'en fout de ce qui concerne les Comores, ce n'est pas notre tasse de thé ! Si cela t'interpelle, vas vivre là bas mais nous on s'en fout royalement ! Tu piges ou pas mon gars ! RAF des Comores...

2.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 18/07/2019 18:33

L'ex-avocat exerçant à La Réunion
..........................

Qui exerçait ou qui exerce encore ?

3.Posté par vital le 18/07/2019 18:43

il donne des ordres à la France gonflé le mec , pourquoi il ne va pas lui même faire ce travail c'est un citoyen comorien après tout

4.Posté par Maskagaz le 18/07/2019 19:01

Tiens, le revoici le revoilà le Larifou, mais on s'en fout...(sur l'air du tralala).

5.Posté par Le prix de l'homme le 18/07/2019 19:11 (depuis mobile)

Dans tous les ghettos de france : des torturés par les secrets services. Une vrai manipulation.

6.Posté par Choupette le 18/07/2019 20:05

Eh bien, dernièrement il était très très mal en point.

Il semble avoir repris des couleurs, depuis !
Ouf ! Il va pouvoir défendre son pays contre tous ces pourris qui font fuir leurs concitoyens ... .

7.Posté par JORI le 18/07/2019 20:36 (depuis mobile)

Pourquoi serait ce à la France de faire cette enquête ?.

8.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 18/07/2019 21:51

Il a rit il est fou.

9.Posté par BABAR RUN © le 18/07/2019 22:30

rien a péter......

10.Posté par A mon avis le 18/07/2019 22:58

Pourquoi tant de commentaires haineux envers cet homme qui veut dénoncer des tortures aux Comores ?

11.Posté par JORI le 19/07/2019 10:52

10.Posté par A mon avis le 18/07/2019 22:58
Peut être qu'il ne semble pas crédible tout simplement!!.

12.Posté par Jp POPAUL54 le 19/07/2019 19:40

C'est à l'ONU de diligenter une enquête si tous ces "crimes" sont avérés !!!
Pourquoi seulement la France ?
Ne serait il pas mauvais perdant ?

13.Posté par Mirgane le 20/07/2019 14:23 (depuis mobile)

Il a raison car le monde est devenu sauvage à cause de ceux qui observe le mal sans le dire.
l''histoire est aux côté de la résistance on est avec toi frère

14.Posté par Joseph le 20/07/2019 15:07

Il veut simplement un coup de main pour destituer le roi des Comores, lui piquer sa place, et faire pire !

15.Posté par MARTIN Philippe le 20/07/2019 15:41 (depuis mobile)

Franco-comorien ou Comoro-francais , c’est selon les turpitudes du personnage.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes