MENU ZINFOS
Communiqué

STCW pêche : Le CRPMEM et David Lorion demandent à l’État un dispositif spécifique


Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention internationale dite "STCW pêche", la France a engagé une réforme importante des titres professionnels. Avec une date de mise en œuvre au 1er septembre 2021, ce sont plusieurs dizaines de professionnels réunionnais qui pourraient ne plus prendre la mer à cette date. Le CRPMEM (Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins) et le député David Lorion demandent à l’État un dispositif spécifique. Le communiqué du CRPMEM :

Par N.P - Publié le Lundi 3 Mai 2021 à 17:14 | Lu 651 fois

STCW pêche : Le CRPMEM et David Lorion demandent à l’État un dispositif spécifique
Initiée depuis plusieurs années dans le cadre de la mise en œuvre de la convention internationale « STCW pêche » et déjà plusieurs fois repoussée, la réforme des titres doit avoir été finalisée au 1erseptembre 2021.

Ainsi, il est prévu que tous les titres professionnels maritimes soient transformés par leurs détenteurs d’ici cette échéance. Par exemple, les marins pêcheurs ayant obtenu le niveau CIN PCM (Certificat initiation nautique pêche et cultures marines) avant 1995 vont évoluer vers le niveau Capitaine 200 « Pêche », brevet permettant d'exercer de nouvelles fonctions à bord.

Si dans la majorité des cas, cette transformation des titres ne nécessitera qu’une formalité administrative à effectuer auprès des Affaires maritimes de la Direction de la Mer Sud Océan Indien, de nombreux pêcheurs seront tenus de suivre des formations complémentaires.

Parmi les critères fixés par la réforme, les marins sujet à la formation complémentaire devront être à jour du Certificat de Formation de Base à la Sécurité (CFBS), du Certificat Restreint/Général d’opérateur (CRO/CGO), du diplôme Médical I/II/III en fonction de l’éloignement des côtes et de la jauge du navire. Aussi, le renouvellement des titres tous les 5 ans sera désormais applicable à la pêche. De ce fait, un marin titulaire du Capitaine de pêche ne pourra plus assurer les fonctions de patron s’il n’a pas navigué pendant une durée minimale déterminée comme patron ou second. A défaut, il devra suivre un stage de revalidation.

Parmi ces marins obligés de retourner sur les « bancs de l’école », on dénombre plusieurs professionnels assez âgés ou ayant quitté le système éducatif trop tôt, rendant complexe leur réintégration au sein d’un cursus trop « scolaire ».

Sur la base de ces constats, le CRPMEM et le Député David Lorion demandent à l’État la mise en œuvre à La Réunion d’un dispositif spécifique reposant sur trois piliers :
- la conversion des certificats d’aptitude au commandement à la petite pêche (CACPP) complets, titre polyvalent permettant d'exercer des fonctions aux niveaux d'appui, opérationnel et de direction vers un brevet de Capitaine 200 Pêche. Réalisée dans le cadre d’une validation des acquis de l’expérience (VAE), cette évolution permettrait aux marins pêcheurs, disposant de suffisamment d’expérience, d'exercer leur métier au-delà des 12 milles des côtes sur des bateaux comme les mini-longliners ;
- pour les marins concernés, la mise en œuvre de formations adaptées qui pourront être suivies par une majorité de pêcheurs et qui seront idéalement réduites à l’essentiel afin de ne pas pénaliser les professionnels obligés de cesser de travailler pour y assister ;
- la prise en charge dans leur intégralité des coûts de formation. Comme le souligne le Président du CRPMEM : « Il est inconcevable de faire payer les pêcheurs pour repasser des brevets qu’ils ont déjà. Comment pouvaient -ils savoir qu’un jour leur titre national auraient une durée de validité »

A la fin janvier 2021, le Député David Lorion a interpelé la Ministre de la Mer, Annick Girardin, pour la sensibiliser à la situation des pêcheurs. Peu de temps après, la Ministre indiquait dans sa réponse être favorable à la démarche initiée par le CRPMEM, notamment la conversion des titres de CACPP en Capitaine 200 Pêche et la mise en place d’une VAE. Pour y parvenir, elle désignait la DMSOI comme soutien central de cette démarche.

L’échéance du 1er septembre approchant à grands pas, et la mise en place des dispositifs adéquats nécessitant un certain délai de préparation, il est aujourd’hui indispensable que la DMSOI assume la mission que lui a confiée la Ministre de la Mer, avant que les marins pêcheurs réunionnais ne soient pénalisés car interdits d’aller en mer. 




1.Posté par DOGOUNET le 03/05/2021 17:39

SAMEMMEM la REYON : Assistance déculturante généralisée, des pêcheurs toujours la main tendue (petits comme gros) et toujours plus car nou lé S-PECIFIC !

2.Posté par Specifique le 04/05/2021 05:38

Il est curieux de constater que Lorion le républicain soit militant de la spécificité. La spécificité , vestige du colonialisme, mais preuve de l'inégalité des français de seconde zone devant nos compatriotes du continent.
Bonne journée

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes