Océan Indien

Saïd Larifou : "Je me suis réfugié dans le Sud de la Grande Comore"

Jeudi 10 Juin 2010 - 15:50

Saïd Larifou, l'avocat franco-comorien agressé dimanche dernier à l'aéroport des Comores, se réfugie actuellement dans le Sud de la Grande Comore. C'est avec une voix tremblante et mal assurée qu'il répond cet après-midi à nos questions.


Saïd Larifou : "Je me suis réfugié dans le Sud de la Grande Comore"
Dimanche dernier, Saïd Larifou est agressé par plusieurs policiers, à l'aéroport de Moroni, au moment où il s'apprêtait à s'envoler pour Mohéli. L'avocat réunionnais, qui est aussi un des principaux opposants au président Sambi, a été frappé et étranglé. Il a perdu connaissance et a été transporté à l’hôpital El Maarouf de Moroni. Depuis quelques jours, il a repris connaissance et nous livre aujourd'hui ses impressions.

Saïd Larifou, tout d'abord, comment vous sentez-vous ?

Deux médecins m'ont examiné. J'ai des traces de strangulation, des courbatures et une fatigue générale depuis mon malaise. 24 heures après mon agression, quand j'ai repris connaissance, les scènes de violences sont revenues dans mon esprit.

Une marche blanche devait être organisée mais il a été décidé de l'annuler pour des raisons de sécurité
.

Que s'est-il passé depuis que vous avez repris connaissance?


Je suis sorti de l'hôpital et mardi, avec un ami avocat, je me suis rendu à l'aéroport en direction de la Réunion. Nous étions en salle d'attente quand on m'a finalement annoncé que je ne pouvais pas partir. Des militaires sont arrivés et m'ont empêché de prendre l'avion une nouvelle fois.


Dans un tel contexte, je suis allé me renseigner auprès de la commission de l'Union Africaine afin qu'en cas de troubles graves, je puisse être protégé et mis en sécurité dans un pays africain proche, l'Afrique du Sud. Mais mon objectif est bien de rentrer à la Réunion.


Vous êtes actuellement caché ?


Je me suis réfugié dans le Sud de la Grande Comore. J'attends de décider avec mon entourage ainsi qu'avec les autorités diplomatiques de l'Union Africaine, d'Afrique du Sud et de la France ce qu'on peut me proposer au regard de la situation. Je pense que je vais devoir faire venir mes avocats sur place pour me défendre et pouvoir quitter le territoire.


Le combat peut-il continuer dans de telles conditions ?


On va continuer le combat. Il est partagé par des milliers de personnes qui vivent au quotidien ce que je viens de subir.
Melanie Roddier
Lu 3176 fois



1.Posté par comorien ? le 10/06/2010 16:18

Il est comorien et le revendique qu'il reste au comore

2.Posté par Choupette le 10/06/2010 17:59

Il est Franco-Comorien dans le titre et hop ! Il devient Réunionnais dans le texte.

C'est (Lari)fou !

Parfois, certaines personnes qui ne connaissent rien du droit revendiquent le droit de se défendre elles-mêmes.

Lui, il bat le rappel de ses confrères...

Cherchez l'erreur.

3.Posté par Briziden le 10/06/2010 18:27

On s'en fout ! Nous avons nos propres problèmes à la Réunion !
Je m'intéresse d'abord au sort des réyonés qui n'ont rien à manger ce soir et qui dorment dans la rue ! Voilà ce qui devrait être notre préoccupation première.
Qu'il assume ses ambitions personnelles et communautaristes !

4.Posté par Jiji de Ste-Clotilde le 10/06/2010 18:34

Je lis les commentaires...Qu'est-ce que les humains peuvent être méchants envers leurs semblables...C'est ahurissant !

5.Posté par le Congo chez Tintin le 10/06/2010 19:59

Retour en misouk par kwassa kwassa ?

6.Posté par ahmesd ali le 10/06/2010 20:58

slt
je pense que se journal ne connais pas la réalité des Comores pour votre information
larifou se prêter a prendre l'avion pour la réunion et pas pour moheli
et puis il a un affaire devant la justice depuis déjà un an
voila et puis celui qui a commencer a agresser les policiers

7.Posté par l'observateur le 10/06/2010 21:04

tiens bon said c'est toi qui va gagner !

8.Posté par PM le 10/06/2010 22:16

Franco Comorien comme c'est facile. Comme le caméléon je varie en fonction de la situation. Que vient faire la France dans cette histoire, il est aux Comores pour ambitions personnelles, la situation pour lui tourne mal, c'est son problème et certainement pas celui de la France. Comme dit créole : donne de l'air

9.Posté par hugo le 10/06/2010 22:48

j hallucine sur vos propos, il se bat pour son pays de cœur , qui est dans une pire merde économique et social, et comme il est sur la scène politique la plupart du temps quand il va aux Comores et bien il s'est fait tabassé tout simplement, ce qui prouve que son combat gène le pouvoir égoïste qui est en place donc bravo et continues Said!!!

10.Posté par Rascal le 11/06/2010 01:52

Les commentaires malodorants sont le reflet d'une réalité: on n'y comprend pas grand chose.
Les enjeux politiques et le profil des personnes impliquées font craindre que la manipulation de l'information prime sur le respect de la vérité.
Un avocat, une fois sur deux, défend un mensonge. Au moins: un coupable.

11.Posté par Rapiong le 11/06/2010 07:05

" Jiji de Ste-Clotilde le 10/06/2010 18:34
Je lis les commentaires...Qu'est-ce que les humains peuvent être méchants envers leurs semblables...C'est ahurissant ! "

Sauf que lui c'est un cas a part (...)

12.Posté par le zoreille le 11/06/2010 07:44

Chaque fois que ce monsieur va aux comores il fout la pagaille et se replie sur ce qu'il considère comme sa base arrière LA REUNION.Il se considère franco-comorien mais je crais que si un jour il est président des comores il ne s'en prenne à la france pour récupérer MAYOTTE.Alors ,les comores deviendront sa base arrière.S'il existait un oscar du meilleur comédien politique,il faudrait lui attribuer.

13.Posté par Noran Beli le 11/06/2010 08:16

Il faudra lui dire qu'il est en danger aux Comores.

14.Posté par dodo le 11/06/2010 11:13

La semaine dernière il était aux portes de la mort, après avoir été battu par 6 policiers armés de matraque aujourd'hui il est rétabli et en cavale.J'espère que les médecins reunionnais s'inspireront de leur collègue comoriens pour arriver a de tel miracles

15.Posté par fiuman le 11/06/2010 12:23

Larifou peut toujours utiliser un kwassa kwassa pour quitter les grandes comores.

16.Posté par richard le 11/06/2010 16:56

vive la démocratie! il serait temps de se pencher sur ce qu'il se passe près de chez nous, c'est grave!

17.Posté par Niboum Bacar Mohamed le 14/06/2010 01:39

Mr Lari..."FOU" , maitre de la folie , s'il ne reste pas tranquille , alors la , il est foutu...
il y a bcp d'opposants aux comores qui ne subissent pas de tels actes car ils sont pas Fous , Toi Maitre Fou tu veux jouer , le chef de bande , je te dis que les gents que tu crois
etre de ton cote ne font que se moquer de toi...ou ils etaient quand tu es agresse?
He ...Man ! Arrete de joue avec ta vie , tu seras jamais Hero!!!

18.Posté par james newman le 21/07/2010 08:21

Bon courage Saïd.
Il n'ya malheureusement ,dans notre monde,trop peu de personnes qui comme toi, ont le courage de combattre la dictature...
Que dire du silence de nos hommes politiques ...

James

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube