MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

SRPP, médecins libéraux : ils ont raison.


Par Jules Bénard - Publié le Dimanche 1 Mars 2015 à 07:27 | Lu 139 fois

SRPP, médecins libéraux : ils ont raison.
Il devient lassant, exaspérant, désespérant même, d’entendre les conducteurs gémir à pierre fendre sur les ondes d’une radio locale sous le fumeux prétexte qu’ils ne peuvent aller en pique-nique !

Je conçois que des professionnels aient besoin de leur véhicule plein ; des stations ont été réquisitionnées pour eux et ils sont les derniers à se plaindre. Pour les autres, ils devraient songer à une chose, une seule, toute simple : s’ils peuvent rouler habituellement, c’est justement parce que ces ouvriers de la SRPP sont là et triment à longueur d’année pour qu’eux, les monsieur-tout-le-monde, puissent rouler jusqu’à plus soif.
Alors, marre de cette exaspération et du sempiternel "nous lé pris en otages". Un peu de solidarité ne ferait pas mal dans le tableau, m… !

Si Shell et Esso peuvent revendre leurs actions à prix d’or, c’est parce que la SRPP roule (si je peux dire). Et elle roule parce que ses employés se cassent le cul à longueur d’année et de décennies.

C’est leur travail qui fait la valeur de la SRPP. Les patrons ne sont que des manipulateurs de fric qui jouent sur les cours mondiaux pour pressurer le consommateur, c’est tout. Mais, ainsi que nous sommes des milliers à le dire et l’écrire, la valeur fric comte plus que la valeur humaine et le travail.

Les ouvriers de la SRPP ne réclament pas la lune ; juste une petite reconnaissance pour ce qu’ils ont fait toutes ces années. C’est inhumain, ça ?

Malheureusement il est à craindre que leur grève ne soit qu’un baroud d’honneur. Comme lorsque la SIB (Colgate-Palmolive) a été zappée sans autre forme de procès : a-t-on vu les pouvoirs publics lever le petit doigt ? Tiens ! Fume !... Ce n’est pas une question de droite ou gauche. Lorsque les aciéries lorraines ont été liquidées, Sarko n’a pas plus fait qu’Hollande aujourd’hui.

Des promesses, des paroles pompeuses, creuses, de grandes déclarations hypocrites et puis nada, peau d’balle, zèf, zéro calebasse la fumée Grans-Bois !

Les médecins, eux, se retrouvent assommés par la Marisol (vous appelez "ça" une ministre, vous ? une sinistre plutôt) qui ne fait que répondre aux vœux des mutuelles, assurances et autres grands groupes financiers. Bref, encore et toujours la loi ultralibérale.

Je viens de me fâcher avec un pote. Nous évoquions ce sujet et il m’a dit avec un sourire infatué :
"C’est l’évolution qui veut ça. Il faut faire avec ou disparaître".

Il travaille pour un groupe ayant son siège à Prétoria, spécialisé dans le rachat des dettes de sociétés.
"Je les mets en liquidation et je récupère le fric. Ils n’ont qu’à suivre ou crever !"

J’étais à un doigt de lui foutre mon poing dans la gueule. Comme si la résignation était LA solution. Pas du tout : il y a encore des bascules, des battes de base-ball, des bois d’gouyaves que je sache.

Nous avons besoin des ouvriers de la SRPP comme de nos toubibs. Un minimum de solidarité ne serait pas superflu.

Jules Bénard



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes