MENU ZINFOS
Communiqué

SMTR: "La vérité simplement", selon Alix Galbois


Par Zinfos974 - Publié le Lundi 17 Septembre 2018 à 16:09 | Lu 621 fois

Ces derniers temps, des communiqués de presse traitant du SMTR et de l’un de ses projets, en l’occurrence le STIR, ont été repris par les journaux locaux. Des contre-vérités y sont énoncées. La suspicion est délibérément jetée sur le Syndicat Mixte de Transport de la Réunion et sur son Président. Dans un souci de transparence, le SMTR souhaite diffuser des éléments factuels qui permettront à ceux que le sujet intéresse de se forger leur propre opinion.

Le SMTR : Syndicat Mixte des Transports de la Réunion

Le SMTR est un outil de coopération des autorités organisatrices de la mobilité de La Réunion. Il a été créé en octobre 2013 afin de coordonner et améliorer le fonctionnement des réseaux de transport de l’île. Il regroupe la Région Réunion, la CINOR, le TCO, la CIVIS, la CASUD et la CIREST. Depuis sa création, le SMTR a déjà à son actif un certain nombre de réalisations :

-  Mise en place de la carte Réuni’PASS, seul titre de transport permettant de voyager sur l’ensemble des réseaux de l’île.

-  Réalisation de l’Enquête Déplacement Grand Territoire et analyse des résultats permettant de dresser le panorama détaillé des mobilités quotidiennes sur notre île.

-  Accompagnement des entreprises à la réalisation des Plans de Mobilité (rendus obligatoires depuis le 1 janvier 2018 pour celles regroupant plus de 100 salariés sur un même site)

-  Coordination, chaque année, de la Semaine Européenne de la Mobilité

Le projet STIR : Système de Transport Intelligent pour La Réunion

Le projet STIR est un ambitieux projet porté par le SMTR et l’ensemble de ses membres, visant à équiper les réseaux de transport collectif de l’île :

-  D’une billettique moderne, sans contact et mutualisée : pour permettre aux clients et usagers de voyager sur tous les réseaux de l’île, sans se soucier des correspondances entre réseaux, sans perdre de temps, et en profitant des dernières technologies (tickets sur smartphone, achat en ligne...)

-  D’un système d’assistance à l’exploitation et d’information des voyageurs (SAEIV) : pour permettre un pilotage optimisé des services de transport et une diffusion efficace de l’information vers les clients et usagers

-  D’un système d’information multimodal (SIM) : pour enfin doter l’île d’une plateforme d’aide à la mobilité, regroupant toutes les informations nécessaires à la planification des trajets (recherche d’itinéraire, consultation d’horaires, achat de billets...)

Il est parfois affirmé, par certaines personnes, que le STIR serait obsolète, non évolutif...

Les offres sélectionnées par la Commission d’Apple d’Offre du SMTR (CAO du mois d’août 2017, puis CAO du mois de décembre 2017), permettent de doter l’ensemble des réseaux de l’île de technologies identiques à celles déployées sur le réseau Alternéo, par la CIVIS, depuis le début de l’année 2018. En ce sens, la CIVIS a été pionnière, et tout le monde s’en félicite. Il est peu probable que ces technologies soient devenues obsolètes en quelques mois.

L’attributaire du lot "billettique ", sélectionné par la CAO du SMTR, propose le déploiement d’une technologie qui est aujourd’hui très largement majoritaire dans le domaine de la billettique de services de transport, et notamment sur les réseaux de taille importante ou comportant des modes de transport autres que le bus. Il n’est donc pas totalement aberrant, au moment d’équiper l’ensemble du territoire réunionnais, soit plus de 550 véhicules, que cette technologie soit considérée comme un candidat crédible. D’autant plus que des projets d’infrastructures, tels que les deux téléphériques de la CINOR, le RRTG ou Eco-Rail de la Région, le tramway du TCO... sont planifiés pour être mis en service au cours des prochaines années. 

Loin d’être obsolètes, ces technologies de billettique sont aujourd’hui considérées comme matures, bien maîtrisées, probablement surdimensionnées pour des petits réseaux de transport de quelques dizaines de véhicules, mais tout à fait adaptées à un déploiement mutualisé sur l’ensemble des réseaux réunionnais. Ainsi, la mutualisation permet aux plus petits réseaux de l’île d’accéder à une technologie d’une performance inatteignable pour eux en temps normal.

Par ailleurs, l’évolutivité des technologies ayant été un critère important dans la classification des offres et le choix de l’attributaire par la CAO du SMTR, il va de soi que la solution retenue offre toutes les garanties sur ce point :

-  La solution est entièrement basée sur une technologie « Web services », ce qui garantit une maintenance souple et aisée, ainsi qu’une évolutivité facilitée et ouverte aux offres concurrentes.
 
-  La solution est indépendante de tout fournisseur industriel et permet donc d’ouvrir toutes les possibilités futures en matière d’adaptation à l’ensemble des matériels du marché.

-  L’ensemble des parcours clients a été envisagé et différents modes de diffusion des titres de transport permettent de répondre aux besoins différenciés des usagers : Carte sans contact (NFC), Ticket papier QR Codeo Smartphone, par ticket numérique QR Code, par liaison NFC
 
- Des évolutions du système sont déjà comprises dans l’offre et décrites par le prestataire retenu par la CAO du SMTR pour ce lot « billettique » : Achat et paiement de titres unitaires par SMS; post paiement (ajustement de forfait à la consommation réelle); Open paiement (carte bancaire utilisée comme support de titre)

Il est fait mention, par certaines personnes, d’un déploiement du STIR en 2024

Cette affirmation est simplement fausse. Le calendrier de déploiement est très clair dans l’offre du prestataire retenu par la CAO du SMTR :

-  T0 : notification du marché

-  T0 + 3 mois : solution de « mobile ticketing » (ticket unitaire sur smartphone via QR Code) déployée sur
tous les réseaux qui le souhaiteraient

-  T0 + 18 mois : mise en service de la solution billettique sur un premier réseau

-  Déploiement en 6 mois sur les autres réseaux, au fur et à mesure des passages de commande, et selon les souhaits des collectivités

Le premier réseau bénéficiaire du STIR pourrait donc disposer d’un système opérationnel dès le premier trimestre 2020. Quant aux autres réseaux, s’ils sont volontaires, ils disposeront du même système dès septembre 2020.

Certaines personnes estiment que le projet STIR est trop onéreux

Bien évidemment, l’émergence des solutions de billettique dites « légères » a amené le SMTR à s’interroger sur ce point. Avant de poursuivre la démarche STIR, il a donc semblé opportun aux élus du Syndicat de demander une expertise technique et économique indépendante à ce sujet : ces solutions nouvelles de billettique représentaient- elles une rupture technologique remettant en cause l’intérêt du marché STIR et de la solution proposée par l’attributaire du lot « billettique » ?

Les conclusions de l’expert sont très claires sur ce point :
 
- En coût complet (investissement + fonctionnement) sur une période de 10 ans, les coûts du projet STIR sont identiques, voire légèrement inférieurs, à ceux des solutions de billettique dites "légères" 
 
- Par ailleurs, "on peut affirmer que l’avantage coût des systèmes de billettique dans le Cloud [billettiques « légères »] diminue avec la taille du réseau du fait de la base d’amortissement d’un système acquis en propre."

-  "L’abandon du projet STIR ferait perdre les aides qui ne sont accordées que pour la construction d’un système commun [...]. L’abandon du projet ne contient pas en lui-même de garantie qu’une meilleure solution sera trouvée. "

Exemples de coûts (en k€ / véhicule) constatés sur des projets comparables en taille et en fonctionnalités.   (Grand Nancy, Nice Côte d’Azur, Saint-Etienne, Les Courriers d’île de France, STO au Québec, ALBATRANS...).
Exemples de coûts (en k€ / véhicule) constatés sur des projets comparables en taille et en fonctionnalités. (Grand Nancy, Nice Côte d’Azur, Saint-Etienne, Les Courriers d’île de France, STO au Québec, ALBATRANS...).
A la lecture de ce graphique, il apparaît que :

- Les systèmes de billettique interopérable sont généralement commercialisés aux alentours de 18.5 k€ / véhicule

- Les systèmes de SAEIV sont généralement commercialisés aux alentours de 19.5 k€ / véhicule

- Le coût d’acquisition conforme aux coûts de marché pour un projet cumulant billettique interopérable et SAEIV pourrait être évalué à 38 k€ / véhicule
D
ire que les systèmes proposés par les attributaires du STIR, sélectionnés par la CAO du SMTR, sont onéreux est donc mensonger. Le STIR revient in fine, en coûts nets, à 20 k€ par véhicule (26 k€ en coûts bruts) alors que les coûts de marché se situent autour de 38 k€. Les effets de la négociation et de la mutualisation semblent indiscutables. 

" Président du SMTR élu démocratiquement en décembre 2017, j'ai pris connaissance de nombreux articles qui ternissent l'image du SMTR depuis quelques temps et tentent de me discréditer.

J’ai toujours eu une attitude consensuelle sur l’ensemble des projets et si je peux comprendre les arguments ou les diverses positions, force est de constater que ceux-ci ne reflètent pas une grande objectivité. Au contraire, ce sont des déclarations et des postulats.
Le dernier communiqué de certaines personnes apporte la preuve de leurs objectifs inavoués ou inavouables dans ce dossier, et détournent l'attention générale de leurs propres turpitudes probables, en briguant coûte que coûte la Présidence de l'institution et en essayant de porter atteinte à mon honneur et ma probité. Qu’importe la manière, seule la recherche du pouvoir compte ! Pire, elles sous-entendent une possible collusion avec les attributaires des marchés STIR, or il est clairement démontré par les avocats, l’assistant au maître d’ouvrage et l'audit technique indépendant, que le choix fait par la Commission d’Appel d’Offres auquel je dois me soumettre, a été le plus pertinent économiquement et techniquement.

Je me réserve donc le droit de saisir les autorités judiciaires tant sur les attitudes troublantes et obscures de certaines personnes, que des accusations diffamatoires et indignes, instillées ici et là à mon encontre."


Alix Galbois 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes