Faits-divers

SPL Musées régionaux: Les témoins auditionnés à la caserne Vérines

Mercredi 3 Avril 2019 - 13:49

SPL Musées régionaux: Les témoins auditionnés à la caserne Vérines
Les auditions ont débuté hier à la Caserne Vérines dans le cadre de l'enquête sur la SPL Réunion des musées régionaux. La Chambre régionale des comptes (CRC) avait pointé du doigt la rémunération de Didier Robert de 8 400 euros bruts mensuels.

Plusieurs cadres de la structure ont fait face hier à la section de recherche. Selon les informations de nos confrères du Journal de l'île, "d'autres salariés ont déjà été invités à se rendre à la caserne Vérines", environ "une dizaine", selon le média.

L'enquête, ouverte par le procureur de la République de Saint-Pierre suite au signalement de la CRC, porte sur des soupçons de détournement et de recel de fonds publics, et notamment sur le niveau de rémunération des directeurs qui se sont succédé au sein de la SPL, mais également de son président, Didier Robert, démissionnaire de son poste de la SPL peu après les révélations du Quotidien.

Le média avait assuré que le président de la Région avait empoché environ 111 870 euros au titre des salaries non versés depuis mars 2016 en sa qualité de PDG de Musées régionaux.

Une affirmation démentie catégoriquement par le principal intéressé lors d'une conférence de presse le 7 décembre 2018. "Je voudrais vous remettre l’attestation du cabinet d’expertise comptable et vous verrez qu’il est fait mention, qu’à ce jour, aucune sortie de trésorerie de 111.000 euros de la SPL n’a été effectuée. Il s’agit, de la part du journaliste qui a écrit cet article, d'un pur mensonge", avait expliqué le locataire de la Pyramide inversée, en opposition au titre affirmatif du Quotidien.
NP
Lu 3418 fois




1.Posté par Tjrs les memes aboyeurs le 03/04/2019 16:32

Encore une fois, rien de nouveau. Imaz Press tente une enieme fois de destabiliser un executif regional qui fait avancer la Réunion ! Notons également qu'imaz Press toujours (et le Quotidien?) ce sont bien gardé de parler de l'affaire de la SPL concernant le département et les 10 000 Euros mensuel de Gilbert Riviere !!!! Cette enquete à la RMR va déboucher sur du vent et rien que du vent !

2.Posté par pour rappel le 03/04/2019 16:33

Concernant Gilbert Riviere : Un premier conseil d'administration n'avait en effet pu valider ce choix, de nombreux élus s'étant opposés au salaire prévu pour le directeur : 14.000 € par mois, sur 13 mois, plus un parachute doré en cas de départ égal à 24 mois de salaire, soit plus de 300.000 €, sans compter les avantages en nature (notes de frais, voiture, voyages en classe Business, etc...).

Cette fois, le salaire a été revu à la baisse. Il n'est plus question "que" de 9.500 € sur 13 mois, soit 12.291 € par mois, si on le ramène sur 12 mois.

3.Posté par Et oui ! le 03/04/2019 16:34

Un petit rappel pour Imaz Press qui tente avec gros désespoir de proteger le departement et michel Fontaine

Si personne n’a remis en cause la désignation de Béatrice Sigismeau, une proche de Michel Fontaine, à la présidence, plusieurs conseillers départementaux sont montés au créneau pour s’élever contre le salaire du directeur pressenti : 12.500 net par mois, plus 15% de part variable en fonction des résultats de la société. Ce qui devrait l’amener à un salaire réel de plus de 14.000€ net par mois !

Il faut le dire ça aussi !!!

4.Posté par GIRONDIN le 03/04/2019 17:01

Bravo M dupuy, vous aviez prévenu :
........ "" "Mais pour en revenir à l’article à l’origine de la colère du président du Département, j’ai le regret de lui dire que, dans ce cas, il n’a pas fini d’être mécontent. Car j’ai bien l’intention de continuer. Et pas qu’au Département.

Les présidents de la Région, du Département, des différentes communautés d’agglomérations (Cinor, TCO, Casud, Civis, Cirest) et les maires n’ont pas conscience que les temps ont changé. Les Gilets jaunes sont passés par là. Notamment.......
...... Un des dirigeants d’une très grosse entreprise nationale que j’ai rencontré ce week-end, me disait que les SEM et autres SPL, en matière de gestion, sont un concentré du pire des sociétés privées et du pire des collectivités.

Il est donc plus que temps que tout cela change et il faut que les élus sachent que les Réunionnais seront à l’avenir très vigilants quant aux salaires des directeurs à chaque prochain changement à la tête de ces SPL et autres SEM… Et ce, quelle que soit la collectivité..... '' ''...zinfos974


Merci M dupuy

5.Posté par Mongarsson le 03/04/2019 17:18

LPA: "La majorité régionale autorise certains de ses élus à recevoir plus d'argent"

Le 03/02/2016

Alors que ce lundi la commission plénière permanente de la Région a délibéré sur le plafond maximum de rémunération accordé aux élus qui président les SPL, le LPA-Région a tenu à réagir. Voici le communiqué du groupe d'opposition :

Lors de la première Commission permanente de la mandature qui s'est tenue ce mardi au Conseil régional, les élus ont eu a examiné un rapport concernant la représentation de la collectivité au sein des SEM et des SPL.

Pour rappel, l'Assemblée plénière du 5 Janvier dernier a désigné les représentants de la collectivité au sein des organismes extérieurs. Il s'agissait ce lundi, d'autoriser certains élus à candidater au poste de président et/ou président directeur général de certaines SPL ainsi que de les autoriser à percevoir des rémunérations pour occuper ces fonctions.

Le Président de Région, absent ce matin se positionnerait sur la SPL Réunion des Musées Régionaux et la SEMATRA, Alin Guezzelo sur la SPL Energies, Oliver Rivière sur NEXA et Fabienne Couapel-Sauret sur la SPL Maraïna. Tous ces élus sont susceptibles de percevoir des indemnités et/ou rémunérations en plus de leurs indemnités de Conseiller régional.

De toute évidence et dans la suite logique de la motion déposée par les élus de l'opposition lors de la dernière plénière, demandant une réduction des indemnités et l'exercice à titre gratuit des fonctions au sein des satellites de la Région, les élus de l'opposition ont voté contre ce dossier.

Les élus se sont questionnés sur la pertinence du choix de Didier Robert pour la SPL Réunion des Musées Régionaux. Absent ce matin, absent au Sénat, désormais Vice-Président de l'Association des Régions de France et déjà Président de la SEMATRA, il serait plus sage pour le Président de Région de se concentrer sur ce qu'il a déjà à faire au lieu de mener une course aux postes. Les élus se sont par ailleurs questionnés sur l'intérêt soudain de Didier Robert pour la culture et la SPL RMR particulièrement dont la présidence était jusqu'à présent et logiquement occupée par l'élu délégué à la culture à la Région.

Nous devons la vérité aux Réunionnais : la course aux directions de SPL s'apparente plutôt à une démarche qui cherche à s'enrichir davantage. En effet, en tant que PDG, les élus peuvent percevoir un salaire, en complément de leurs indemnités, non soumis au plafonnement des indemnités d'élus.

En réponse aux interrogations de l'opposition la majorité régional a indiqué que les rémunérations évoquées relevaient d'une « faculté » et « qu'il appartenait aux Conseils d'administrations de chaque SPL de se positionner sur le sujet ».

La majorité régionale ne peut pas se dédouaner de sa responsabilité car c'est aussi une faculté bien réelle de renoncer au versement d'un salaire pour les élus au sein des SPL et pour preuve c'est bien à la Région d'offrir cette possibilité de rémunération, avant les conseils d'administrations propres à chaque structure.

