Justice

SCI Le Superbe : Une quinzaine d'investisseurs chinois obtiennent satisfaction face à Patrick Jiang

Jeudi 28 Décembre 2017 - 19:37

La moitié des villas sont encore inachevées et le chantier quasi à l'abandon
La moitié des villas sont encore inachevées et le chantier quasi à l'abandon
La présidente du TGI de Saint-Pierre a rendu hier une ordonnance mandatant le cabinet d'administrateurs judiciaires Chavaux-Picard en vue d'organiser les assemblées générales de la SCI "Le Superbe".

Elle avait été saisie par Me Alain Rapady, au nom d'une quinzaine d'investisseurs chinois qui se plaignaient que cette SCI n'aient pas organisé d'assemblées générales en vue d'approuver les comptes depuis 2015.

La SCI "Le Superbe", au capital de 30 millions d'euros, avait été créée par un Chinois né en Chine, vivant à la Réunion, Patrick Jiang, dans le but de vendre 84 villas censées être de luxe à des compatriotes chinois fortunés.

Le problème vient que le projet, qui devrait aujourd'hui être terminé, n'est toujours pas achevé, la plupart des villas étant encore en chantier.

Patrick Jiang avait placé sa soeur Sylvie comme gérante, mais celle-ci a préféré démissionner dans le courant de cette année, dès que la nouvelle des plaintes déposées contre elle et son frère a commencé à fuiter. Depuis, elle a quitté la Réunion, tout comme son frère et sa concubine qui se sont installés à Shangaï, ce qui explique les difficultés rencontrées par l'huissier pour leur remettre l'assignation.

C'est tout ce mic-mac que la présidente du TGI qualifie de gestion "des plus opaques", ce qui justifie selon elle la nomination du cabinet d'administrateurs judiciaires avec comme mission de mettre un peu de clarté dans tout cela.

Me Alain Rapady que nous avons pu joindre, se réjouit de cette décision mais ne compte pas en rester là. Il compte maintenant mettre en cause la responsabilité de la gérante démissionnaire.

Il s'agit de la première déconvenue judiciaire pour la famille Jiang. Il est à craindre que ce ne soit pas la dernière...

 
Pierrot Dupuy
Lu 8689 fois



1.Posté par Zandet le 28/12/2017 20:29

Bravo Pierrot Dupuy ca c'est du journalisme d'investigation ! ou du moins de la lecture d'article de journalistes d'investigation du JIR !

C'est vrai que Dupuy c'est avant tout le roi des chiens maltraités et le prince de la haine des zoreys. sorti de ces deux marronniers point de nouvelles. Ah si j'oubliais faire la lèche à Didier !

Pourvu que 2018 soit dans la continuité !

2.Posté par contribuable le 28/12/2017 20:52

le cabinet chavaux picard !
avec tous les cadavres surgelés dans les placards de ce montage frauduleux
il nous fallait bien un PICARD pour prendre l'affaire

3.Posté par GIRONDIN le 28/12/2017 21:11

Ouais...... 😆

4.Posté par Simone le 28/12/2017 19:09

que les chinois rentrent chez eux. déjà que zoreils y piquent toutes terrains alors que zot n'a un tas dans la Creuse

5.Posté par tout simplement le 29/12/2017 03:04

Il était temps que quelqu un au Tribunal de Grande Instance puisse prendre cet épais dossier et il sera bon de mettre ensuite au placard le fameux Jiang pour escroquerie , car il n est pas à son premier coup de Maitre.

6.Posté par Phil à zot le 29/12/2017 09:03 (depuis mobile)

Un milliard de Chinois et moi et moi et moi ...!Allez rod à zot où !!??? 😁

7.Posté par Réveillez vous le 29/12/2017 09:25

ben si il sont a l'étranger...Comment faire appliquer une décision juridique francaise...
c'est mort...une belle arnaque.....

8.Posté par RAMGOO le 29/12/2017 11:03

Quand un chinois blouse ses riches compatriotes, on ne pas pleurer sur leur sort. Et maintenant, quelque soit le jugement rendu par la justice française, ces riches ont "hérités" d'une grosse arnaque...et ne vont plus revoir leur pognon ! Les pôvres

9.Posté par Jules Bénard le 29/12/2017 11:19

Une question n'a JAMAIS été posée :

CET ENSEMBLE EST-IL COMPATIBLE AVEC LA DÉFENSE DE NOS FORÊTS, DE NOS ESPACES ENDÉMIQUES ET SOI-DISANT PROTÉGÉS ?

10.Posté par MARFEE le 29/12/2017 12:14

EN QUALITE DE CITOYEN ET CONTRIBUABLE :

J'estime que la Mairie de Saint Philippe doit nous éclairer sur les termes du bail, emphytéotique ou à construction existant.
Le loyer est-il payé dans le premier cas ?
Quels sont les délais de construction prévus, dans le second cas ?

La demande de résiliation judiciaire est-elle prévue, en cas de non-respect des clauses ?

Le silence des Pouvoirs Publics, à tous les niveaux, est pour le moins suspect.

Que des amateurs de '' coups foireux '' soient bernés, cela m'intéresse assez peu.
Que le domaine public ou privé de la Commune soit défiguré, et pour longtemps, cela nous concerne tous.

11.Posté par Ti-tangue le 29/12/2017 12:51

@ - 7 . Bonne remarque Jules ; qu'en est il du maire qui a délivré - et favorisé - la construction de ces édifices dans cet endroit unique ?
A minima ; il doit se sentir merdeux ; lui aussi a sa responsabilité dans le saccage de nos sites : béton et préservation n'ont jamais fait bon ménage .

12.Posté par Phil à zot le 29/12/2017 13:20 (depuis mobile)

Oui ce serait bien de voir de quels terrains ils s'agit exactement !!!constructibles ou non ...!??😁

13.Posté par NATIVEL le 29/12/2017 16:10

En plus des personnes citées dans cet article, il apparait dans ce dossier un certain nombre de personnages fumeux comme Thierry Yee-Chong Tchi-Kan, fils du grand timonier du PCR Ah-Kouet ou Yves Boudet, l'assistant du maître d'ouvrage spécialiste des opérations foireuses qui ne se terminent pas (Longtemps homme de main de Jean Marie BAIN, puis du duo CHAROLAIS-DEVILLECOURT- eux même liés à Abdul CADJEE), on lui doit ces dernières années quelques opérations qui toutes ont la caractéristique de ne s'être pas terminées et d'avoir planté les entreprises qui y ont participées comme "Le domaine de Montgaillard" lotissement de luxe a l'abandon, "L'opération Rond Point" sur le boulevard Sud qui laisse un grand trou à coté de la déchetterie, l'opération "Apolonia" à St Leu qui n'est toujours pas terminée...
Dans toutes ces opérations on retrouve également l'architecte LUCAS, directement ou pas.
D'autre part il semble surprenant qu'une opération d'une telle ampleur (82 villas à 400k€) ait été confiée pour la réalisation à une petite entreprise de construction qui n'a pas les reins assez solide pour un chantier à plus de 30 Millions d'Euros.

14.Posté par Makot le 30/12/2017 14:59

Le terrain sur lesquelles ces "villas" ont été construite est en zone protégée et sous la responsabilité de l'ONF
Quid des responsabilités de cette organisme dans cette affaire où de nombreuses plantes et arbres endémiques et protégés ont été abattus et saccagés?
La mairie de St Philippe, l'ONF sont également responsables de ce fiasco pas seulement financier mais environnemental!!!
Qui les poursuit???

15.Posté par GIRONDIN le 30/12/2017 16:31 (depuis mobile)

14.Makot
De très très bonnes questions!

Partons d''une hypothèse,le maire dans ce cas s''appellerait Thierry et le nom d''un dictionnaire exemple larousse,ZINFOS pourrait peut-être nous sortir extrait cadastral,notarial,ADN,rhésus de Tout ce monde

16.Posté par citoyen 1600 le 30/12/2017 16:56

Cela signifie que TILLER avait raison et il devra encore avoir raison sur d'autres politiciens tels le représentant de la droite socialo et la copine nassima

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >