Société

SDIS 974 : Les cadres ont droit à des frais d’avocats plus élevés, et ça ne plaît pas

Mardi 19 Novembre 2019 - 11:41

Image d'illustration
Image d'illustration
Le SDIS 974 accumule les embrouilles et décisions judiciaires. Et - c’est peut-être pour cela - les avocats commencent à coûter cher. Si jusqu’à présent les frais engagés dans le cadre de la protection fonctionnelle - assistance juridique pour les victimes d’infraction à l’occasion de ses fonctions – étaient plafonnés à 3500 euros, ce n’est plus le cas pour tous les agents du SDIS.
 
Depuis le 8 février 2011, le plafond s’applique à tout le monde. Mais le 24 septembre dernier, le conseil d’administration du SDIS a voté pour un déplafonnement de la protection fonctionnelle pour les élus délégués et les cadres, à savoir le directeur départemental, le directeur départemental adjoint, le médecin-chef et le directeur administratif et financier. Ils seraient "particulièrement exposés par la croissance des contentieux".
 

Dans un courrier adressé au président du conseil d'administration, Serge Hoarau, le président du syndicat Action Catégorie C, Michel Gonot, évoque le "climat de tension sociale où les agressions subies sont en croissance exponentielle" et "plus de 53.000 interventions par an". "Nous constatons que le budget n’est pas contraint pour tout le monde", ajoute-t-il.

"Nombre de nos courriers restent sans réponse, affirme Michel Gonot, le dialogue social au sein du SDIS 974 est un voeu pieux". Il évoque un courrier envoyé à propos de "la situation financière du SDIS", mais également de la décision du tribunal administratif d'annuler la délibération d'un concours interne de sergent et d'une réunion pour "rassurer les 51 agents impactés par cette décision". "Nous attendons des réponses, termine-t-il, mais au moins quand tout éclatera, on ne pourra pas nous reprocher de ne pas avoir alerté".
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 3694 fois




1.Posté par Monsieur GEORGES le 19/11/2019 12:43

Sacrés tarifs exorbitants

Pourquoi le SDIS ne fait pas jouer la concurrence entre les 250 avocats pays avocats et avocats métros qui ont besoin de prendre l'avion, se payer les hôtels 4 étoiles tout en visitant aux passage leurs autres clients et en ne payant pas d'impôts localement?

2.Posté par wtf le 19/11/2019 13:25

Logique qu'ils soient pas content : on est déjà dans une société inique ou le mérite ne veut plus dire grand chose (et on s'étonne du manque de respect) , que cette fois il y a ceux qui ont des droits minimums et ceux qui ont des droits maximums. Que les cadres soient plus exposés en raison du poids sur leurs épaules, certes. Mais dans ce cas, autant revoir un plafond plus élevé pour tous. Ou alors il faut qu'ils redéfinissent les responsabilité de ceux qui vont direct sur le terrain. Mais dés lors, ça va rajouter de la bureaucratie et ralentir les procédés et initiatives individuelles.

3.Posté par chistophe le 19/11/2019 13:29

Mais ,Monsieur GONOT , ca a toujours exister cette inégalité
Même voté en 2011 , la moitié des demandes de protection n'aboutissaient pas
Zordi , on l s'étonne
Qu'en pense les autres Syndicats ????
Bravo , mais seul , vous allez vous casser les dents
Attention à Miss Poupette de l'ancien syndicat majoritaire et au Mamy qui aboie et ne mord jamais de peur de perdre faveur pour sover Fifille

4.Posté par laurent le 19/11/2019 13:32

j'ai l'impression que ce syndicat ne digère toujours pas sa raclé aux dernières élections loll !!!!

5.Posté par Il vaut appartenir au clan, en dehors l'info sort le 19/11/2019 14:42

La Chambre régionale des comptes (CRC) publie un rapport édifiant sur la gestion du Centre communal. d'action sociale (CCAS) de Sainte-Marie. En janvier 2019, les observateurs dénombrent "près d’un million d’euros de factures en attente de paiement dont 70% relatifs aux années 2012 à 2017".

Selon la CRC, les recommandations faites dans un rapport préliminaire n'ont pas été mises en place. Le rapport pointe du doigt "l'absence de pilotage de la masse salariale" ce qui impacte "les fournisseurs, les usagers et les services". La chambre va même jusqu'à affirme que "l’établissement ne remplit pas ses missions sociales de manière satisfaisante".

6.Posté par Filippo le 19/11/2019 14:51

les courriers c'est bien, ce sdis joue avec l'usure en ne répondant jamais, ce n'est plus possible d'avoir un tel directeur

7.Posté par Nanard.. le 19/11/2019 14:54

arrêtons les querelles de syndicats, unissons nous pour une gréve générale c'est l'avenir de la profession au sein de ce sdis ! Pourtant autant de spp veulent quitter pour aller en métropole ?

8.Posté par GIRONDIN le 19/11/2019 20:04

j'ai l'impression que ce syndicat ne digère toujours pas sa raclé aux dernières élections loll !!!!


Même la grande échelle se 🤭

9.Posté par Laurent le 19/11/2019 20:56 (depuis mobile)

Unissons nous ! Lolllll ! Comment marcher pour un syndicat qui critique son adversaire , qui lui cherche des poux là où il y en a pas , et surtout qui a marché à ses côtés pendant de nombreuses années et aujourd'hui il se prend pour un coq ! Ben non

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Décembre 2019 - 08:38 Quatre requins pêchés en deux jours