Les Conseillers régionaux de la majorité font à nouveau la démonstration de l'irresponsabilité politique et morale. Les élus du LPA condamnent fermement ces mesures qui visent non pas à servir les intérêts des Réunionnais mais bien des intérêts personnels.

Dans cette période difficile pour les familles réunionnaises, de plus en plus méfiantes envers les élus, il aurait été responsable, exemplaire et encourageant de renoncer à tout avantage supplémentaire.

Le Groupe LPA Région
À lire sur https://m.zinfos974.com/LPA-La-majorite-regionale-autorise-certains-de-ses-elus-a-recevoir-plus-d-argent_a97137.html

6.Posté par Tikookoon le 03/04/2019 17:19 (depuis mobile)

Que de calomnies sur notre président !
La campagne de caniveau a deja débuté... mais nous avons confiance en Didier Robert !

7.Posté par Laurent le 03/04/2019 17:21

Ce ne sont juste que des témoins et des auditions suite à une plainte des opposants !!

8.Posté par CONTRIBUABLE le 03/04/2019 18:12

QU EST CE QU ON ATTENDS POUR METTRE FIN A TOUS CES SPL DES SATELLITES INVENTES PAR NOS ÉLUS POUR ABONDER LEURS INDEMNITÉS ET DÉPOUILLER LÉGALEMENT LE CONTRIBUABLE EN TOUTE IMPUNITÉS BANDE DE VOYOUS QUI SÉVISSENT DANS LES 24 COMMUNES DE L ILE .

9.Posté par Renlo le 03/04/2019 19:14

Au posteur no7.Posté par Laurent
Comment peut-on écrire autant de connerie en si peu de mot ?

L'enquête, ouverte par le procureur de la République de Saint-Pierre suite au signalement de la CRC

La CRC = COUR RÉGIONALE DES COMPTES

10.Posté par Renlo le 03/04/2019 19:18

Mais a-t-il réellement démissionné pour donner l’exemple du non cumul de mandats ou est-ce parce que la SPL se retrouvait dans le collimateur de la justice ? C’est la question que se sont posés en coulisses certains membres du conseil d’administration de cette structure.

Lesquels s’interrogent également aujourd’hui sur la légalité de la réunion du CA convoquée, hier après-midi, par Didier Robert. Une réunion dont l’ordre du jour n’a jamais été communiqué aux membres. Rappelons que le conseil d’administration était jusqu’à fin novembre dernier présidé par Didier Robert et qu’il est composé d’une douzaine de membres parmi lesquels des élus de la majorité régionale (Virginie K/Bidy, Vincent Payet, Aline Murin-Hoarau, Lynda Lee Mow Sin, Alin Guézello, Nathalie Bassire) ainsi que d’un élu du Tampon, de Saint-Leu, et des syndicalistes.

Ce n’est qu’en arrivant au Conseil d’administration que le rapport relatif à l’ordre du jour de la séance a été remis aux membres du conseil d’administration. Nathalie Bassire et Alin Guezello étaient absents. Comme l’explique un élu du Sud, « la conseillère régionale de la majorité, Aline Murin-Hoarau, a refusé de prendre part au vote des quatre dossiers, expliquant qu’elle ne pouvait se prononcer sur des dossiers dont elle n’a jamais eu entre les mains ».

11.Posté par GIRONDIN le 03/04/2019 19:45 (depuis mobile)

Question bête
Grand fou va!!!!
Et pour rire un peu...... 🤔
https://www.ccomptes.fr/fr/documents/47335

12.Posté par observateur le 04/04/2019 09:07

les rats vont bientôt quitter le navire car de plus en plus dans le collimateur....

13.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 04/04/2019 13:33

l s’agit, de la part du journaliste qui a écrit cet article, d'un pur mensonge", avait expliqué le locataire de la Pyramide inversée,
...................................
Locataire ? Li paye un loyer ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie