MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

SNICS-FSU : Les élèves réunionnais ont droit à l'égalité en matière de santé scolaire


Le SNICS-FSU souhaite dénoncer le projet de l'académie de faire assumer une partie des missions des médecins scolaires par les infirmières. Ce projet, s'il aboutit, constituera une grave rupture d'égalité pour nos élèves.

Par SNICS-FSU - Publié le Lundi 30 Mai 2016 à 10:04 | Lu 186 fois

Alors même que dans un communiqué de presse du 2 juillet 2015, le Conseil National de l'Ordre des Médecins rappelait la différence (fondamentale) entre une visite médicale et un suivi infirmier et que la loi (article L541-1 du Code de l'Éducation) précise clairement que cette visite médicale à 6 ans doit être faite par le médecin de l’Éducation Nationale ou le médecin traitant,  le SNICS-FSU dénonce le fait qu’à la Réunion on prévoit de demander aux infirmières de l’Éducation Nationale de se substituer aux médecins en effectuant un bilan infirmier en Grande Section ou en Cours Préparatoire, notamment pour les élèves qui n'auront pas eu de visite médicale.
Les élèves de la Réunion doivent avoir les mêmes chances de réussite et il faut y répondre mais,  déléguer aux infirmières scolaires la visite médicale obligatoire ne fera que créer des inégalités supplémentaires puisque celles-ci n’ont pas les mêmes compétences que les médecins  ni les mêmes missions.

Le médecin scolaire est en effet le spécialiste de la détection précoce des troubles spécifiques des apprentissages ; s'il n'intervient plus à l'école maternelle pour effectuer cette détection, les troubles de l'apprentissage ne seront détectés que plus tard, accroissant ainsi le risque d'échec scolaire.

Le SNICS-FSU ne peut accepter cette injustice pour nos élèves et leur famille.

Ce glissement des missions des médecins vers les infirmières diminuera par ailleurs le temps de présence de celles-ci auprès des collégiens, et aura un impact négatif sur la prévention et la prise en charge  des ​grossesses précoces, des addictions, de l’obésité, du mal être et de la violence, ​ainsi que sur ​l'accompagnement des élèves en difficulté et le travail d'équipe avec les enseignants pour lutter contre le décrochage scolaire,….

Le SNICS-FSU souhaite au contraire un renforcement de la coopération entre médecins et infirmières de l'Éducation Nationale et non pas " faire en lieu et place de... ". Il est donc important, et surtout conforme à la réglementation, de coordonner visites médicales et suivi infirmier selon les préconisations du médecin et de ne pas détourner les missions des infirmières.
C'est pourquoi, Le SNICS-FSU demande à Monsieur le  Recteur d’Académie, en sa qualité de représentant de notre ministre et investi de l'autorité publique, de veiller au respect de la loi.

Il est inadmissible de mettre "la pression" sur le corps des infirmières pour pallier le manque supposé de médecins. Il est inadmissible de transformer une visite médicale en un bilan de santé effectué par une infirmière. La loi doit s'appliquer à la Réunion comme ailleurs.

Le bureau du SNICS/FSU de la Réunion. (SYNDICAT NATIONAL DES INFIRMIER/ES ET CONSEILLER/ES DE SANTÉ)

 



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes